dimanche 25 août 2013

Super

Affiche de Super
Gemme oubliée

Réalisé par : James Gunn

Produit par : Miranda Bailey, Ted Hope, Iris Ichishita

Date de sortie : 10 septembre 2010

Durée : 96 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Film de super-héros, comédie noire & indépendant

Développé en même temps que le comic Kick-Ass, par une connaissance de l'auteur Mark Millar, les informations sur la sortie de Super et sa sortie en tant que telle sont devenues publiques environ en même temps que le film basé sur Kick-Ass sortait. Ce qui adonne mal : Super est un film de super-héros dans le monde réel où ils sont maladroits et n'ont pas de superpouvoirs.

Kick-Ass est évidemment un genre de parodie de super-héros dans le même style dont vous avez probablement entendu parler et sa suite moins bien reçue (j'ai adoré le premier film et j'ai bien aimé le second personnellement) vient tout juste de sortir au cinéma. Ce n'est pas ce dont je veux vous parler aujourd'hui.

Vous comprendrez que Super est sorti dans l'ombre et perçu comme la copie créée uniquement pour se faire de l'argent, même si la vérité est que pour une fois les similarités sont vraiment causées par un hasard de circonstances. Mon but est de sortir Super de l'ombre pour un instant et vous dire que c'est un film unique, qui n'a rien à voir avec Kick-Ass et qui mérite aussi bien votre attention immédiate.


Super est un film absurde, immature et sérieux. Je viens de révéler sa nature contradictoire. Super est en fait l'histoire de Frank (Rainn Wilson), marié à Sarah (Liv Tyler), une femme ayant des antécédents d'abus de drogues. Les choses vont bien un moment, puis peut-être parce qu'il ne lui donne pas ce qu'elle recherche de la vie, elle se remet à fréquenter des gens qui exploitent son attirance pour la drogue. Comme la police ne peut pas arrêter les méchants pour kidnapping (elle a un désir d'être avec eux), Frank se doit de faire justice lui-même. Par une intervention divine, la pensée lui vient de devenir un super-héros grâce en partie aux conseils d'une employée dans un magasin de comics, Libby (Ellen Page), qui deviendra son alliée malgré lui.

Super est un film qui va dans tous les sens et qui ne se comporte pas comme aucun standard auquel nous sommes habitués. OK, il a bel et bien une structure en trois actes, mais son ton change assez facilement entre l'humour (principalement) et le drame, sa fin est plutôt contraire aux règles et les héros par le fait même ont un comportement que je ne pourrais pas classifier en termes d'héros ou d'anti-héros.

En fait, les héros sont des lunatiques. J'allais vous révéler quelques raisons pourquoi, pas complètement des spoilers, mais je pense que c'est encore plus étrange, drôle et choquant de découvrir le tout en l'écoutant. Il y a de la violence, mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle ils sont lunatiques et pour ce qui est de Frank, j'ai l'impression, mais pas la certitude, que le film laisse intentionnellement ouvert la possibilité qu'il a un problème.

Rainn Wilson et Ellen Page sont comme d'habitude. Moi, j'aime bien leur style d'humour (vous connaissez sûrement Ellen Page de Juno, un film correct pour moi, où les dialogues étaient trop exagérés des fois, mais où je la trouvais talentueuse). Ils sont tous les deux un genre de pince-sans-rire dans pas mal toutes les comédies où je les ai vus (particulièrement Rainn Wilson), le style défini par une attitude ou une réponse dite sur un ton sérieux alors que ça devrait être pris comme complètement absurde ou anormal. Rainn Wilson est plus renfermé sur lui-même, Ellen Page a une énergie et force des choses sur lui, ça fait un bon contraste.

Je n'ai rien à reprocher à Super pour sa capacité à conserver mon intérêt, il se passe relativement toujours de quoi de captivant. Il atteint parfois des niveaux d'absurdités assez légendaires (la touche divine remporte le prix) et quelques lignes de dialogues ont vraiment réussi à me faire rire à cause de la performance des acteurs.

En fait, j'ai assez aimé les dialogues pas mal au grand complet je dirais, c'est plutôt bien écrit. Notez que ce n'est pas un film à dialogues d'abord et avant tout, comme ceux de Quentin Tarantino ou même Kevin Smith ont tendance à l'être, ici on veut juste vous faire rire et faire avancer les choses.

Ce que je lui reproche, ce n'est pas non plus qu'il va dans tous les sens, mais plutôt son manque de cohésion. Ça fait baisser la note que je lui réserve et mon appréciation globale du film, par contre si j'avais à vous dire à quel point vous avez intérêt à payer attention à ce film et lui donner sa chance (aucune garantie de l'aimer si le genre ne vous intéresse pas), ce serait presque la note parfaite.

Note supplémentaire : un autre film de James Gunn, je vous ai déjà parlé de son film Slither, un autre film pas mal absurde dans le genre horreur. Et James Gunn sera à la tête de Guardians of the Galaxy, le film de super-héros de Marvel pour 2014. Ses films que j'ai vus n'ont pas atteint la perfection, mais c'est fou comment il y a quelque chose de particulier qui m'intéresse dans son style et je dois féliciter la décision pour ce projet Marvel hors du commun. Ça fait complètement du sens. (Si le film est un flop, je pourrai peut-être regretter ces mots, mais j'ai vraiment de l'espoir.)

3,5 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.