vendredi 24 janvier 2014

Los cronocrímenes

Affiche de Los cronocrímenes
Gemme oubliée

Réalisé par : Nacho Vigalondo

Produit par : Eduardo Carneros, Esteban Ibarretxe & Javier Ibarretxe

Date de sortie : 20 septembre 2007

Durée : 92 minutes

Pays d'origine : Espagne

Genre : Film de science-fiction indépendant

Quand j'ai vu que ce film était réalisé par Nacho, je me suis dit que c'était pour moi, parce que s'il y a bien une chose que j'aime, c'est des nachos.

Et tout comme le nom du réalisateur semblait savoureux, Los cronocrímenes (aussi connu sous le nom de Timecrimes) est un plat que j'ai adoré. Enfin, je veux dire, si c'était un plat et non pas un film de science-fiction à voyage dans le temps... Ouin, je vais retravailler mes analogies, mais pour l'instant laissez-moi vous parler de Los cronocrímenes.

N'écoutez pas la bande-annonce, du moins la version internationale probablement différente de l'originale (et mal pensée), qui révèle... juste tout. TOUTES les intrigues qui se développent à travers le film. Croyez-moi, la description que je m'apprête à donner, même si elle a l'air de contenir beaucoup, c'est juste l'intrigue initiale du film, son élément déclencheur ou point vendeur, rien de plus que ce que vous devriez savoir vraiment.

Bon, voilà : un homme et sa femme emménagent dans une nouvelle maison. C'est une journée banale, jusqu'à ce que l'homme, Héctor, voie une femme se déshabiller à distance dans la forêt à l'aide de ses binoculaires. Il se rince l'œil comme, admettons-le, plusieurs hommes le feraient dans cette situation pas des plus morales, mais pas nécessairement "mal". Sa femme s'en va temporairement et Héctor essaie de revoir la mystérieuse jeune femme, mais elle n'est plus là et quelque chose semble louche.

En allant explorer dans la forêt pour s'assurer que tout va bien, il voit la jeune femme, complètement nue et inconsciente, puis il est attaqué par un homme au visage couvert de bandages roses. C'est ainsi qu'Héctor commence à s'échapper de ce maniaque à l'apparence dangereuse, ce qui entraînera une série d'événements de plus en plus compliqués alors que le voyage dans le temps est introduit dans le mélange.

Malgré cette description hors du commun, je ne dirais pas que c'est un film complètement original, ce qui est difficile de toute manière dans l'un des genres les plus explorés de la science-fiction. Il implique le voyage dans le temps et il est question de la boucle ainsi créé, mais justement à ce point-ci dans l'histoire du cinéma (et Los cronocrímenes est un produit récent), tout fan de science-fiction a déjà depuis longtemps vu un film traitant de ce sujet et Los cronocrímenes n'apporte pas une nouvelle façon de penser par rapport à tout ça. C'est plus le fan de slashers qui sera surpris, parce que le "maniaque" sur l'affiche et dans le film laisse d'abord croire que ce sera un film d'horreur gore de ce genre et par le fait même le fan de slashers sera peut-être déçu, car ce n'est pas du tout un slasher.

Par contre, ce que Los cronocrímenes est si ce n'est ni un slasher ni un film apportant de nouvelles idées au genre du voyage dans le temps, c'est un excellent divertissement dans son genre et je n'aurai jamais rien de mal à dire par rapport à ça, c'est d'ailleurs la première chose que je cherche. Dans le même sens que si on prend le voyage dans le temps comme étant un genre, pareil comme le film d'action est un genre, Rambo et Commando sont deux films qui ne réinventent pas les films d'action mais qui sont parfaitement bienvenus comme des bonnes démonstrations de leur genre et que je considérerais comme des pertes presque ou même aussi importantes que les films créatifs du genre s'ils devaient disparaître par magie (en supposant que vous aimez les films d'action moins sérieux, qui est sans aucun doute une sous-catégorie à laquelle mes deux exemples appartiennent).

Los cronocrímenes est juste l'un de ces films qui exploite tout ce qu'il a à son avantage, même des restrictions, et il arrive avec une très bonne structure. Une fois passé l'introduction, il a tout de suite attiré mon attention, puis avec l'introduction du maniaque on est forcément un peu excité initialement. Et le film continue de maintenir un petit suspense pour que, quand on pense que tout est fini (sauf logiquement si on regarde le temps qu'il reste à la durée du film), il puisse nous surprendre avec un élément de dernière minute qui change tout. C'est pourquoi je dis que c'est un bon divertissement, il réussit bien son genre, c'est tout ce que je peux et devrais dire en sa faveur pour attirer toute personne qui pourrait être intéressée.

Et c'est étonnant à quel point le film vise la simplicité. Le voyage dans le temps est à la fois une partie importante du film et non pas quelque chose mis de côté, mais c'est aussi incroyablement facile à suivre. Il y a 4 acteurs dans le film au complet si je n'en oublie pas un et genre trois ou quatre endroits différents.

Une parfaite petite stimulation mentale divertissante sans pour autant avoir à vous casser la tête, Los cronocrímenes est un film que je vous recommande immédiatement d'essayer. (Notez que sa simplicité relève aussi de son budget limité, un petit film étranger d'Espagne, ne vous attendez pas à une machine à voyager dans le temps surprenante et il y a un certain manque de couleur comparativement à la lumière éclatante que le genre peut habituellement contenir. Des fautes qui n'arrivent pas à ruiner le film, du moins pour moi et probablement pour la plupart des fans de science-fiction qui sont habitués à toutes sortes de budgets et de styles.)

4 étoiles sur 5

1 commentaire :

Anonyme a dit...

Très bon film, même si dès qu'on parle de voyage temporelle, on ne peux pas éviter certaines erreurs.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.