lundi 5 août 2013

Hannibal (série télé)

Il est facile de rouler les yeux en voyant ce titre, mais rassurez-vous, ce n'est pas seulement qu'une AUTRE adaptation. Oui, la série est basée sur le roman Red Dragon, mais ne le suit pas à la lettre. C'est une vision différente des personnages et de l'univers du roman. Bryan Fuller, le producteur de la série (qui avait aussi travaillé sur Heroes), dit même s'être demandé ce que ferait David Lynch, ou Kubrick avec le personnage d'Hannibal Lecter.

Will Graham peut se mettre à la place d'un tueur sur une scène de crime et comprendre ce qui s'est réellement passé. C'est pourquoi le FBI l'a recruté. Mais ça fait de Will un homme troublé, antisocial. Son patron au FBI aimerait qu'il se fasse psychanalyser. Il essaie donc de le rapprocher d'un psychologue. Et le personnage de Laurence Fishburne, Jack Crawford, dit à Will Graham: "Je pense que ça t'aiderait si tu allais avec HANNIBAL LECTER." Voyons Morpheus, tu n'as pas vu les films? Tu as perdu la tête! (Je rigole!)


Donc Hannibal devient très important dans la vie de Will Graham, et c'est cette relation qui est le centre de la série. C'est un mélange de Dexter, et de la deuxième saison de American Horror Story: plus la série avance, plus la tension monte. On nous noie constamment dans les hallucinations et les rêves, jouant avec notre perception des évènements. C'est bien fait, pour le but visé (vous comprendrez en l'écoutant).

Le casting est très bon dans cette série, particulièrement Hannibal. Il est tout simplement parfait. Il ne ressemble peut-être pas à Antony Hopkins, mais ça ne dérange pas du tout. Un homme de classe, aimant la fine cuisine, sérieux, mais tout de même un tantinet inquiétant... On y croit aussitôt.

Je dois avouer qu'il y a 3 acteurs qui me dérangent: les collègues de Will Graham et Jack, qu'il rencontre le plus souvent à la morgue. Il la joue comme à la CSI, faisant presque des blagues et étant complètement à l'aise avec des cadavres mutilés atrocement...C'est EUX qui passent pour des psychopathes, même à côté d'un cannibale et d'un gars qui a des hallucinations...

Il est évident que quelqu'un à NBC a vu le succès d'une série à Showcase et s'est demandé: "Qu'est-ce qu'on pourrait faire de semblable à Dexter?". Ça semble un reproche, mais ce ne l'est pas. Dexter est une série qui a prouvé que l'on peut aller loin dans la psychologie des criminels (aussi déranger soit-elle), et dans la violence graphique dans une série télé. C'est ce que fait Hannibal, qui met plus d'emphase sur la folie derrière chaque meurtre plutôt qu'uniquement la scène de crime ou la résolution de l'enquête. C'est d'ailleurs le "superpouvoir" de Will Graham: comprendre POURQUOI, et non juste COMMENT. Un des épisodes a été retiré des ondes par son créateur, puisqu'il a jugé que celui-ci était trop difficile à supporter pour le public, étant donné qu'il était diffusé la même semaine que les attentats au marathon de Boston. C'est vous dire à quel point la série est juste sur le bord d'aller trop loin.

Je n'ai aucun problème avec la violence graphique montrée dans Hannibal en tant que tel, mais elle me dérange un peu par rapport au contexte. Ce que je lui reproche est d'aller tellement loin chaque semaine, que l'univers qui se forme autour de la série en devient invraisemblable et difficile à croire. Dans Dexter, il y a un tueur en série extravagant par SAISON, ou des séries à la CSI font face à un meurtre chaque semaine, mais un meurtre ORDINAIRE. N'importe qui verrait des meurtres aussi inquiétants dans sa ville 13 semaines de suites, déménagerait, tout simplement!

Je ne recherche pas du réalisme dans la fiction, c'est simplement que l'utilisation du principe "monster of the week" est souvent ce qui nuit à une série à long terme. Les bonnes idées sont souvent dans les premières saisons, et plus tard, ça devient exagéré et on perd un peu l'intérêt. Ce n'est pas du tout le cas présentement avec Hannibal, et je lui souhaite de rester aussi bon que sa première saison, c'est une très bonne série. J'ai juste un peu peur pour son avenir étant donné sa structure. Mais au delà du principe "monster of the week", il y a disons 3 histoires importantes qui continuent de se développer dans la saison, et celle-ci mène à un point précis. Ce n'est pas uniquement une série d'événements mis ensemble.

Hannibal a été renouvelée pour une deuxième saison (présenté en 2014). Je suis impatient de voir où le scénario nous mènera! D'ici là, si vous aimez les drames psychologiques avec une touche d'horreur, Hannibal est taillé spécifiquement pour vous.

1 commentaire :

Mathieu Samson a dit...

Superbe série mélangeant le suspense avec du glauque et des pointes de subtilités avec de très bon acteurs.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.