mercredi 10 avril 2013

The Perfect Host

Affiche de The Perfect Host
Réalisé par : Nick Tomnay

Produit par : Stacey Testro & Mark Victor

Date de sortie : Janvier 2010

Durée : 93 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Comédie noire, thriller & film indépendant

Vous venez de commettre un acte criminel assez grave qui met la police à vos trousses. Vous n'avez pas de chance et les plans ne vont pas comme prévu, vous n'avez nulle part où vous cacher. Puis vous fouillez dans la boîte aux lettres d'une maison qui semble accueillante et vous trouvez une lettre d'ami de la personne qui y habite. Vous profitez donc de l'hospitalité de cette personne innocente en vous faisant passer pour l'ami de l'ami de cette personne. Mais qu'arriverait-il si cette personne n'était pas complètement innocente? Un peu dérangée? C'est la question que se pose The Perfect Host.


Je pensais trouver un moyen d'annoncer tout cela de façon plus cachée jusqu'à ce que je me rende compte que tout le marketing du film nous révèle que l'hôte n'est pas aussi parfait qu'il en a l'air. De la bande-annonce à la simple description du film sur Netflix, tout est dit. Pourtant, ça prend une bonne trentaine de minutes avant d'en arriver au point où tout devient clair.

Le film est basé sur un court métrage du même réalisateur, il dure environ 25 minutes et vous pouvez cliquer ici pour y accéder gratuitement. Le point qui prend 30 minutes à arriver dans le film complet prend quelques minutes, peut-être 4 ou 5, dans le court métrage. Mais ce n'est pas l'une de ces occasions où je tente de vous dire d'écouter le court métrage à tout prix, car il bat le film 100 milles à l'heure. Non. Tout ce qui se passe dans le court métrage se retrouve dans le film et le film a un peu plus de contenu et ce n'est pas comme s'il ne se passait rien durant les 30 premières minutes, c'est juste qu'ils nous en montrent un peu plus de comment notre criminel arrive chez l'autre criminel et je n'ai pas trouvé que ça fait du tort.

Mais je ne dirais pas que le film est parfait non plus. En premier lieu, je crois qu'il se pense beaucoup plus intelligent et provocateur qu'il ne l'est vraiment. L'idée est intéressante, l'exécution l'est un peu moins. Ne me comprenez pas mal, j'ai été diverti par le film, mais je n'ai pas ri aux éclats ni été super nerveux sous l'effet de la tension et je ne crois pas que le film communique un message non plus. Ce sont les trois voies que le film aurait pu emprunter (être super drôle, un super thriller ou profond) et il emprunte à peine chacun de ces sentiers.

The Perfect Host n'est donc pas un mauvais film, il est peut-être à voir dépendant de vos goûts. Je ne regrette pas l'avoir vu, ça m'a plu, il y a eu un élément de surprise ou deux particulièrement vers la fin, mais c'est le premier long métrage du réalisateur et il en a encore à apprendre. Je lui souhaite d'avoir acquis l'expérience nécessaire grâce à ce film pour peut-être me surprendre encore plus la prochaine fois. Et quand je commence à parler comme si j'étais le centre du monde et que le réalisateur devrait me prendre en compte moi comme si j'étais si spécial, je sais qu'il est temps de terminer mon article. Logging out!

3,5 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.