vendredi 5 octobre 2012

The Stuff

Affiche de The Stuff
Réalisé par : Larry Cohen

Produit par : Paul Kurta

Date de sortie : 14 juin 1985

Durée : 93 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genres : Film d'horreur indépendant

Tout comme pour ma précédente suggestion pour le mois d'Halloween, Dolls, The Stuff n'est pas un film à voir à tout prix. Mais il se peut qu'il pique votre curiosité si vous êtes le bon public pour ce genre de film.

C'est un film d'horreur dans le même ordre d'idée que ces films d'invasion d'extra-terrestres où ils se mêlent à la population humaine subtilement. Dans ce cas-ci, The Stuff fonctionne en étant tout simplement un dessert irrésistible qui arrive sur le marché. Son lourd secret (révélé en début de film, donc pas un spoiler) est qu'il sort directement de la terre, il n'est pas manufacturé et il bouge. Je pense que le secret aurait été une bonne révélation plus tard dans le film.


Si vous voyez la bande-annonce et qu'elle vous attire, écoutez le film, vous l'aimerez sûrement, même si la bande-annonce le rend un peu plus intéressant qu'il l'est vraiment selon moi (ça ne veut pas dire qu'il n'est pas bon du tout, mais que la bande-annonce est excellente et regroupe la bonne quantité de mystère et de scènes clés). C'est définitivement un film d'horreur comme je les aime souvent sur un point pour l'occasion d'Halloween : il ne se prend pas au sérieux.

Les performances des acteurs ne sont pas très bonnes. C'est un film de série B, on ne peut le contredire. Par conséquent, il n'y a pas non plus vraiment de substance au film. C'est plus constitué d'une scène qui amène à l'autre jusqu'à temps qu'on arrive à la fin, sans trop se poser de questions.

C'est frustrant à quel point les gens, parmi ceux qui ne sont pas "possédés", n'ont pas la plus grande misère du monde à accepter qu'une telle chose existe. Pour en ajouter à tout ce négativisme, notre ennemi, The Stuff, est bien fait (point de vue technique c'est tout simplement de la crème glacée, du yogourt et peut-être d'autres substances similaires qu'ils font s'infiltrer dans une pièce ou sortir de la bouche de quelqu'un, rien de difficile à faire en 1985 même sans l'aide d'un ordinateur), mais les effets de gore sont tout simplement mauvais, environ à la même époque où David Cronenberg réalisait The Fly et où l'on pouvait croire à 100% à la mutation d'un homme en créature mouche humanoïde, aussi sans l'aide des ordinateurs. The Stuff est un film qui fait son âge.

J'aurais aussi à critiquer son manque de structure. On dirait qu'il n'y a pas tant de plan que ça pour arrêter le tout et que les solutions sortent de nulle part.

Mais autrement, l'idée est originale. Il y a quelque chose d'effrayant dans la possibilité qu'une attaque par nourriture nous touche tous. Ce n'est pas non plus un film qui se prend au sérieux, il a un ton plutôt léger. Et sans avoir beaucoup de contenu (quelque chose que je reproche au film), il réussit à maintenir au minimum notre attention en lançant une attaque de temps à autre quand l'attente devient trop longue. Je dirais que ce n'est pas un film d'intérêt maximal donc, mais qu'il est suffisamment compétent pour conserver son public, ce qui est au moins juste assez si vous êtes curieux ou si vous voulez un film exactement de ce genre.

Si je veux, je peux même trouver que le film lance une critique contre le système capitaliste ou contre l'institut qui approuve que de la nourriture soit vendue, mais c'est probablement moi qui ajoute de la substance au film là où le film se veut tout simplement une petite histoire d'invasion.

Dernière petite note, ce n'est pas un film familial en tant que tel (même qu'en Amérique, ce film a été côté R, à ne pas voir en dessous de 12 ans et avec un adulte si on a moins de 18 ans), mais ce n'est pourtant pas trop mauvais à écouter avec un enfant de 10 à 12 ans selon moi pour Halloween ou dans une soirée spéciale d'écoute de films pour ce mois (n'oublions pas que les moeurs ont changé depuis 1985). Je veux dire, si vous êtes pris avec un jeune que vous connaissez et qui n'est pas trop influençable, il ne sera pas traumatisé : quoiqu'il y a des morts, il y a quelque chose dans son ton qui fait bien passer ça et il n'y a pas vraiment de sang et c'est l'un des rares films d'horreur sans scènes à caractère sexuel explicite, vulgarité ou usage de drogues ou présence de choses sérieuses comme un viol et de la violence gratuite. Ça fera définitivement peur (quelques scènes clés) à quelqu'un qui en est à ses premiers films d'horreur sans trop le perturber ou lui apporter des questionnements pour lesquels il n'est pas prêt. (Ou ce sera complètement ennuyant même, je ne sais pas où en sont rendus les jeunes aujourd'hui... Bon, quand je me mets à parler comme un vieux grand-père, il est temps que je m'arrête.)

3 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.