dimanche 5 mai 2013

Guacamelee!


Guacamelee! sort de l'ordinaire. C'est un Metroidvania avec un thème mexicain invoquant les luchador et la fête des Morts, centré sur le combat et le platforming. Il contient un co-op local "drop in drop-out". Un deuxième joueur peut venir vous aider à n'importe quel moment dans l'histoire (il n'y a pas de mode co-op en particulier).

Tout d'abord, j'adore le thème de Guacamelee!.  Pas parce que je suis un fan des luchador en particulier, mais parce qu'il amène une atmosphère unique, avec une musique thématique, et des environnements différents de ce qu'on a tendance à voir dans les jeux de ce style (contrairement au thème médiéval ou spatial habituel) Il a un style animé aux couleurs vives et aux angles prononcés semblables aux jeux précédents de la compagnie Drinkbox Studios, la série Tales from Space. (Oui, il y a des thèmes semblables dans Grim Fandango, mais les deux jeux sont tellement différents et éloigné dans le temps que ça ne dérange pas du tout. Saviez-vous que Pixar prépare un film sur la fête des morts?)


Comme je disais dans mon article sur Battleblock Theater: s'il y a une chose dont l'on doit féliciter les jeux indépendants, c'est de garder des genres en vie. Le style "MetroidVania" fait une résurgence dans les dernières années (Shadow Complex, Insanely Twisted Shadow Planet, Dust: An Elysian Tail), et ce n'est pas grâce aux jeux AAA…

Vous explorez un monde 2D qui s'étends autant en hauteur qu'en largeur, un genre de labyrinthe qui demande de la dextérité de platforming pour passer au prochain "écran". Il arrive souvent que lorsque vous entrez dans une pièce, les sorties se bloquent: la zone devient donc une arène, et vous devez éliminer tous les ennemis pour continuer votre chemin. Ça se termine généralement par une grosse pinata qui contient beaucoup d'argent (c'est votre récompense). À chaque checkpoint (ceux-ci sont très nombreux), vous pouvez utiliser cet argent pour acheter des attaques, ou des améliorations de votre personnage. Les améliorations sont composé de 3 pièces de casse-têtes, celles-ci se trouvent aussi dans des coins cachés de la carte.

Effectivement, il y a quand même beaucoup d'exploration à faire pour améliorer votre personnage au maximum. Chaque zone indique le pourcentage de secrets trouvés. Et comme dans tous les Metroidvania, certains passages requièrent un pouvoir spécial pour y accéder. Heureusement, des statues se trouvent dans chaque zone pour voyager rapidement d'une à l'autre. Le backtracking n'est pas irritant, puisqu'une fois rendu à la fin de chaque zone, vous débloquez un power-up qui vous permet d'ouvrir un passage rapide vers le début du niveau.

Parlant de power-ups: ceux-ci sont nombreux et continue de se débloquer jusqu'à la fin du jeu. On a donc toujours une nouveauté qui nous attend, qui fait varier les défis à affronter tout au long du jeu. Je dis "au LONG du jeu", mais la vérité est qu'il est plutôt court. Le chronomètre du jeu indiquait 6:58 lorsque j'ai vu le générique, et je me suis amusé à faire du backtracking pour améliorer mon personnage avant le dernier monde. Néanmoins, je préfère souvent les expériences denses et agréables que les longues répétitions interminables, et Guacamelee! tombe dans la première catégorie. Disons que j'aimerais plus jouer à un Guacamelee! 2 dans quelques années plutôt qu'un seul Guacamelee! de 15 heures. Cette longueur est aussi l'idéal pour le co-op local (quelques séances).

Un des aspects qui font le charme de Guacamelee! est son humour. Il y a les dialogues loufoques et l'absurdité de certains éléments (la morph ball est remplacé par la transformation en poulet!), mais le plus drôle, ce sont les références aux autres jeux vidéos. Comme dans Tales from Space: Mutant Blobs Attack, on peut voir des affiches en arrière-plan avec des parodies de jeux ou de meme d'internet. Mais ça va plus loin. Il y a des détails vraiment subtils dans le décor, et ça va jusqu'à certains passages de la musique de fond... Si vous êtes un gamer, vous allez adorer!

