mercredi 21 août 2013

Tell 'em Steve-Dave

Bannière de Tell 'em Steve-Dave
Je vous ai déjà parlé du réseau de podcasts SModcast, fondé par Kevin Smith. Je vous ai aussi parlé des séries télé Comic Book Men et Impractical Jokers. Aujourd'hui, je vous parle d'un genre de mélange partiel de tout ça, un podcast en anglais mettant en vedette deux membres de Comic Book Men et un membre de Impractical Jokers, sur le réseau SModcast. L'un de mes podcasts préférés qui en est à 165 épisodes à l'écriture de cet article (environ un par semaine, durant de une heure à une heure et demi).

Je suis clairement un fan de Kevin Smith d'après mes articles sur ses films, alors peut-être que j'ai par conséquent tendance à aimer ce qu'il fait aussi dans ses multiples podcasts. Pour Tell 'em Steve-Dave, ce n'est pas pareil. Mettant principalement en vedette Walt Flanagan et Bryan Johnson (qui ont plus tard eu leur série Comic Book Men), ainsi que Brian Quinn (qui a plus tard eu sa série séparée de l'univers de Kevin Smith, Impractical Jokers), ce sont tous des amis de Kevin Smith, mais j'ai refusé d'écouter le podcast pendant longtemps, car on s'en fout des amis personnels d'une vedette en général.

Puis à cause que j'ai énormément de temps libre, j'ai un jour passé à travers tous les podcasts que j'écoutais déjà ainsi que ceux du réseau SModcast mettant en vedette Kevin Smith (bien sûr, il en sort à chaque semaine). Étant donné que SModcast ne m'avait pas fait de tort jusqu'à maintenant, j'ai commencé à explorer les podcasts du réseau mettant en vedette d'autres gens que Kevin Smith et Tell 'em Steve-Dave est non seulement mon préféré, mais ses meilleurs épisodes ont leur propre style différent les rendant au moins aussi intéressants que ceux de Kevin Smith. En plus, l'équipe de Tell 'em Steve-Dave entreprend de nombreux projets pour garder une certaine fraîcheur.


Mais le plaisir de Tell 'em Steve-Dave n'est pas seulement de les voir entreprendre des projets aussi farfelus que de sortir un podcast sur vynile ou encore un DVD mettant en vedette des marionnettes à leur effigie pour représenter des moments du podcast, c'est aussi de les entendre se rabaisser constamment pour ce qu'ils ne font pas.

La clé du podcast réside vraiment dans le manque de confiance de chaque membre. Bryan est un clown triste (dépression pour la majorité de sa vie, très basse opinion de lui-même, mais il a toujours la réplique comique rapide). Walt est un peu vieux jeu (moins ouvert d'esprit, mais pas dans le style intolérant, plutôt pour certains sujets) et il n'est jamais satisfait des autres ou même de lui-même par rapport aux standards qu'il demande. Quinn est un peu plus similaire à Bryan dans ses opinions, mais il n'entre pas vraiment en conflit avec ni l'un ni l'autre, bien qu'il participe à la discussion.

En gros, comment le podcast fonctionne, à long terme, c'est que Walt a des idées pour le garder frais. Il apporte des jeux, des projets à long terme, quelques sujets de discussion. Bryan fournit constamment les commentaires drôles par rapport à ce qui se passe et il apporte aussi des sujets de discussion (il est celui qui introduit le podcast et habituellement le membre qui doit être présent sinon il n'y a pas de podcast cette semaine). Un gros élément du podcast se situe dans les sujets que Walt préfère éviter ou les différences d'opinion entre lui et Bryan. Quinn prend moins d'initiatives (quoique je crois qu'il est à l'origine de l'idée du podcast sur vynile), mais il est l'épice du podcast. Je ne pourrais pas pointer vraiment sur ce en quoi il consiste, mais sans lui, ce serait comme du steak qui est correct, mais qui manque de goût et que j'arrêterais de manger un jour ou l'autre.

Tell 'em Steve-Dave, où commencer? Le début? Si vous avez le temps et la patience, oui, c'est ce que j'ai fait et je me suis rendu compte qu'il y avait du potentiel, c'est pourquoi j'ai resté jusqu'à être accroché. Mais ce n'est pas aussi bon au début (Quinn est même à peu près juste un technicien au départ). Trop loin, il y a des références qui s'accumulent avec le temps, surtout des gens qui font des petites apparitions et que vous ne saurez pas qui ils sont ou pourquoi ils sont traités ainsi (particulièrement Ming Chen, qui est toujours un élément de dérision). Un épisode au hasard, il y a quand même quelques épisodes sur les 165, une minorité d'épisodes, mais quand même, qui sont moins bons.

Je me rappelle par exemple que durant 2 ou 3 podcasts de suite à un moment donné (vers les 50 ou 60), Walt n'était pas dedans à cause d'une raison cachée qui était que Bryan n'avançait pas assez dans leur projet de comic book, alors Walt le punissait par la chose que Bryan aime (le podcast a été créé pour Bryan qui songeait sincèrement au suicide avant le premier épisode et qui s'est fait conseiller par Kevin Smith de tenter sa chance d'être entendu et de peut-être reprendre goût à la vie).

Je crois que dans l'épisode 165, j'ai entendu Quinn dire que l'épisode 97 serait un épisode régulier qui est assez bon pour vous donner le goût de continuer d'écouter. L'épisode 142 est celui où Walt tente de faire un reboot du podcast. Ils ne le font pas vraiment, car c'est trop difficile de tout expliquer à nouveau alors qu'ils tentent quand même de faire un nouveau épisode et de maintenir une discussion, mais il y a quelques explications quand ils font des références à des événements antérieurs.

L'épisode tout de suite après, 143, est une compilation de près de 4 heures des meilleurs moments, présentée par Bryan. Il n'a pas beaucoup d'énergie dans sa présentation (je crois qu'il était dans une mauvaise passe, mentalement parlant), ce qui n'aide pas, par contre les clips vous donneront une bonne idée de c'est quoi le style précis de Tell 'em Steve-Dave s'il y en a un et vous aurez pas mal connaissance de tout pour continuer à partir de là (si vous aimez).

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.