lundi 10 février 2014

American Horror Story Coven

Nous n’avons pas l’habitude d’évaluer individuellement les différentes saisons d’une série télé, mais comme vous le savez, American Horror Story est une exception. Chaque saison est une toute nouvelle histoire avec de nouveaux personnages, laissant très peu de ressemblance d’une saison à l’autre. La seule constance sont les acteurs, qui reviennent souvent d’une saison à l’autre, incarnant des personnages complètement différents.
Vous pouvez écouter tous les teaser de la saisons dans le vidéo ci-dessous. Comme d'habitude, un travail exceptionnel a été réalisé pour ces teasers ainsi que la séquence d'ouverture. Elle établisse parfaitement le thème, mais comme je le redirai plus bas, ils sont malheureusement plus terrifiant que la série en tant que telle!

Cette saison-ci, on nous raconte l’histoire d’un groupe de jeunes sorcières hébergées dans un couvent, qui est en fait une école de sorcellerie (rien à voir avec Harry Potter!). Ils apprendront rapidement que l’une des sorcières du couvent est destinée à prendre la place de la sorcière suprême, qui est mourante. Mais comme on a l’habitude dans American Horor Story, l’histoire est beaucoup plus complexe que ça…

Pour être franc, Coven est la saison d’American Horor Story que j’ai aimé le moins à date. Étrangement, c’est la saison qui a attiré le plus de téléspectateurs (selon Wikipédia). Ce n’est pas une mauvaise saison, mais il manque terriblement d’élément d’horreur. Les deux lieux présents dans les saisons précédentes, soit la maison hantée et l’asile psychiatrique, nous donnaient froid dans le dos du premier épisode jusqu’au dernier. Ils étaient remplis de mystères et d’événements déstabilisants. Dans la saison 3, le couvent en tant que tel n’est pas un lieu particulièrement intéressant ou même utilisé comme élément d’horreur dans la série. La maison hantée avait une histoire, c’était elle qui emprisonnait les âmes des gens morts. L’asile quant à elle, fut un lieu de torture, physique et mentale, qui était l’incarnation même de la folie. Le couvent a peut-être été le lieu de rassemblement des sorcières, mais le lieu ne joue pas UN RÔLE dans l’histoire, contrairement aux autres saisons. C’était ce que j’aimais d’American Horor Story : une série qui raconte l’histoire d’un lieu différent chaque saison. Les personnages ne sortaient pratiquement jamais : ils étaient prisonniers de ces lieux.

C’est sûr qu’avec le thème des sorcières, on devait un peu s’y attendre puisque ce n’est pas un sujet qui n’est pas apeurant à la base. Bien sûr, on a droit à quelques moments déstabilisants, mais on se rapproche la plupart du temps du ridicule, presque de la comédie.

Le plus gros problème pour moi cette saison, c’est que les évènements ne semblaient jamais être importants. La tension a été complètement éliminée pour moi lorsque j’ai vu la troisième, quatrième... et cinquième résurrection (et plus) de personnages. Ça arrive tellement souvent que l’on ne sent plus aucun danger pour aucun des personnages. On ne croit plus en aucune mort, puisqu’on se dit que tout semble possible dans l’univers de cette saison. Et même lorsqu’un personnage est mort d’une façon définitive, on n’y croit pas vraiment.

Les autres saisons se déroulaient souvent la nuit ou dans des lieux sombre. Mais pas la saison 3. L’effet que ça donne, c’est qu’on sent beaucoup trop les effets de caméras qui pivote dans tous les sens, en plus du fait qu’elles sont toujours à en angle. Je n’ai pas le souvenir de les avoir autant remarquées les saisons précédentes, mais c’est sûrement dû au fait que la tension toujours présente des saisons 1 et 2 justifiait ces effets, et ils amplifiaient le côté étrange, horreur de la série.

Je souhaite juste que les prochaines saisons reviennent un peu plus à l’horreur pure. C’est difficile à dire si ce sera le cas : tout ce qu’on sait, c’est que la saison 4 se déroulera dans les années 50, et que le thème du cirque est une des rumeurs les plus persistantes…

Le seul danger possible , ce serait les auteurs qui pourraient être à court d’idées, ou que leurs twists deviennent de plus en plus prévisibles une fois que l’on connaît leur style d’écriture. Quoi qu’il en soit, je suis loin de m’être lassé d’American Horor Story.

1 commentaire :

Bob a dit...

J'ai vraiment l'impression qu'on pense la même chose de cette saison, pas vraiment mauvais, mais pas la bonne voie à suivre pour la série et la pire à date. Au moins, la saison a contenu quand même des histoires supplémentaires à la principale que l'on ne comprend pas immédiatement et des moments vraiment étranges comme la série nous y a habitué.

Le truc American Horror Story, selon moi, aurait dû être de construire le concept autour du lieu et non pas des personnages. La saison a été construite autour du fait que les personnages sont des sorcières, alors que la saison aurait dû peut-être se passer à Salem durant que des innocents se faisaient brûler pour sorcellerie.

Comme ça, le lieu de Salem aurait pu être lugubre, froid, désespérant et horrifique. L'horreur aurait pu être la pire horreur qui soit, c'est-à-dire les atrocités que les humains se font les uns les autres. La tension aurait pu être là en nous faisant suivre des personnes qui risquent de se faire tuer et qui doivent se sauver d'une foule de gens en furie. Je sais que la saison réelle a un peu suivi l'idée que les humains réguliers étaient contre les sorcières, mais ce n'est rien face à l'idée d'être au 17e siècle entouré de gens ignorants et de ne rien pouvoir faire contre leur colère.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.