samedi 27 octobre 2012

Video Games Live

Video Games Live, c'est exactement ce qui faut pour pointer aux gens non-gamers pour leur prouver que les jeux vidéo ont une grande valeur artistique. Un orchestre, pas un band, (c'est-à-dire violons, contrebasse, trompette, flute traversière, chorale, etc.) est sur scène et joue des musiques de jeux vidéo.

Vous connaissez ces musiques, mais jamais vous ne les avez écoutés comme cela. Vous vous demandez peut-être pourquoi vous les connaissez par coeur et que vous les avez dans la tête constamment (à part le fait qu'ils jouent en boucle pendant des heures): c'est que certaines sont crées par des compositeurs comparables au grand de la musique classique.



Le plus remarquable dans tout ça, c'est que ces musiques réussissent à nous accrocher malgré les limites sonores que pouvaient avoir les consoles du temps... Imaginez-les donc avec un orchestre!

L'animateur et le créateur de Video Games Live est Tommy Tallarico, lui-même un compositeur connu de jeux vidéo, que vous avez peut-être déjà vu à Reviews on the Run sur G4TV, où il faisait des critiques de jeu depuis le tout début de l'émission. Énergique et comique, il remplissait son mandat à merveille. C'est aussi un joueur de guitare électrique hors pair.


Le chef d'orchestre était Christopher Tin (pour la tournée canadienne). Il est le compositeur de la chanson thème de Civilization IV, Baba Yetu, qui est la première musique de jeu vidéo à avoir gagné un Grammy en 2009. Écoutez-la, et vous comprendrez pourquoi il n'est pas nécessaire de spécifier qu'une performance en direct était spectaculaire.




Une autre pièce qui était particulièrement émouvante était le thème principal de Skyrim.




À la toute fin, le compositeur de la musique thème de la série animée Pokémon (qui est Montréalais!) est monté sur scène et a dirigé un formidable medley des musiques épiques de Pokémon.

Ils ont joué des musiques de Castlevania, Donkey Kong Country, Street Fighter, Earthworm Jim, Final Fantasy, Warcraft, Zelda, Mass Effect, et ont terminé en chantant Still Alive de Portal! Un medley de Super Mario Bros a revisité chaque jeu important de la série avec un solo de flûte traversière.

Ce qui est bien, c'est qu'il y a trois écrans géants derrière eux. Celui du centre vous montre des extraits de gameplay du jeu, pour vous aider à vous souvenir d'où provient la musique, et allumer votre côté nostalgique. Vous pouvez voir l'orchestre ou les chanteurs sur les deux autres écrans, pour ceux qui sont loin.

Avant le concert, je pensais qu'ils convertiraient des musiques chiptunes en version orchestrale. Ils l'ont fait une fois pour Tetris, mais pour le reste, ils ont spécifiquement choisi des musiques orchestrales à la base. (Pour le spectacle que j'ai vu, puisqu'ils changent la musique chaque année) Ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose, puisque celle-ci sont encore plus impressionnante. On peut tout de même voir ce que ça donne avec ce vidéo des années passées, qui est une compilation de musiques de Sonic.





Ils ont "triché" 2 fois: en jouant la musique thème de Disney (puisque Kingdom Hearts contient des personnages de Disney) et une chanson des Foo Fighter (puisqu'elle était dans Guitar Hero). C'est un peu étrange comme choix, étant donné qu'il y a TELLEMENT de musique de jeux vidéo possible...

Ils ont aussi fait participer le public avec un concours de costume, et un match de Super Smash sur scène, alors que l'orchestre interprétait le thème de Super Smash Brawl.



C'était la troisième fois qu'ils venaient à Montréal: la première fois au St-Denis, deuxième fois à la Place des arts, et cette fois au Centre Bell. Ils nous ont dit "à l'année prochaine" à la fin du spectacle, alors... Les billets étaient entre 60$ et 120, mais je dois dire qu'à 60$, on voyait parfaitement bien. C'est un spectacle à voir pour les fans de jeux vidéos.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.