dimanche 21 octobre 2012

The Unfinished Swan

The Unfinished Swan est né d'un tech demo crée par des étudiants de Digpen. C'est lors du IGF 2008 que Sony les a remarqués et engagé pour étoffer le projet et le transformer en jeu complet. C'est un first person puzzler, avec un brin d'exploration.

Le jeu commence avec la prémisse du démo: tout est blanc total, sans ombre. Comme un aveugle, vous essayez de découvrir peu à peu l'environnement en utilisant des boules de peintures. Rassurez-vous, le jeu va plus loin avec ce concept. D'ailleurs, ce n'est que pendants les 20 premières minutes (environ) que le décor est tout blanc. Ensuite, ça change.

J'hésite un peu à vous raconter ce qui se passe ensuite, puisque la force du jeu, c'est l'exploration et la curiosité qu'il amène. Le trailer ci-dessous vous en montre un peu plus sans vous gâcher les surprises".



The Unfinished Swan raconte l'histoire de Monroe, un enfant orphelin qui se réveille un jour en constatant que le cygne dans la peinture fait par sa mère s'est envolé par une porte qu'il n'avait jamais vue avant. Elle l'entraîne dans son monde étrange, contrôlé par un roi avec un grand sens artistique. L'histoire nous a raconté sous la forme d'un conte pour enfants: que ce soit le menu qui représente le livre de conte, la narration (par Terry Gilliam) ou les pages que l'on trouve un peu partout dans le jeu.

Bien qu'il soit compatible avec la dual shock, c'est l'occasion parfaite pour sortir votre Playstation Move. Le contrôle avec ce dernier est fluide, intuitif et efficace.

J'ai remarqué que les jeux de ce type (Flower, Journey, Dear Esther) ont tendance à devenir très sombres et inquiétants au 3/4 du jeu, juste avant la fin. Je comprends le fait de vouloir garder l'attention des joueurs, mais la plupart du temps, ces segments n'amènent rien d'intéressant du côté de la narration, et finissent par nuire à l'ambiance du jeu. Ce qui était si coloré (euh, je veux dire lumineux...) au début est maintenant fade et inintéressant. C'est dans leurs couleurs que ces jeux brillent, pas dans les séquences dans le noir où on voit à peine le chemin à prendre.

Une des mécaniques de jeu consiste à utiliser de l'eau (qui remplace la peinture au chapitre 2) pour faire pousser des vignes, qui vous permettront de grimper. L'idée est originale, mais un peut trop utilisée: l'idée de la peinture du début ne dure que 20 minutes, alors que celle des vignes dure presque 1 heure, ce qui est beaucoup trop pour un concept qui est vraiment moins intéressant. Par contre, l'environnement de ce chapitre est celui que j'ai préféré puisqu'il garde le style minimal, et forme un environnement fascinant et amusant à explorer.

J'ai été un peu déçu par le dénouement. Les jeux de ce type ont la mauvaise habitude d'être vagues pour laisser un sens artistique. Le mystère monte et monte jusqu'à ce que le jeu arrête tout simplement, sans nous laisser de vraies réponses. J'ai compris le message, mais certains éléments mystérieux ne débouchent à rien. On pourrait penser que son but, comme tout conte pour enfants, est de laisser place à l'imagination. Ou peut-être que ce serait l'excuse facile...

J'étais intensivement concentré sur le jeu, intrigué par ce monde étrange. Comme dans Journey, ce jeu se finit en une soirée, mais est une expérience mémorable dont vous vous souviendrez. J'ai mis 2 heures 30 à compléter The Unfinished Swan. Je me sens encore obligé de commencer le débat sur la durée des jeux, en disant qu'une expérience différente et mémorable vaut plus qu'un 30 heures étiré avec de la répétition, mais vous avez déjà votre opinion là-dessus, n'est-ce pas? Quant-à-moi: Flower + Journey + The Unfinished Swan + Limbo = meilleure valeur que tout jeu à 60$ sur disque.

En terme de rejouabilité, The Unfinished Swan offre de collectionner les ballons qui flottent dans chacun des niveaux. C'est avec eux que l'on débloque de nouvelles "armes" pour le plaisir, comme un boyau qui propulse sans cesse de la peinture, un sniper pour la précision, ralentir le temps pour faire de gigantesque dégât, etc.

The Unfinished Swan est un jeu original, mais qui n'est peut-être pas pour tous le monde. Vous devez avoir de la patience, de la curiosité et de l'observation: ce n'est pas un jeu pour faire des speed runs, vous devez relaxer et apprécier le spectacle. Vous pouvez essayer le démo sur PSN. Disponible maintenant à 15$ pour les membres PlayStation Plus, et le 23 octobre pour les autres.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.