lundi 19 novembre 2012

Darkwing Duck (jeu vidéo)

Devant de la boîte de Darkwing Duck (NES)
Développé & publié par : Capcom

Sortie initiale : Juin 1992

Concepteur : Tokuro Fujiwara

Plates-formes : Nintendo Entertainment System & Game Boy

Genre : Jeu d'action et de plates-formes

Prix : 15$ à 280+$ (!) sur Amazon

Qu'est-ce que ce jeu? Un jeu vidéo à licence? Un clone de Mega Man 5? Un clone du jeu vidéo basé sur Duck Tales (en faisant un jeu à licence qui est un clone d'un jeu à licence)? De plus, la licence dont il est question, Darkwing Duck, s'adonne justement à être une série animée pour les enfants qui est un spinoff de la série animée Duck Tales. Un jeu vidéo à licence basé sur un spinoff qui n'est qu'un clone de concepts déjà existants et qui date de 1992 sur une console primitive? Alors pourquoi est-il bon?


Si vous avez visionné la vidéo ci-dessus, vous avez vu un niveau du jeu sur NES (il y a un port sur Game Boy qui existe, si vous voulez y jouer "on the go", ce qui est approprié pour la durée du jeu). Le jeu est divisé en deux sets interchangeables de trois niveaux et un niveau final, donc 7 niveaux en tout. Passer à travers le jeu, si vous ne rencontrez vraiment pas de misère (comme ne pas perdre une seule vie), prend une quarantaine de minutes.

Personne ne se serait plaint à l'époque de ce temps de jeu dans les jeux où la difficulté était élevée et qui, par conséquent, demandaient de la maîtrise et pouvaient vous durer plusieurs heures. J'aime ça de temps en temps jouer à un jeu et avoir le stress de devoir performer et la satisfaction de progresser et de me sentir tellement bon. Cependant, même à l'époque il y aurait eu quelque chose à critiquer justement dans le cas de Darkwing Duck, car il présente bien une difficulté, mais un gamer expérimenté adulte remarquera que c'est plus la version pour enfants de Mega Man 5 qu'autre chose. Ce n'est peut-être pas mal non plus. De toute façon, vous n'avez pas à vous en soucier aujourd'hui, surtout si vous l'achetez à bas prix usagé ou si vous l'émulez.

Ce qui rend le jeu assez facile sont ses checkpoints de milieu de niveau et aux boss, les zones bonus qui vous permettent d'accumuler beaucoup de vies, un nombre d'ennemis réduit et qui n'apparaissent pas à tout moment contrairement à un Ninja Gaiden ou un Mega Man avec des projectiles qui viennent de partout (sans compter des écrans pratiquement destinés à vous faire perdre une vie que ceux qui ont joué à ces jeux se rappellent). Vous avez aussi une infinité de possibilités de continuer après avoir perdu toutes vos vies (le jeu se rappellera des niveaux que vous avez complétés durant la session et vous donnera le choix de recommencer le niveau actuel ou de choisir un autre des trois niveaux interchangeables si vous croyez n'être pas prêt à compléter le niveau actuel).

Les seules difficultés du jeu : le nombre limité de coups que vous pouvez recevoir avant de perdre une vie (4), il n'y a pas de sauvegarde et vous devez donc le finir en une session (pas de mot de passe comme dans les Mega Man, qui sont difficiles, mais qui possèdent donc la même infinité de possibilités de continuer que ce jeu avec l'addition de pouvoir aussi étendre votre playthrough sur plusieurs jours, n'importe quand). Il est aussi important de mentionner que quoique les zones bonus sont généreuses, elles sont cachées et il n'y a aucune indication d'où elles se trouvent (vous devez tirer au hasard partout et si vous en attraper une, il s'affiche le mot "Go" où vous devez sauter). Malgré tout, les ennemis peuvent parfois vous laisser de l'énergie où des trucs utiles si vous ne trouvez pas ces zones bonus.

Selon moi, si vous décidez de partir ce jeu avec l'intention ferme de le compléter un jour de fin de semaine, peu importe votre expérience avec le jeu ce sera possible et vous aurez le temps de faire de nombreuses autres choses durant la journée.

Vous aurez remarqué que puisqu'il utilise l'engin graphique de Mega Man 5, le jeu est beau et coloré, une véritable adaptation visuellement réussie sur NES d'un dessin animé pour enfants. La musique aussi est bonne, mais je n'aurais pas particulièrement à la souligner, contrairement à la plupart des Mega Man qui ont des musiques tellement rythmées et mémorables. L'aspect Duck Tales provient du fait que Darkwing Duck peut s'accrocher à certaines plates-formes, ce qui entre en compte dans le gameplay alors que vous devez grimper certaines parties du niveau et évidemment tirer sur vos ennemis et affronter un boss à la fin d'un niveau, comme dans n'importe quel Mega Man.

Ce jeu ne mérite ni le titre d'incontournable sur NES et il n'est pas meilleur qu'un bon Mega Man ou Duck Tales, mais il n'est pas non plus à contourner. C'est un jeu amusant, simple à prendre en main, beau à regarder et si vous aimez la série (soi-dit en passant, je ne la connais pas du tout) ce sera sûrement intéressant juste pour les ennemis familiers et le plaisir de contrôler ce héros.

Dans le cas où vous avez besoin d'aide ou préférez écouter le jeu comme un épisode de la série télé (disons un long épisode d'une durée de 42:57), voici moi qui joue au jeu dans son ensemble sur ma chaîne YouTube principale (DarkEvil87). (La vidéo ci-dessous est un montage de tous les niveaux et par conséquent il inclue la vidéo du niveau vu plus tôt dans l'article).

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.