vendredi 9 août 2013

The Collector & The Collection

The Collector

Le sujet du jour : deux films dont le premier avait été envisagé comme un film venant avant Saw, le populaire film qui a lancé une populaire franchise de films d'horreur à petit budget. La raison est simple, les écrivains de Saw IV-VI sont les mêmes que pour ces films. Mais l'idée de lier les films a été vite abandonnée (de toute façon, les suites de Saw III elles-mêmes passent genre 50% de leur temps à expliquer les événements avant ce qui a mené à Saw), ne laissant que certaines thématiques derrière, sans poursuivre avec l'histoire surcompliquée et de plus en plus ridicule que Saw a accumulé avec ses suites.

The Collector

Affiche de The Collector
Réalisé par : Marcus Dunstan

Produit par : Brett Forbes, Julie Richardson & Patrick Rizzotti

Date de sortie : 31 juillet 2009

Durée : 90 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Film d'horreur indépendant

The Collector n'est pas un film réaliste pour autant parce qu'il n'est pas associé à Saw et il n'a pas beaucoup d'originalité, cependant je crois qu'il réussit relativement bien à sa tâche (si on ne le questionne vraiment pas trop) : nous proposer un film utilisant principalement des pièges pour tuer les gens, comme Saw, mais avec un tueur en série actif et présent sur les lieux qui poursuit les gens et leur fait parfois directement mal ou les entraîne dans les pièges. Le but du film est aussi de nous dégoûter et de nous faire ressentir peut-être un peu de stress avec une certaine intensité et niveau de cruauté (comme la plupart des films d'horreur).

Un voleur, Arkin (Josh Stewart), de retour sur le bon chemin a une bonne raison de cambrioler les riches résidents d'une maison pour laquelle il vient de travailler. Mais alors qu'il tente d'ouvrir leur coffre-fort en revenant la nuit, il entend des cris ailleurs dans la maison et un individu avec un masque noir est aperçu se promenant à l'intérieur. Arkin, se cachant, se rend vite à l'évidence : l'individu est en train de torturer la famille et il y a des pièges fatals partout à travers l'endroit pour tuer des nouveaux arrivants ou ses victimes qui tenteraient de s'échapper (je présume).


Ça ne fait aucun maudit bon sens! Genre, quand est-ce que le tueur a placé tous ces pièges et sincèrement, pourquoi exactement? Il a analysé l'endroit et il sait combien il y a de gens dans la maison. Pour placer les pièges, il a dû capturer ceux qui étaient présents d'abord, car le nombre de pièges et leur complexité (même ceux qui ne sont que des pièges à ours sur le sol), ça ne se fait pas en 5 minutes ou même 30 minutes et ça fait du vacarme. Ceux manquants à l'appel ne sont pas au courant qu'il y a du danger à la maison et il a barré les serrures. Il n'a pas besoin de pièges pour les surprendre quand ils reviendront, il le saura d'avance et il peut tout simplement se cacher et les tuer par surprise.

Je ne peux pas justifier la présence des pièges d'aucune manière logique dans l'histoire du film, ils sont donc juste là pour nous, les spectateurs, qui voient Arkin secrètement caché dans la maison et qui doit naviguer à travers les dangers pour sauver la famille qu'il avait compté cambriolé, tout en faisant attention au tueur qui découvrira bien à un moment donné qu'il y a un élément étranger dans la demeure.

C'est extrêmement stupide de faire un film comme ça et de ne pas bien ficeler tous les éléments du scénario. Ceci dit, j'ai été diverti. C'est pourquoi le film n'aura pas une haute note de ma part, car il a extrêmement de défauts de logique, ça ne veut pas dire que je le fais échouer non plus et je dois dire qu'il peut valoir la peine d'être vu si vous aimez les films de tueurs en série, de torture, de panique, etc..

3,5 étoiles sur 5



The Collection

Affiche de The Collection
Réalisé par : Marcus Dunstan

Produit par : Brett Forbes, Mickey Liddell, Jennifer Hilton Monroe, Julie Richardson & Patrick Rizzotti

Date de sortie : 21 septembre 2012

Durée : 82 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genres : Action, horreur, thriller & indépendant

The Collection est un changement de ton. C'est la suite directe du premier film, Arkin fait même un retour en tant qu'"expert" devant secourir une jeune devenue prisonnière du tueur en série. On reconnaît des personnages, on reconnaît l'utilisation de pièges, mais le but n'est plus de nous faire paniquer dans un environnement restreint. Arkin et une équipe armée infiltrent le repaire du tueur pour l'arrêter une fois pour toute. C'est un film d'action principalement, conservant juste la torture du premier film, mais pas son intimité.


Ça ne veut pas dire que c'est mauvais. J'ai aimé les deux films de façon pratiquement égale. Il est décevant pour son changement de ton, une chose qui nous déboussole d'ailleurs souvent dans une suite, mais sincèrement en bout de ligne j'ai été plutôt diverti durant sa courte durée.

Je crois qu'autant que le premier film ne fait pas de sens aussitôt qu'on commence à l'analyser, celui-ci rend les choses encore plus grandes et introduit donc des nouveaux éléments pour élever les enjeux, ce qui le rend autant sinon plus improbable.

Mais c'est juste un film sans but artistique ou philosophique tout simplement-là pour être consommé par son public cible. C'est-à-dire que ce n'est pas tout amateur de cinéma qui tombera dessus par hasard qui l'aimera, vraiment pas et ils ont sûrement des bonnes raisons de ne pas l'aimer, je pourrais être facilement d'accord pour cette série. Mais si vous avez aimé le premier film et avez été diverti, pourquoi ne pas écouter le second? Je trouve qu'il se compare.

3,5 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.