mercredi 26 juin 2013

The Lookout (2007)

Affiche de The Lookout (2007)
Gemme oubliée

Réalisé par : Scott Frank

Produit par : Gary Barber, Roger Birnbaum, Laurence Mark & Walter F. Parkes

Date de sortie : 9 mars 2007

Durée : 99 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Film policier indépendant

Je me cherchais un petit film de casse pour me divertir hier soir, vous savez l'un de ces films où le but des personnages est de dévaliser une banque par exemple. Ce que j'ai trouvé, c'est un peu de ça et aussi c'est quelque chose que je ne savais pas que je recherchais, mais j'ai été très satisfait du résultat.


The Lookout, c'est l'histoire du jeune Chris Pratt (Joseph Gordon-Levitt). Un jour, gars populaire avec une copine et des amis, soudain sa vie change pour le tout à cause d'un moment d'imprudence, un accident aux répercussions terribles. Il ne forme plus facilement de nouvelles mémoires et après quatre ans son état n'avance pas très vite ou même pas du tout. Il vit avec un aveugle (Jeff Daniels) qui l'aide à se débrouiller plus qu'il ne peut le faire à lui tout seul, en dehors de son emploi comme concierge dans une banque.

Puis une offre intéressante lui est proposée : aide-nous à dévaliser la banque. Tu as peut-être perdu le contrôle sur ta vie et personne ne te prend au sérieux depuis, mais l'argent représente le pouvoir et c'est ce qu'on a à t'offrir.

La bande-annonce représente bien mieux ce que le film est. De un, elle vous le montre. De deux, elle le fait de cette façon excitante comme les bandes-annonces savent le faire depuis au moins la dernière décennie sinon plus. Je suis plutôt ici pour vous dire que la bande-annonce n'est pas meilleure que le film cette fois, elle raconte plutôt la vérité.

Ne vous attendez pas à un film de braquage de banque traditionnel où ils réussissent à nous exciter en dedans de dix minutes et où même les séquences qui devraient être les plus ennuyantes sont montées d'une telle façon avec la trame sonore qu'on est en train de trembler d'impatience. La portion action du film est réservée pour ses trente dernières minutes ou moins.

À défaut d'être un film d'action à tout casser, The Lookout est d'abord un excellent drame qui développe ses personnages ou surtout Chris Pratt et peut-être son ami. On apprend c'est quoi sa vie, quelles sont ses motivations et on peut même voir le monde à travers sa prison psychologique, mais aussi de l'extérieur. Je m'explique, il trouve que les gens ne le prennent pas au sérieux. La vérité est peut-être plus qu'ils veulent l'aider à se réintégrer tranquillement. Leur seul défaut est peut-être de le faire d'une façon surprotectrice, mais sûrement raisonnable.

Quand viennent les moments d'action comme on le voit au début de la bande-annonce, l'effet est rapidement intense puisqu'on connaît maintenant bien Chris. À partir de ce moment, ce sont des minutes tendues alors qu'on se demande ce que le futur lui réserve.

Il réussit donc ce qu'un film à petit budget doit faire : utiliser son budget de la meilleure manière possible pour ne pas donner un film rempli d'artifices, mais qui réussira quand même d'une autre manière de vous captiver. (Malheureusement, ce film représentant les premiers efforts de réalisation de Scott Frank n'a apparemment pas très bien performé selon les sites de box-office. On parlerait d'un film d'environ seize millions qui ne serait pas rentré dans son argent, remportant seulement aux alentours de cinq millions sur le plan mondial. Donnez-lui sa chance sur Netflix au moins, rien à perdre!)

4 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.