mercredi 8 janvier 2014

Noitu Love & the Army of Grinning Darns et Noitu Love 2: Devolution

Bannière de Noitu Love 2: Devolution
Conçu, développé et publié par : Joakim Sandberg

Sortie initiale : 23 avril 2012

Plate-forme : PC

Genre : Jeu d'action indépendant

Prix : 4,99$

Noitu Love 2: Devolution est un beau jeu simple, efficace, amusant et peu coûteux, dont vous n'avez étrangement jamais entendu parler.

Que dire après cette introduction? C'est exactement ce que je pense du jeu et il n'y a rien de difficile à comprendre. Écoutez la bande-annonce sur la page Steam (ou incluse ci-dessous) et immédiatement vous comprendrez le genre de jeu que c'est : un simple jeu d'action en pixel art dont le but est de vous amuser autant que possible pendant sa courte durée. Pas un jeu parfait, mais vraiment efficace.


Les seuls détails que je vais préciser, c'est par rapport à sa difficulté et sa longueur, qui ne peuvent pas être vus dans une bande-annonce. Le jeu a une difficulté rétro, mais pas du tout exagérée (quoique je dois avouer être personnellement un habitué des jeux de NES, SMS, Genesis et SNES, parmi d'autres).

Il est divisé en quelques niveaux, il y a aussi des checkpoints, mais une quantité limitée de vie, quoiqu'en se forçant rien qu'un peu, ce qui viendra naturellement si vous aimez le genre, vous ne recommencerez probablement pas trop chaque niveau et vous aurez fini le jeu en une heure ou moins.

Il y a des personnages qui se débloquent et qui se manipulent d'une façon assez différente du personnage principal et étant donné la simplicité du jeu et le divertissement qu'il procure, je n'ai pas eu à me faire tordre le bras pour le compléter à nouveau avec les autres personnages pour un total de trois heures environ. Courte durée, mais ce n'est pas un jeu à 10$, c'est 5$ qui valent la peine sans hésiter si vous aimez les jeux d'action.

Le premier Noitu Love était complètement différent, moins travaillé, il ne se contrôle pas du tout de la même manière, l'action est incroyablement lente par rapport à sa suite et ce n'était pas un projet commercial (surtout qu'il contient des sons de d'autres jeux utilisés sans permission).

Vous pouvez l'obtenir gratuitement sur le site de l'auteur.

Je l'ai complété, mais il est plus difficile et jamais je n'aurais vu ça comme un projet commercial d'ailleurs (pas si amusant que ça). Mais rien de mal à dire, c'était une expérimentation de l'auteur avec Multimedia Fusion (même engin de base que Oniken, un autre jeu qui plaira à un public plus ou moins similaire, plus style NES), ce qui lui a permis de faire une suite très bien que je vous recommande sans hésiter et maintenant, ce sera à vous de faire passer le mot.

Note : essayez Alt+Enter si le jeu n'est pas en plein écran au démarrage, car le mode natif en fenêtre sera fort probablement trop petit pour votre écran et votre goût personnel. Et je dois dire que le jeu a quitté de façon inattendue à deux reprises durant les trois heures que j'ai passées dessus, possiblement à cause de l'engin Multimedia Fusion, une légère incompatibilité Windows 8.1 ou un problème dans comment le jeu est programmé (j'en doute si vous savez comment quelqu'un "programme" dans Multimedia Fusion). Le point est que j'ai pu repartir le jeu et recommencer au niveau où j'étais et le finir sans vraiment perdre de temps et peut-être que vous n'aurez pas ce problème du tout.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.