Par contre je vous avertis, Guacamelee! contient des passages assez difficiles, autant dans le plateforming que dans les combats. C'est dû au fait qu'il vous demande de constamment basculer entre le monde des morts et le monde des vivants, d'éviter des attaques avec une roulade, en plus d'exécuter une attaque spécifique à un moment spécifique. C'est parfois frustrant, mais pas parce que le jeu est mal fait (les checkpoints sont très fréquents), mais plutôt parce qu'on sait que l'on est capable, on a simplement de la difficulté à l'accomplir. Ce n'est pas de la faute du contrôle, le personnage réagit bien et on s'habitue à son saut particulier, mais plutôt du fait qu'il faut appuyer sur plein de boutons à la fois, ça devient aussi complexe qu'un Bop-It... Par exemple, un ennemi entouré d'une aura jaune vous obligera à utiliser un coup de tête pour briser le bouclier pour ensuite lui faire du dommage. Il peut y avoir plusieurs ennemis dans l'écran dont seule leur ombre est visible, demandant de basculer du monde des morts au monde des vivants.

Guacamelee! est disponible sur PS3 et Playstation Vita, et si vous achetez l'une des deux, l'autre vous est donné gratuitement! (Cross-Buy). Comme Retro City Rampage, la sauvegarde peut être transférée de l'un à l'autre à l'aide du Cloud. C'est ultra simple: dans le menu option: vous sélectionnez "upload to Cloud" ou "download from Cloud". Ça se fait instantanément et sans problème, c'est génial.

Par contre, j'ai trouvé l'ergonomie des contrôles beaucoup diminuée sur Vita. Le jeu utilise les boutons L et R à tout moment, et ceux-ci ne sont pas des plus confortables sur la console portable. Deuxième problème (qui était aussi présent dans Tales from Space: Mutant Blobs Attack): ces deux jeux ont tendance à avoir une caméra très éloignée dans certains niveaux. Le personnage est alors ultra petit. C'est pareil sur PS3, mais ça ne cause pas de problème sur un téléviseur géant. Mais sur la Vita…

Guacamelee! est vraiment super! Il est disponible maintenant sur PlayStation 3 et Playstation Vita, pour 15$.

1 commentaire :

Bob a dit...

En tant que fan du genre Metroidvania, j'ai aussi une bonne opinion du jeu. J'ai joué à plusieurs des jeux qui composent le genre, les véritables maîtres du genre étant la partie "vania" pour moi, malgré mon appréciation pour la majorité des Metroid.

Guacamelee! est un jeu de qualité beaucoup plus accessible que les maîtres et autres jeux du genre en termes de difficulté et de longueur. Ce serait le Metroidvania d'introduction parfait je crois et une bonne nouvelle option pour les habitués, car comme tu le dis, on ne voit pas beaucoup de ces jeux et ça fait du bien d'avoir le choix d'en jouer à un qui s'adonne follement à être situé dans un monde de luchadores. Je me suis bien amusé!

Certains choix de design m'ont semblé discutables. J'ai par exemple pleinement adoré le platforming et le monde des morts et des vivants avec ça, mais pas l'impact du monde des morts et des vivants même en situation de combat en plus que les ennemis ont parfois des shields de différents types. J'ai fini la "main quest" rapidement et je ne suis presque jamais mort, mais j'ai l'impression que la seule chose qui excusera ce design chez plusieurs joueurs sera les checkpoints fréquents et ce n'est pas une bonne excuse selon moi à défaut d'avoir un meilleur design. Aussi, j'ai l'impression que la longueur diminuée du jeu par rapport à la complexité de son genre a un impact sur le design général et évidemment la vitesse à laquelle les pouvoirs sont répartis.

Mais c'est un jeu coloré, je ne peux pas nier qu'il se contrôle plutôt bien, je ne me suis jamais ennuyé, j'ai trouvé sa durée assez longue pour parfaitement justifier le 15$ (surtout que j'ai fini le jeu à 100% avec l'autre fin, ce qui a fait passé mon total entre 7 et 8 heures, et que j'ai aimé faire les zones en extra dans ce jeu, cela tout fait dans la même journée remplie d'amusements).

Guacamelee! est un jeu à prendre, il n'y a pas de questionnement là-dessus, à part si on est contre le plaisir. OK, j'exagère, mais oui, pour ce qui est de mon cas je recommande pleinement.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.