dimanche 10 mars 2013

Jumanji (film)

Affiche de Jumanji

Réalisé par : Joe Johnston

Produit par : Scott Kroopf & William Teitler

Date de sortie : 15 décembre 1995

Durée : 104 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Fantasy, aventure & famille

Un reboot de ce film semble être une réalité selon des discussions de l'année passée. Le reboot sera peut-être meilleur que l'original, peut-être pire, je n'ai aucun problème à ce qu'il existe en tant que tel (l'original existe encore), mais j'ai un problème avec la phrase «réimaginer Jumanji et le mettre à jour pour le présent». C'est la phrase bullshit typique des studios (pas juste pour le cinéma, tous les médias sauf peut-être la musique où je ne vois pas faire un "reboot"), mais elle a souvent un fond de vérité, alors qu'ici ce n'est que bullshit.

Le film date de 1995, qu'est-ce qu'il y a à mettre à jour dans le scénario (les effets visuels je comprends par contre)? L'ajout de cellulaires? Faire que les personnages du passé viennent de 1989 au lieu de 1969? Selon moi Jumanji est, dans son état actuel, un divertissement idéal pour charmer un enfant actuel comme il l'a fait pour moi quand j'avais huit ou neuf ans.

Au-delà d'être une comédie pour la famille mettant en vedette Robin Williams (ne vous inquiétez pas si vous n'avez pas vu le film, Robin Williams est connu pour avoir ses bons moments et Jumanji est sa meilleure comédie familiale) et au-delà d'être un film du réalisateur du mauvais Jurassic Park III, il s'agit aussi d'un film du réalisateur du étonnamment bon (je m'attendais à quelque chose de passé date) Captain America: The First Avenger.

Jumanji est d'abord l'histoire d'un gars de 12 ans, Alan Parrish, en 1969. Sa relation avec son père, propriétaire d'une usine fabriquant des souliers, n'est pas la meilleure. Son père est rigide alors qu'Alan est vu comme un fils de riche et battu par des jeunes garçons. Alan découvre par accident un jeu de société enterré, Jumanji. Il le ramène à la maison et y joue avec une copine de classe. Ils s'aperçoivent très vite que quelque chose n'est pas normal. Quand on joue à Jumanji et que le personnage avance sur les cases de la planche de jeu, quelque chose s'affiche au centre de la planche et cela invoque des créatures et catastrophes de la jungle dans le monde réel, d'abord autour des joueurs. Alan est absorbé dans le jeu et disparaît jusqu'à ce que deux jeunes du présent (oui, c'est Kirsten Dunst) trouvent le jeu et commencent à y jouer en 1995. Alan, maintenant adulte, les deux jeunes et la copine de classe d'Alan aussi devenue adulte, doivent terminer une partie commencée en 1969, pour que le monde retourne à la normale.

L'histoire d'origine est particulièrement triste pour un film familial quand on y pense, c'est du contenu de plus en plus tabou dans une histoire pour enfants. On a l'histoire d'un gars qui quitte son père sur une mauvaise conversation, qui disparaît pendant plusieurs années et qui retrouve finalement son père, sa pierre tombale, celui-ci étant décédé quelques années auparavant dans la tristesse de ne jamais avoir retrouvé son enfant qu'il a cherché toute sa vie (malgré leur état de dispute lors de sa disparition). Tout ça dans ce que l'on peut considérer l'introduction du film où on apprend aussi que les deux jeunes du présent sont des orphelins, ayant perdu leurs parents quelque temps auparavant dans un accident. C'est comme si Batman était un film familial, alors qu'on sait que son histoire d'origine implique que le gars a cessé d'être heureux quand ses parents ont été brutalement assassinés lors de son enfance.

Oui, c'est un film familial qui gère avec les regrets. Pourtant, il a tout le charme d'un film rempli d'aventure, avec les animaux sauvages auxquels nos personnages doivent survivre. La comédie est au rendez-vous, avez les animaux relâchés en liberté qui foutent la pagaille à la ville. Ça ne fera pas pleurer un enfant et ça contient un message que je crois qu'un parent aimerait inculquer à ses enfants : discutez de vos problèmes avec vos parents, comprenez-les aussi (je vais ajouter "s'ils ne vous battent pas") et profitez du présent, de ce que vous avez.

4 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.