jeudi 12 septembre 2013

Mad Men

Écran titre de Mad Men
Créé par : Matthew Weiner

Première diffusion : 19 juillet 2007

Canal original : AMC

Durée des épisodes : Environ 47 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Drame historique

Mad Men, qui entamera en 2014 sa septième et dernière saison, était probablement une idée difficile à vendre au départ. Je ne sais pas si c'est juste moi, mais un drame historique fictif impliquant des personnages travaillant dans une agence de publicité à New York durant les années 60, j'en ai rien à foutre. Et comment ont-ils vendu les pauses publicitaires (histoire de payer ce programme de chaîne non-payante) d'une émission qui, de par sa nature même, devra se moquer d'une compagnie de façon peut-être fictive, mais sûrement plausible (surtout potentiellement dans la tête des consommateurs qui écoutent)? Pire, comment convaincre des compagnies pour la plupart réelles d'être les clients fictifs de l'agence dans Mad Men pour parfois se faire ridiculiser à l'écran?

Mais la série a remporté une multitude de prix pour son écriture (d'ailleurs inventée par un écrivain pour les dernières saisons de The Sopranos), alors si vous ne l'avez toujours pas essayée, croyez-moi que cette série AMC (qui a peut-être ouvert la voie aux succès de Breaking Bad et Walking Dead en tant que premier drame original de la chaîne) a ses mérites!

Bon, j'ai déjà donné le contexte de la série dans le paragraphe d'introduction. Oui, la série est selon moi excellente, mais elle est très loin d'être faite pour tout le monde. Elle était à peine faite pour moi; j'ai dû m'accrocher!

Au départ, ça sonne ennuyant et honnêtement, je crois que ça a tout le potentiel de l'être, facilement. On ne connaît pas encore les personnages (évidemment) pour la plupart malheureux, les styles ne sont pas intéressants étant donné la période assez conforme et standard des années 60 en plus de l'environnement de bureau et pour ne pas aider, on quitte très rarement cet environnement banal. Ceci dit, la promo ci-dessous réussit à donner de la vie à la formule de Mad Men (plus rapidement que les épisodes vont réussir à le faire, c'est garanti).


Sérieusement, si vous n'aimez pas le premier épisode et que vous naviguez rapidement à travers les autres épisodes pour voir si ça change, vous verrez que c'est un gros flou indistinguable d'un bout à l'autre. Il y a un sentiment de passé caché chez le personnage principal (cependant loin d'être le seul avec du temps d'antenne) de Don Draper à travers des indices dans le premier épisode et ça continue d'être un petit élément qui est découvert dans la saison et qui est ramené ou élaboré pour le développement de son caractère à quelques moments à travers la série, mais à part de ça, il n'y a pas beaucoup de grosse intrigue ou d'action genre des complots, la mafia, des crimes ou même un but, bien que ce soit une série où l'histoire se développe et se maintient à travers une saison.

La clé de Mad Men n'est pas non plus dans votre amour pour les personnages j'imaginerais, du moins pas un amour traditionnel. Ils sont tous bourrés de fautes humaines dès le départ et les moins pires accumuleront bien des défauts, peu de qualités avec le temps. Mad Men, c'est constamment de l'adultère, l'alcoolisme et l'abus de cigarettes, entendre des commentaires pas politiquement corrects selon les idéaux qu'on a développés depuis (principalement la vision des hommes par rapport aux femmes, un gros aspect de la série) et voir les relations complètement fausses que les agents de la compagnie créent avec des clients ou même dans leur vie personnelle.

Mais Mad Men, c'est aussi voir comment les choses changent, petit à petit. Durant la série, les femmes sont peu à peu traitées avec au moins un minimum de respect, les noirs se battent pour leurs droits civils et les hippies deviennent un phénomène. Aucun spoiler si vous connaissez la vraie vie et l'histoire, ce sont surtout des choses qui arrivent plus ou moins naturellement en arrière-plan alors que les personnages continuent leurs routines et encaissent les changements sans trop s'en rendre compte.

Ce n'est pas vide de commentaire social (surtout par rapport à la falsification de tout ce que l'on aime grâce à la publicité), mais il faut comprendre les personnages et remarquer les petits changements qui en disent long. C'est certain qu'au début les choses se battent pour ne pas changer, mais elles changent malgré tout. Je pense que la clé du succès de Mad Men est vraiment dans son écriture (étrange à dire pour une série qui introduit et met de côté une tonne d'éléments constamment, mais c'est comme la vraie vie dans le fond).

Oui, les lieux et l'action sont généralement banals et les personnages ne sont pas sans reproches, mais un coup investi on se demande si l'agence va obtenir le contrat et quelles pirouettes ils feront pour l'obtenir. On souhaite que Don change et on souhaite surtout avoir plus de détails. La série nous injecte à un moment de la vie des personnages et continue à partir de là, il faut alors prendre son temps pour comprendre le chemin qui les a mené où ils sont rendus dans leur carrière et psychologiquement parlant.

Il y a une énorme subtilité dans l'écriture des dialogues, car la série s'acharne à laisser le doute sur les agissements des personnages qui n'ont pas tendance à expliquer leurs comportements personnels ou à se confier (du moins les gars). J'imagine que c'est approprié pour une époque où les hommes apprenaient à agir comme des hommes (selon la vision d'homme de l'époque) et ne pas avoir d'émotions, surtout pas à la vue de tous.

Tout ça pour dire qu'il faut suivre et se mettre à analyser les personnages. Comprendre leur mentalité, leur niveau de stress, un événement passé marquant et savoir pourquoi ils font un certain visage à un moment, pourquoi ils restent sans mots suite à un événement, pourquoi Don décide soudainement de réduire sa consommation d'alcool, pourquoi il vient de casser son verre (OK, geste impulsif colérique, en général celui-là est pas mal clair et direct). En plus de leur carrière qui mène leur vie, il y a du mystère et de l'intrigue dans le quotidien des humains, des vrais humains avec des fautes.

J'ai moins aimé les saisons 5 et 6, cependant dans les bons moments, elles explorent quelques territoires importants qui manquaient à la série jusqu'à présent. J'espère que la septième et dernière saison sera une fin excellente à cette importante série qui, je le maintiens, est risquée. Contrairement à mes séries préférées, en général originales, mais contenant pas mal toutes un ou des éléments vendeurs typiques, il n'y avait pas de public pour Mad Men avant Mad Men selon moi et la série s'est entièrement construite une personnalité en misant sur l'existence de ce public potentiel.

Je dis, faites le même pari risqué qu'eux. La série sera peut-être totalement ennuyante pour vous, c'est ainsi que sa description me paraissait et étrangement je comprends tout ce qu'elle contient d'ennuyant. Pourtant... Je comprends maintenant tout son intérêt. Donnez-lui quelques épisodes et vous saurez si vous faites partie du public ou non (du moins, plus d'un épisode avant d'abandonner est certainement une suggestion applicable à la majorité des séries).

4 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.