mardi 5 mars 2013

Run (1991)

Affiche de Run (1991)

Réalisé par : Geoff Burrowes

Produit par : Raymond Wagner

Date de sortie : 1er février 1991

Durée : 91 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Action

Pour certains, il y a une semaine de relâche en ce moment ou à venir. Rien de mieux durant ce congé limité que d'écouter des films faciles à suivre et divertissants d'un bout à l'autre. Si vous désirez remonter un peu dans le temps, il y a de cela deux décennies, Run, un film d'action à titre simple de 1991 mettant en vedette un jeune Patrick Dempsey (Grey's Anatomy), est un choix parfait à mettre dans votre liste d'écoute.

Charlie Farrow (Patrick Dempsey), un étudiant en droits à Boston, se retrouve mêlé à une sale histoire. Il menait la belle vie avec amplement de ressources monétaires et une chance incroyable au poker, ce qui le mena à une partie dans un club caché où sa chance arriverait à mettre en colère un adversaire dangereux, Denny Halloran, fils d'un patron du crime organisé à Boston. Alors qu'Halloran commence à battre Farrow, des objets se retrouvent bousculés et tandis qu'Halloran se prépare à courir en direction de Farrow, il trébuche sur l'un de ces objets et cogne sa tête, un choc fatal. Farrow, à l'allure fragile et ayant mené une vie qui l'a tenu jusqu'alors loin du crime organisé ou probablement même du moindre combat, devient la cible numéro un du crime organisé et de quelques policiers corrompus (incluant le chef de la police) qui agissent sous la menace d'Halloran le père. Farrow n'a qu'une seule option pour se défendre, courir pour sa vie!

Cette description présente des éléments qui pourraient se retrouver dans un film d'action moderne complexe, avec la conspiration et le héros qui, on le devine, devra faire tomber un réseau entier de crime organisé. Mais la façon dont le film est fait date d'une autre époque (que quelques films récents tentent maintenant de simuler). Il est d'une durée de seulement 91 minutes, l'explication de la vie aisée du personnage principal est faite entièrement en quelques minutes au début alors que les noms des gens responsables pour le film continuent d'apparaître sur une série de montages plus ou moins rapides associés à la musique d'intro. La police corrompue n'est pas découverte comme à la façon d'un film d'espionnage, il se passe un seul événement qui fait que le personnage se rend compte immédiatement que la police ne l'aidera pas.

Vraiment aucune perte de temps avec des éléments superflus : pas de bouts où des bandits sont rendus chez la famille du personnage et le menacent de tuer sa mère s'il ne se rend pas, pas de stratégie pour les éliminer car il veut juste s'enfuir et il ne trouverait pas le temps d'en développer une (ce n'est qu'un jeune étudiant en droits après tout, pas Rambo). Le film est juste une série de poursuites et de fuites qui mènent au prochain moment de répit et à la prochaine rencontre. En gros, vous avez vu la description, la version simple que vous avez probablement dans votre tête est exactement le genre de film que c'est.

Étrangement, malgré sa simplicité, ce n'est pas un film avec des bouts absurdes comme il pouvait y en avoir dans les vieux films d'action (et encore aujourd'hui, avec les fameuses phrases que les héros de ces films aiment sortir) et il y a d'ailleurs des performances sérieuses de la part des acteurs. Mais si vous recherchez un film qui ne devient jamais lourd autant en émotions négatives qu'en action trop grande pour ne plus comprendre ce qui se passe (on ne se sent pas toujours prêt à écouter un film plein d'explosions, peu importe comment c'est amusant à voir), c'est un très bon choix.

Si vous regardez la bande-annonce, what you see is what you get, ce que vous voyez est ce que vous obtenez. N'est-ce pas bien parfois? Surtout si on parle du contexte de semaine de relâche, vous n'avez pas de temps à perdre vous non plus!


4 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.