jeudi 13 février 2014

The Last Stand

Affiche de The Last Stand
Réalisé par : Kim Jee-woon

Produit par : Lorenzo di Bonaventura

Date de sortie : 12 janvier 2013

Durée : 107 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Action

J'ai presque l'impression que je devrais me déclarer un fan de Schwarzenegger, pourtant je ne le trouve pas bon acteur, pas du tout et ça n'a pas trop changé pour ce premier retour en rôle-titre après Terminator 3 et sa carrière de gouverneur de la Californie. Même que la seule chose qu'il avait pour lui, l'apparence d'une machine destructrice parfaite pour les films d'action, est complètement disparue. Il fait son âge, il est toujours vêtu de la tête aux pieds (car les muscles ne sont sûrement plus ce qu'ils étaient après la politique), il a clairement un restant de cheveux qui lui donne une coiffure légèrement bizarre (remarquez que je ne suis pas mieux) et sa crédibilité n'est plus ce qu'elle était.

Pourtant, j'aimais plusieurs de ses films de l'époque et j'aime aussi celui-ci, un pur plaisir!

Ce n'est pas tant que je suis un fan du gars, mais plutôt qu'il s'adonne à jouer encore et encore dans quelques films particulièrement d'un style que j'aime, comme la série Terminator, Total Recall, Predator ou même Last Action Hero. De plus, son nom est tellement synonyme avec film d'action que si quelqu'un développe un bon film avec de l'action pure comme celui-ci, Schwarzenegger, peu importe ses talents réels ou pas, est sur la courte liste de gars à chercher en premier. Donc, il se ramasse dans des bons films malgré lui je dirais.

The Last Stand, un film qui n'avait même pas attiré mon attention lorsque j'ai su qu'il n'allait pas trop bien au box-office, est un film simple, plutôt stupide et tellement divertissant.


Gabriel Cortez (Eduardo Noriega), un patron du cartel au Mexique, s'échappe de la garde du FBI grâce à une petite armée personnelle qui le sauve du couloir de la mort où il allait être transféré. Le shérif d'un village paisible, Ray Owens (Arnold Schwarzenegger), découvre le plan de Cortez : traverser la bordure des États-Unis vers le Mexique à travers le village qu'il est supposé protéger. Certes, il pourrait laisser passer le fugitif en douce sans dire un mot, mais il a trop d'honneur pour ça.

Ça n'a évidemment rien d'original. Je veux dire, peut-être que chaque petit détail rassemblé de la sorte n'a jamais été vu tel quel, mais vous avez tous déjà vu un film où un policier doit arrêter le méchant, avec scènes de tir et poursuites en voiture.

Dans celui-ci, le shérif du petit village se monte sa petite armée (ses coéquipiers et des volontaires), accumule les armes et les munitions et se prépare à combattre l'autre petite armée méchante qui ne s'attend à aucune résistance, mais qui a aussi la force pour riposter.

Une fois que l'action est enclenchée, en commençant par la scène où le prisonnier s'échappe grâce à un plan qui se déroule devant nos yeux de façon excitante, le film met le gaz à fond (littéralement, car le fugitif s'échappe dans une voiture de course juste pour que ça soit encore plus amusant à regarder) et il continue l'action jusqu'à la toute fin, en faisant quelques ralentissements, mais jamais un arrêt complet.

Pour ceux qui sont moins des fans de films d'action, j'avoue que le contraste est trop élevé entre un ridicule absolu du côté de l'armée de Schwarzenegger (je parle d'un idiot qui se joint à lui et des gens du village) et un sérieux complet du côté du FBI ou même des méchants (en tout cas, plus que du côté de l'équipe de Schwarzenegger. J'aime un film qui ne se prend pas trop au sérieux, mais c'est loin d'être une atmosphère uniforme dans ce film.

Sinon, pour les autres qui sauront juste écouter ce film pour ce qu'il est, un simple film d'action, ça devrait être une superbe écoute! Un autre film de Schwarzenegger qui est bon malgré lui et non pas grâce à lui (d'ailleurs, on ne le voit pas tant que ça dans le film).

4 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.