mardi 27 août 2013

Saints Row IV


Après Saints Row the Third, c'était difficile de s'imaginer comment Volition pouvait aller plus loin. Avec plus de liberté que les GTA ne nous ont jamais donnée, il n'y avait qu'une seule chose que Saints Row pouvait nous donner de plus. DES SUPERPOUVOIRS!

Alors qu'on voit des compagnies qui ont comme but de créer un jeu payant, un jeu pour écraser la compétition, un jeu qui suit les normes d'un genre en particulier, il y a Saints Row IV. En y jouant, on croit fermement que Volition avait comme simple but de créer le jeu le plus amusant et le plus plaisant possible. Fun, c'est le mot clé. Un fusil qui lance de la musique dubstep et qui tue les ennemis en les faisant danser jusqu'à ce que mort s'en suivent? Check. Une parodie de Matrix avec des extraterrestres? Check. Le pouvoir de faire des sauts de plusieurs étages, de planer, de courir aussi rapidement que Flash et à la verticale sur les bâtiments? Check.

Saints Row IV c'est l'fun, tout simplement.


Cette fois, les Saints ne sont pas uniquement des vedettes. Ils contrôle le pays. Vous incarnez le président des États-Unis, membre des Saints, face à la plus grande menace qu'ils n'ont jamais vu: des extraterrestres prennent le contrôle des humains et les rendent esclave d'une simulation (la Matrice). Avec un hacker dans votre équipe, vous serez en mesure de faire beaucoup plus que dans la réalité!

Le hype de Saints Row IV a malheureusement été freiné par plusieurs embûches. D'abord, l'idée de la réalité virtuelle provient d'un DLC annulé pour Saints Row the Third. Les gens ont donc eu peur que Saints Row IV ne soit qu'un DLC transformé en jeu complet d'une façon paresseuse. Ensuite, THQ a fait faillite pendant que le jeu était en développement. On a eu peur que ça se voit dans le jeu (coupure, manque de budget). Finalement, GTA V vole la vedette à tous les open-world ces temps-ci, surtout un jeu comme Saints Row, qui a débuté comme étant un simple clone.

Rassurez-vous tout de suite, Saints Row IV n'est pas juste une copie du 3, ni un DLC étiré. D'ailleurs, le DLC qui était prévu pour le 3, Enter the Dominatrix, sortira pour le 4! C'est un gros jeu complet et très différent de son prédécesseur, avec beaucoup plus à offrir. C'est la grande surprise que tout le monde a eue: il a réussi à surpasser Saints Row the Third, qui était déjà un des jeux les plus amusants. Il comprend aussi tout une liste d'améliorations qui élimineront le peu de problèmes que vous aviez probablement avec le troisième.

Nouvelles side-quest
Certaines "activités" sont de retour dans Saints Row IV, mais leur fonctionnement est transformé par vos superpouvoirs nouvellement acquis. Insurance Fraud par exemple, où vous tentez de vous blesser le plus possible pour réclamer de l'argent aux assurances, est assez différent maintenant que vous pouvez faire des sauts de plusieurs étages et courir à la vitesse de l'éclair! Tank Mayhem est de retour, où vous devez faire le plus de dommage possible, et revient avec des variations comme "Mech Suit Mayhem" et "UFO Mayhem"!
-Blazin: Une course à pied hyper rapide dans la ville
-Professor Genki's Mind Over Murder: Vous devez attraper des véhicules, citoyens, ou mascottes et les lancer dans les cerceaux correspondant...avec votre pouvoir télékinésique!
-Super-Powered Fight Club: Vous combattez des ennemis avec des superpouvoirs, dans une arène
-Platforming Rift: Un parcours de saut de plateforme dans la réalité virtuelle, où vous essayez d'atteindre le centre de chacune pour faire plus de points
-Speed Rift: une course avec une vibe Guitar Hero, vous vous déplacez sur une rail de gauche à droite pour attraper les boules de couleurs
-Telekinesis Rift: Vous attrapez des balles de couleurs et les lancez sur le cibles correspondantes, en faisant attention qu'elle ne vous explose pas dans la figure

Des playlists de Side-Quest
Ce qui pouvait être un problème dans le jeu précédant, c'était d'avoir de la difficulté à être équilibré dans nos side-quest. On pouvait faire tous les "Tank Mayhem" d'un coup parce qu'ils sont incroyablement amusants, ce qui a pour effet de laisser tout un tas de side-quest qui vous intéresse moins à la fin du jeu. Dans Saints Row IV, vos "homies" vous donneront des listes d'activités, qui vous obligeront de faire un peu de tout, jusqu'à ce que TOUS soient complétés. Et si vous avez déjà terminé une activité sur la carte, elle sera rayée de la liste. En plus, dû à la variété des side-quest, chacune ne se répète que quelquefois. Vous n'aurez pas le temps de les trouver répétitives.

Encore plus de fusils débiles, d'autant plus qu'il est possible de changer leur apparence, comme de transformer un rifle en "Super Soaker".

J'ai entendu des gens se plaindre que le jeu réutilise la ville du jeu précédant. C'est peut-être vrai, mais il faut être complètement stupide pour considérer ceci comme un défaut. D'abord parce que voit que l'équipe a pu mettre son énergie sur autre chose. Ensuite parce que le deuxième jeu est une suite directe, c'est donc logique qu'elle se déroule dans la même ville. Et surtout, on passe la majeure partie du temps à planer et à courir à une vitesse hallucinante: on prend à peine le temps de regarder le décor.

Il n'est pas obligatoire d'avoir joué aux autres Saints Row pour comprendre celui-ci, mais je recommanderais fortement d'avoir joué au 3. Du début du 3 jusqu'à la fin du 4, la progression des upgrades vous fera passer du simple humain dans un GTA, à un superhéros à la Prototype, d'une façon fluide, vous donnant toujours plus de pouvoirs. Ça crée presque une dépendance...

J'ai senti une petite fatigue à la fin de mon playthrough (20 heures, incluant tous les sidequests et upgrades débloqués), mais beaucoup moins que dans Saints Row the Third. C'est presque ridicule de demander plus à un jeu aussi fou et varié. J'estime donc cette petite répétition comme tout à fait normale.

Le jeu m'a causé des problèmes dus à ma glitchophobie... Le jeu crée volontairement des glitch étant donné qu'il se déroule dans un univers virtuel. Le problème est que plusieurs glitch non prévus m'ont affecté quelques fois. Je comprends que le jeu pousse un peu les limites (comme les lags lorsqu'on cours trop vite), mais il peuvent parfois rendre le jeu injouable.

Saints Row IV, c'est un open world complètement fou poussé à fond, avec le "parcours" de Prototype, la course au collectibles de Crackdown et bien plus!

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.