lundi 28 janvier 2013

Carnage

Affiche de Carnage
Réalisé par : Roman Polanski

Produit par : Saïd Ben Saïd

Date de sortie : 1er septembre 2011

Durée : 80 minutes

Pays d'origine : France, Allemagne, Pologne & Espagne

Genres : Comédie noire indépendante

Carnage est un film qui se situe entièrement (mis à part d'une courte intro et fin) dans une seule location, un appartement. Je suis un fan de ces films, pas parce qu'ils sont les meilleurs nécessairement, mais parce qu'ils poussent le réalisateur à trouver des idées pour que l'action se passe réalistiquement à un seul endroit et qu'il doit utiliser cet endroit au maximum. Je suis surtout un fan de ces films parce qu'ils sont généralement des films à dialogues et qu'il faut donc des bons dialogues pour rendre ces films intéressants.

Ce n'est pas aussi intéressant qu'un film de science-fiction avec ce concept, car les dialogues vont un peu moins loin dans une comédie noire, mais je suis content d'avoir vu Carnage.


OK, une chose à dire, la bande-annonce nous fait croire à une folle comédie, alors que le résultat n'est pas directement comique. C'est de l'humour noir, qui n'est pas le style de tout le monde et dans ce cas-ci, le ton n'est pas exagéré de sorte qu'on n'est pas poussé à rire comme dans d'autres comédies.

Carnage commence avec une courte scène vue de loin où un enfant attaque un autre enfant au visage avec une branche d'arbre. Après, le film commence pour vrai, dans l'appartement des parents de la victime, où les parents de l'enfant coupable sont venus pour tenter de régler ça à l'amiable.

J'ai adoré voir que Christoph Waltz était de ce film, quoiqu'il joue généralement bien un personnage dans un contexte un peu exagéré où il maintient une certaine subtilité cachant généralement un être intense alors qu'ici, le film a un ton plutôt réaliste. Il est aussi bon que d'habitude, mais je veux dire que ses forces particulières ne sont pas vraiment exploitées dans ce film, un autre acteur compétent aurait pu prendre sa place et arriver à la même chose.

Ceci dit, le film est une expérimentation intéressante justement pour son ton réaliste et à quel point cette situation a quelque chose de familier. Le petit côté humoristique découle de cette observation rapprochée (à cause de la limite d'un seul lieu) qu'on a des adultes durant cette conversation très maladroite et faisant appel aux émotions plus primitives du parent qui assure le bien de sa progéniture.

Certes, l'adulte maintient une façade qui laisse croire à un être évolué complexe, mais avant même que la conversation éclate dans la colère, on voit qu'à l'intérieur il y a un enfant aussi prêt à se chamailler au moindre conflit, exactement comme les enfants des deux couples. Du moins, c'est ce que je retiens du film. Je retiens aussi, grâce à la fin, que cette façade que se fait l'adulte est encore plus néfaste à la résolution des conflits que de tout simplement laisser sortir le méchant.

Carnage est un film intéressant et un peu plus court que la moyenne à 80 minutes, donc pas de longueur. C'est un film qui n'impressionne pas nécessairement comme un bon gros film d'action (le titre Carnage aurait d'ailleurs fonctionné pour un film de ce genre) ou un film super réfléchi, mais il est principalement composé de qualités tout de même.

4 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.