lundi 1 décembre 2014

Assassin's Creed Unity

À première vue, Assassin’s Creed Unity avait tout pour plaire. D’abord sa toile de fond intéressante, c’est-à-dire Paris durant la Révolution française. C’est aussi le premier Assassin’s Creed exclusif aux consoles nouvelle génération, donc qui a le potentiel pour des graphismes plus fluides et détaillés. De plus, il contient un des plus gros ajouts pour la série depuis longtemps : la possibilité de jouer les missions du jeu en coop. On boucle la boucle avec une présentation au E3 passé plutôt convaincante, et hop, c’est dans la poche. Mais que pouvait-il arriver de mal?
Cliquez ici pour lire le reste de l'article sur Multijoueur

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.