jeudi 29 août 2013

Suspect Zero

Affiche de Suspect Zero
Réalisé par : E. Elias Merhige

Produit par : Gaye Hirsch, E. Elias Merhige, Paula Wagner & Tom Cruise

Date de sortie : 27 août 2004

Durée : 99 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Thriller

Je naviguais sur Netflix et l'affiche a attiré mon attention. Un peu générique, mais elle laisse du mystère. Puis j'ai vu le titre, un peu générique, mais il a juste cette petite tournure pour me rendre curieux de savoir de quoi il s'agit. Enfin j'ai lu la prémisse du film qui implique un agent du FBI qui chasse un tueur qui tue uniquement des tueurs en série.

Je suis un fan connu de Dexter, une série avec la prémisse d'un tueur en série qui tue des meurtriers uniquement, et j'aime bien les choses impliquant les tueurs en série, donc j'ai sauté sur l'occasion malgré que Netflix me disait que je n'aimerais pas trop le film selon mon profil de goûts. Après tout, Netflix s'est trompé à plus d'une occasion, car j'aime plusieurs films techniquement médiocres et ridicules qui me font passer du bon temps. Eh bien, comme le dit si bien un proverbe que j'aime, même une pendule cassée donne l'heure juste... deux fois par jour.

Si cependant vous avez déjà vu ce film et que vous l'aimez (j'ai vu au moins quelques commentaires qui semblent honnêtes sur la page de la bande-annonce sur YouTube, il faut bien des fans pour toute chose), je ne peux pas comprendre de ma subjectivité, mais je respecte celà, assez pour vous suggérer d'éviter ma critique où jamais je n'ai été plus en accord avec les critiques dits «professionnels».


Ce film ayant apparemment impliqué Tom Cruise à un point (il aurait décidé de se retirer du projet avant sa sortie et peut-être même bien avant) met en vedette Ben Kingsley, acteur talentueux et gagnant d'un oscar du meilleur acteur pour son rôle de Gandhi (et aussi acteur acceptant à peu près n'importe quel rôle depuis au moins les années 2000 il semblerait), dans le rôle de l'assassin de meurtriers Ben O'Ryan. Mais ce n'est pas un simple assassin voyez-vous, il a la capacité de voir à distance (dans sa tête, une distance très éloignée hors de sa vue) un événement, des victimes d'enlèvement ou de tentative de meurtre dans son cas, pour pouvoir attraper les criminels derrière ces crimes.

Aaron Eckhart est l'agent du FBI Thomas Mackelway et il le traque de près, autant que O'Ryan l'invite directement à le traquer. Mackelway devient rapidement émotionnellement lié au cas et il démontre une certaine difficulté à tenir la pression, avec des migraines et des rêves intenses. Finalement, il y a Carrie-Anne Moss (oui, Trinity) qui est un autre agent du FBI qui devient son partenaire. Ils ont été romantiquement liés par le passé.

Le film ne contient aucun développement de personnages ou du moins rien de cohérent de ce côté. C'est que le film est monté d'une manière où il ressemble juste à un ramassis de scènes. Je sais, c'est ça un film en gros, mais on le voit trop directement ici, il n'y a aucune illusion ou magie.

Les agents examinent une scène de crime et font peut-être une observation maximum. Puis arrive une scène où O'Ryan démontre sa capacité de vision à distance. On suit ça par une autre scène où les agents découvrent que O'Ryan existe ainsi qu'une pièce remplie de symboles qu'il a laissée derrière lui. Ensuite ça entrecoupe souvent encore avec O'Ryan qui refait son truc. Puis ça revient à un agent qui est maintenant sur une autre scène de crime ou dans un lieu que je ne sais pas trop comment il a décidé d'aller là, mais où il découvre plus des origines de O'Ryan. C'est ça que je veux dire, il n'y a pas d'élément pour tenir les scènes entre elles, elles sont juste lancées comme ça et ça ressemble juste à une bande-annonce à plusieurs moments pour être honnête.

Les personnages font juste changer à travers les scènes de façon assez brusque. Mackelway et sa partenaire ne s'entendent pas au départ. Puis Mackelway a des migraines avec la symbolique laissée derrière par O'Ryan. Il devient incroyablement lié au cas par la suite. La pression qu'il subit fait que sa partenaire devient son support de façon pas mal immédiate.

Les personnages ont quelques discussions, mais souvent rien de significatif pour justifier comment ils arrivent du point A au point B. Il n'y a pas par exemple un moment où les deux travaillent sur le cas jusqu'à ce qu'il se fasse tard et où ils se mettent à avoir des moments humains où ils se redécouvrent pour finalement avoir un éclair de génie sur leur suspect. Pas que tous les films doivent suivre ce standard exactement, mais il n'y a pas de remplacement et c'est comme si la romance était une idée de dernière minute juste pour dire que le film l'a, considérant qu'il a si peu de contenu quand on se met à l'analyser.

O'Ryan n'est pas intéressant avant la seconde moitié du film et ce n'est pas vraiment qu'il devient intéressant, mais Ben Kingsley lui donne quelques moments forts je trouve quand il commence à sortir de son jeu stoïque du début. Mais je ne sais même pas pourquoi avoir mis l'idée du pouvoir surnaturel. Ça aussi ça a juste l'air d'être là pour ajouter de la substance au film (même si ça échoue), car il n'est pas fait avec des personnages mémorables ni une enquête intrigante, alors il faut bien de quoi.

Je vous dis de l'éviter complètement, il n'y a absolument aucun intérêt à voir ce film même s'il vous intriguerait comme ça a été le cas pour moi au début. C'est comme la preuve même que deux œuvres peuvent suivre une prémisse similaire et arriver à des résultats complètement opposés. Écoutez Dexter, la saison 2 implique un agent de police qui "traque" un tueur en série qui tue des meurtriers et c'est l'une des saisons les plus efficaces que j'ai vues, m'ayant fait ressentir une tension presque difficile à subir en tant que spectateur. Je ne prendrai aucun risque sauf de vous dire que ça sera au moins meilleur que ce film.

2 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.