lundi 31 décembre 2012

How to Train Your Dragon

Comment ai-je pu passer à côté de ce film? How to Train Your Dragon est basé (avec beaucoup de différence), sur le premier d'une série de 10 romans jeunesse. C'est le film de Dreamwork Animation le mieux reçu par la critique, avec un score de 98% sur Rotten Tomatoes! (C'est parfois difficile de juger de la qualité des films Dreamwork en écoutant une bande-annonce. Ils sortent 2 films par années, parfois 3... Ils ne sont pas aussi consistant que Pixar par exemple.)

Hiccup est un jeune viking maigre et incapable de se battre, contrairement à tout le monde dans son village. Pendant des centaines d'années, ils ont combattu les dragons, et sont de fiers combattants. Mais Hiccup est certain qu'il y a une autre façon de faire les choses. Il confirmera sa théorie lorsqu'il fera connaissance avec un Night Fury blessé, un dragon légendaire qu'il appendra à connaître.


Cette rencontre est particulièrement bien écrite et présentée. On a l'habitude dans les films d'animation que tout soit fait d'une façon simple et clichée, mais ce film fait le contraire. Il prends le temps de nous montrer le développement de la relation entre les deux personnages tellement bien, que l'on sympathie vraiment pour ceux-ci. Le dragon surnommé "Toothless" est charmant et chaleureux, plus que la plupart des animaux dans n'importe quel film d'animation. Vous remarquerez peut-être des ressemblances entre le dragon et le personnage de l'extra-terrestre dans Lilo et Stitch, puisque les réalisateurs, Chris Sanders et Dean DeBlois, sont les mêmes qui sont responsable de ce dernier.

C'est en écoutant un mini-documentaire sur les effets spéciaux de ce film que j'ai réalisé à quel point il est innovateur. Un des animateurs disait que ce film contient plus d'effets de feu que n'importe quel autre film d'action. C'est vrai: chaque type de dragon a un type de feu différent, il est parfois semi-liquide et on le voit rebondir sur des objets... En plus des séquences de vol dans des nuages ultra-réalistes, les vagues de l'océan, du détail de chaque élément du village, c'est vraiment impressionnant du côté visuel. L'émotion transmise par le visage personnages (et du dragon) est impressionnante pour un film d'animation.

(Ce qui est étonnant, c'est que Brave de Pixar, étant donné les thèmes communs (un membre d'une famille de guerrier qui désire être différent des autres), Brave semble être une pâle copie de How to Train Your Dragon  Tout est mieux dans le film de Dreamworks: les visuels, le scénario, les personnages, le message passent beaucoup mieux, et son univers est plus intéressant. Ce qui est comique, c'est ça a toujours tendance à être le contraire: Dreamworks fait toujours un film avec le même thème que Pixar, mais en moins réussi.)

J'ai adoré How to Train Your Dragon et il semble que je ne suis pas le seul... Depuis, ce film est la franchise la plus importante pour Dreamworks en ce moment (Shrek a fait son temps). 3 courts-métrages avec les personnages du film sont disponible sur Netflix, une série télé viens tout juste de commencé, et elle fera le lien entre le premier film et le deuxième en 2014. Un troisième film est prévu en 2016 "et peut-être" plus selon Dreamworks. Étant donné qu'il y a 10 romans dans la série sur laquelle il est basé, on peut s'attendre à toute une saga, même si le film est très différent du livre. On a même eu droit à un spectacle live avec 35 dragons animatroniques! (Je m'en veux d'avoir manqué ça...)


Il est clair que How to Train Your Dragon deviendra une série importante dans le monde de l'animation, et qui peut devenir encore plus gros, dépendant l'ampleur du scénario des prochains films. Vous êtes aussi bien de l'écouter bientôt!

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.