mercredi 26 février 2014

Locke & Key

Locke & Key est finalement terminés. Le dernier volume a sorti sur les tablettes ce février. Je ne dirais pas que c’est triste, puisque la série se conclut tellement bien qu’il n’y aurait rien eu à rajouter. C’est aussi une bonne nouvelle pour vous, si vous ne connaissez pas cette série, puisque vous pourrez la lire d’un seul coup!

Locke & Key fait partie de mes séries favorites. Captivant, mystérieux, bien écrit, bien dessiné, et qui capture notre imagination jusqu’à la toute fin, je n’ai jamais lu des volumes aussi rapidement.

Après la mort violente de leur père, la famille Locke emménage dans la maison « Keyhouse », dans la ville de Lovecraft. Ils y découvriront des clés qui ont des pouvoirs spéciaux, ainsi qu’un ennemi qui tente de s’en emparer.

La prémise semble simple, mais le scénario est beaucoup plus profond qu’il ne semble l’être au départ. Dans Locke & Key, rien n’est laissé au hasard. La série est bien écrite puisqu’elle semble avoir été planifiée d’avance. Dès le premier volume, on nous dévoile des indices sur la mythologie de la série, indice qui joueront un rôle crucial dans les derniers volumes. Cette mythologie est étendue sur 3 époques différentes, et celles-ci sont très bien développées. Elles forment un univers riche et complet, et répondront à toutes vos questions avant la fin du dernier volume.

En fait, certains éléments sont tellement complexe quand on y pense un peu que ça donne le goût de relire les volumes en entier. Certaines chaîne d’événements sont un véritable tour de force de l'auteur, Joe Hill (fils de Stephen King), et mérite d'être souligner (comme le parcours de Dodge, du passé au présent)

Les histoires d’horreur, de fantastique ou de sci-fi sont toujours plus efficace (selon moi) lorsqu’un univers crédible est bâti autour des personnages et que les éléments surnaturels soient vraiment limités qu’à quelques éléments seulement. Si je prends l’exemple de la série Saga de Brian K. Vaughan, où TOUT est farfelu et dénué de sens: on n’est jamais vraiment surpris lorsque quelque chose de spécial arrive, puisqu’on se dit tout simplement « pourquoi pas ». Locke & Key tournent autour de personnage riche et nuancé, et d’un environnement réaliste dans lequel aucune magie n’existe. C’est ce qui rend les clés spéciales, et c’est ce qui nous rend curieux, et à la fois inquiets pour les personnages.

Les clés magiques peuvent sembler être dangereuses du point de vue scénario, mais elles ne sont jamais utilisées comme solution cheap pour régler soudainement un problème. Chaque clé a sa place dans le scénario, sa raison d’être et son rôle à jouer dans la saga de la famille Locke. Des solutions astucieuses ont été utilisées pour parfois empêcher l’utilisation de certaines clés, qui aurait rendu la solution au problème beaucoup trop facile. Ces solutions sont parfois même utilisées d’une façon incroyablement touchante (par exemple dans le numéro 6 de Crown of Shadow, « Beyond Repair »). Même les flashbacks sont utilisés d’une façon intelligente, renseignant à la fois le lecteur, ainsi que les personnages sur le passé de Keyhouse.

J’ai aussi adoré le personnage de Bode, puisque c’est un enfant qui AGIT et PENSE comme un enfant. Je trouve que c’est plutôt rare que l’on voit des enfants dans des comics/série-télé/films qui ne sont pas juste des boulets qui ralentissent ou nuisent au reste du groupe, et qui ne passe pas son temps à pleurer ou être détestable. C’est aussi valide pour les autres personnages de Locke & Key: ils ne sont pas juste des clichées. Ils sont tous profondément troublés, le prennent pas toujours les meilleures décisions, mais agissent toujours comme n’importe qui qui se retrouverais dans cette situation.

L'arrangement des cases, l'utilisation d'effet visuels qui accentuent certain évènements, le décoe des décors ou les émotions que l'on peut lire dans le visage des personnages font de Locke & Key une série aussi plaisante à lire qu'à regarder.



Locke & Key est divisé en 6 volumes, qui contiennent chacun 6 numéros. Chaque volume est comme un chapitre de l’histoire, avec ces propres thèmes et enjeux. Un peu comme des saisons d’une série-télé. Justement, la série était censée être adaptée pour le petit écran, un pilote a même été tourné. Celui-ci a été présenté au Comic-con de San Diego en 2011. Malgré la réaction positive de la foule, la série n’a jamais vu le jour sur Fox. On raconte que la série serait adaptée au cinéma, mais le projet n’est pas encore en branle.



Si ça vous intéresse, il est possible d’acheter des répliques des clés de la série à cette adresse!

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.