lundi 11 août 2014

Les ratés du Zoofest 2014

J’adore le Zoofest. C’est de loin mon festival préféré à Montréal, et celui que je m’investis le plus. J’y mets beaucoup de temps, mais je suis un fan du festival en tant que tel, pas uniquement des spectacles qui y sont présentés. J’ai par ailleurs écrit 3 articles qui énumèrent mes spectacles favoris de cette année.

Mais même si j’aime le festival, il y a encore place à l’amélioration. Il y a aussi quelques spectacles qui étaient plutôt mauvais (mais sur les 150 spectacles présentés, la qualité générale était tout de même assez surprenante).

Voici donc les pires moments du Zoofest 2014.

 

Mathieu Bonin en Pestacle

Ce que je retiens de son spectacle, c’est qu’il ne veut pas être comparé à Gab Roy. Et pourtant, il tente un spectacle au Zoofest comme Gab Roy l’an passé, il fait des vidéos sur le web dans lesquels il ne fait que crier dans le but d’obtenir des clics comme Gab Roy, il insulte publiquement des célébrités et va même jusqu’à souhaiter leur mort comme Gab Roy… Il a beau insulter Gab Roy sur scène, mais il marche dans ses traces et n’apprends pas des erreurs des autres. Son spectacle consiste en quelques anecdotes de boissons, où il nous avoue malgré lui qu’il est un imbécile : menace de mort de célébrité, arrestation, mauvaise utilisation de carte de crédit, prostituées…

À un moment donné, il a raconté qu’il se fait constamment accoster par des « douchebags » qui lui demandent de se fâcher. Il dit les trouver stupides, mais en vérité, c’est une représentation exacte de son public ! Lors des 5 premières minutes de son spectacle, il « pète une coche » sur les pharmacies et leur système de prescription, et à ce moment, quelque chose se passe : le public ne réagit pas du tout. Aucun rire devant le petit Bonin qui se démène sur scène. Il aurait dû prendre ce moment comme un message : il ne suffit pas de se frustrer pour être drôle...

Quelques humoristes américains…

L’humour en France, c’est presque théâtral. Beaucoup de jeu avec le quatrième mur, beaucoup de monologues. Au Québec, les humoristes font du rodage et retravaillent leurs textes à la virgule prêts, jusqu’à ce que leurs spectacles soient parfaits pour la rentrée montréalaise. Mais aux États-Unis, la routine des humoristes est très différente. Là-bas, un humoriste entre sur la scène, et pige dans les numéros qu’il a écrits et s’amuse à jouer au ping-pong humoristique avec la foule, en lui faisant des remarques ou en leur posant des questions.

Mon point, c’est que le spectacle de presque tous les humoristes américains que nous avons pu voir sous le cadre du Zoofest était plutôt mou et décousu. Drôle, mais beaucoup moins rythmé que nos clowns locaux. Je pense à Kurt Metzger, qui ne semblait pas être heureux de présenter son spectacle. C’était plus comme si on le dérangeait après une longue journée de travail.

Autre détail, nous avons quelques fois essayer d’obtenir des billets pour des spectacles de OffJFL par le biais de Zoofest, et on nous a répondu que JFL n’as tout simplement pas libéré de place pour les détenteurs de passe du Zoofest. J’estime qu’une dizaine de spectacles n’était tout simplement pas accessible. Dommage.

Des salles plus éloignées

La Ballustrade et le Cabaret du Cinquième du Monument-National, ainsi que l’Espace des Arts ont disparu de la map du Zoofest cette année, pour notre plus grand malheur. Ces 3 salles étaient parfaites pour le festival. Situé à deux pas de la Vitrine, ça rendrait les aller-retour entre les spectacles moins douloureux. Au lieu de ça, la Cinérobothèque, située sur St-Denis, et le Théatre La Chapelle (à plus de 10 minutes de marche) se sont ajouté à la liste des salles de spectacle du festival. C’était tout simplement impossible de retourner à la Vitrine entre deux spectacles et faire un aller-retour vers la Chapelle.

Je dois par contre avouer que le Théatre La Chapelle offre une salle parfaite pour les spectacles qui ont besoin d’espace et où les humoristes ont besoin d’être vus à tout moment. Grâce au gradin en pente abrupte, des spectacles comme celui de Patrik Cotet-Moine étaient bien visibles par tous.

Petite faille dans la planification des spectacles : deux spectacles avec plein de représentations, soit Frite et Moule : La Chasse et Slightly Fat Features étaient tous les deux à 19 h. Donc, après deux soirs de Zoofest, vous aviez automatiquement moins de choix pour 19 h. Ça n’as pas aidé 60 humoristes en 60 minutes, le Harry Potter Show, et 60 Minutes avec Mehdi Boussaidan, qui était déjà propice à être complet.

Ma suggestion : à 19 h chaque jour (lors des deux dernières semaines du festival), un spectacle parmi les plus populaires serait présenté à l’Agora de l’UQAM. Une plus grande salle qui permettrait à plus de gens de voir les spectacles les plus en demande, et par le fait même, de vendre plus de billets.

La Vitrine

Il n’était pas possible de se procurer des billets à la billetterie du Monument-Nationnal cette année, probablement due au fait qu’une seule salle était utilisée dans ce bâtiment. Le résultat : de longues files se créaient chaque heure à la Vitrine. La distribution de ticket était assez rapide par contre, pas aussi problématique que l’an passé.

Par contre, il y a plusieurs choses que la Vitrine pourrait améliorer :

— Système informatique : d’après ce que j’ai pu comprendre, les employés de la Vitrine vont eux-mêmes sur le site web pour imprimer les tickets. Pourquoi ne pas se doter d’un système informatique plus performant comme celui du Monument Nationnal ?

— Billets réimprimés : Si, pour chacun des spectacles, La Vitrine imprimait d’avance une vingtaine de billets, les vingt premiers clients au comptoir pourraient partir instantanément avec leurs tickets, ce qui réduirait énormément les temps d’attentes.

— Code QR sur les Zoopass : au lieu de demander au client le numéro inscrit derrière leur Zoopass à CHAQUE fois que l’on commande des billets, un code QR pourrait simplement se faire scanner et entrer les informations dans les champs nécessaires

— Stations d’impressions de billets : un simple kiosque avec un ordinateur, une imprimante pourrait permettre d’allégé la file avec un système « libre » service. L’application sur mobile ne fonctionne pas à merveille (du moins, sur mon iPhone 4), ce serait donc une bonne alternative pour diminuer les temps d’attentes.

— Un gros espace vide au milieu de la Vitrine : Pour éliminer une partie des problèmes, un kiosque (temporaire, peut-être) d’information pourrait être érigé au centre de La Vitrine, permettant au client qui ont de simples questions ou qui viennent chercher des billets réservés ou des Zoopass

Voilà, mon article de chialage sur le Zoofest. Dans le fond, je lui fais des reproches uniquement parce que j’aimerais que ce festival soit encore meilleur chaque année et qu’il attire de plus en plus de festivaliers, et qui sait, peut-être qu’un jour, les gens se rendront compte que la qualité et l’originalité des spectacles vaut beaucoup plus le prix de la passe que celle du festival Juste Pour Rire !

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.