vendredi 5 septembre 2014

Ça me fait vraiment ***** : édition Netflix

Dès que Netflix est devenu disponible au Canada, c’est sans aucune hésitation que j’ai directement pris un abonnement. Ça faisait déjà plusieurs mois, voir mêmes années, que j’entendais parler de ce service de location de films et séries télés disponible uniquement aux États-Unis à l’époque. Malheureusement, la location de films par la poste ne faisait pas partie des plans pour le Canada (et ne l’est toujours pas, et ne le sera probablement jamais), mais j’étais déjà comblé. Au prix modique de 8$ par mois (ou 9$ maintenant si vous êtes un nouvel utilisateur), les voyages au club vidéo étaient terminés et je pouvais regarder plus de films que je n’avais jamais désirés.

Dès ma première soirée à utiliser ce service, j’ai été ébloui par l’énorme quantité de contenu à ma disposition. Que se soit des séries télé que j’avais adorée, de vieux classiques du cinéma ou des superproductions américaines que je n’avais pas encore visionnées, j’en avais pour mon argent. Certes, il y avait aussi une bonne quantité de titres où la qualité me semblait douteuse, mais je voyais ces derniers comme des bonus pour un dimanche après-midi où la pluie fait rage. Et qui sait, j’allais peut-être trouver des perles rares. En plus, je me disais que comme le service venait tout juste d’être mis en service au Canada, la quantité et qualité des titres n’allait que s’améliorer avec le temps. Je me suis cependant trompé et voici quelques points qui expliquent mon jugement.

La librairie de films doit être améliorée

Tel je viens d’indiquer, au départ, la sélection de titres de la librairie n’était pas extraordinaire, mais elle était très intéressante et je trouvais toujours quelques choses. Il y avait des mises à jour de temps en temps et j’y trouvais mon compte. J’y ai même trouvé quelques perles rares comme je le pensais.
Cependant, depuis quelque temps, les mises à jour me semblent beaucoup plus rares et leur qualité est vraiment à désirer. Les titres ajoutés me semblent de plus en plus être des films de catégorie B ou C (C pour copie d’un film populaire en sale présentement, mais sans aucune qualité) et de temps en temps d’un film connu, mais qui est souvent pas très bon ou bien daté de quelques années ou qui a été tellement populaire que la majorité des gens l’ont assurément vu. Je suis maintenant chanceux si je peux trouver un ajout par mois qui m’intéresse ou que je n’ai pas visionné déjà, et j’en ai passé du temps à chercher pourtant (j’ai même trouvé un petit truc de mettre qu’une seule lettre dans le moteur de recherche et il sort un nombre énorme de titres). Heureusement, depuis que le service est passé de 8$ à 9$, les mises à jour semblent s’être améliorées quelque peu tant du niveau de la qualité que de sa fréquence, mais il reste encore du travail à faire selon moi. Pourquoi ne pas également offrir un abonnement de type premium à un prix légèrement supérieur (10 à 15 $), mais qui offre une sélection de films un peu plus récents et intéressants?

L’interface est à retravailler

J’utilise Netflix principalement sur mes consoles de jeux PS3 et PS4. Lorsque le service a débuté, la console PS3 offrait une interface que j’adorais. Elle permettait d’accéder à des catégories et sous catégories précises à l’aide d’un menu régulier afin de parcourir dans l’ensemble les titres. Pas mal de la même manière que le fait l’interface du fureteur Web actuellement ou de Crackle. Il y avait parfois de petits problèmes de performances si on allait trop rapidement, mais rien de majeur. Ce qui était bien était que j’avais accès à l’ensemble des titres par le biais de l’interface et donc plus de choix à découvrir lors d’une soirée cinéma où tu ne sais tout simplement pas quoi regarder. Maintenant, la sélection ne se fait qu’en parcourant à l’horizontale une liste non complète de films d’une catégorie, catégories disposées à la verticale, comme sur la page principale de l’interface du fureteur Web. Certes, cette interface est beaucoup plus esthétique, mais le gros problème est qu’elle est moins efficace pour l’utilisateur que la précédente selon moi. Voici trois problèmes que j’ai répertoriés avec cette interface.

Premièrement, les noms des catégories ne sont pas toujours des catégories auxquels nous sommes habitués (action, comédies, horreur, etc.), mais plutôt des catégories pas très utiles liés à nos récents visionnements. Je n’ai rien contre ce genre de catégorie, pourvu qu’elle ne soit présente qu’une seule fois. Et la plupart du temps, les catégories sont classées de manière pratiquement aléatoire au lieu d’être en ordre alphabétique. Ma solution serait de mettre en premier ma liste de films sauvegardés, ensuite une liste des nouveaux titres, ensuite une liste liée à mon dernier visionnement, et finalement, toutes les catégories en ordre alphabétique. Et tout cela également accessibles  par le biais d’un menu fait à la régulière.

Deuxièmement, chaque catégorie ne présente qu’un maximum de titres (généralement 75). Ce nombre semble être plus que suffisant, mais plusieurs titres se retrouvent dédoublés sous plusieurs catégories. Ainsi, on a une illusion d’avoir beaucoup de choix et le système n’hésite pas à toujours me présenter les mêmes titres, et même ceux que j’ai déjà vus (le système peut la savoir grâce à ma côte d’appréciation). Après quelque temps, il devient ainsi plus difficile d’identifier un film intéressant à visionner. Pourquoi ne pas donner l’option de prioriser la présentation des films sans côte de visionnement?

Troisièmement, les informations présentées à l’écran en lien avec le film survolé ne sont pas aussi utiles que ce que l’ancienne interface présentait. En effet, si ma mémoire ne me joue pas de tours, l’ancienne interface présentait plus d’informations telles que les acteurs, le réalisateur, et la catégorie précise, qui sont très utiles selon moi. Maintenant, ces informations sont présentes seulement après avoir sélectionné le titre. Ainsi, une action supplémentaire inutile doit être effectuée par l’utilisateur pour accéder à ces informations. Cependant, l’ajout d’un cours paragraphe de pourquoi ce film pourrait m’intéresser (comme le fait Crackle) est vraiment bien et est un ajout fait que j’apprécie énormément.

J’ignore si l’interface est développée par Netflix ou Sony, mais j’espère seulement que la prochaine itération sera moins axée sur la beauté du design et davantage sur l’utilisabilité.

Si on en juge que par mon article, je semble détester Netflix, mais ce n’est vraiment pas le cas. Je peux voir les efforts que l’entreprise fait pour améliorer son service avec l’ajout les profils d’utilisateurs, la qualité Super HD et la liste de sauvegarde de titres. Je ne voudrais surtout pas oublier l’arrivée de contenu original qui est de haute qualité et le service qui n’est pratiquement jamais hors d’usage. J’aimerais juste que mon expérience d’utilisation soit encore meilleure et je crois que c'est possible. Tel que mentionné au départ de l’article, Netflix a récemment décidé que l’abonnement va passer de 8 $ à 9 $ par mois (dans un peu moins de deux ans pour les anciens membres). Si c’est pour offrir une meilleure sélection, bravo. Sinon, je vais être très déçu, car je serais prêt à payer un peu plus par mois pour être entièrement comblé, en fait je n’hésiterais pas un instant.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.