mardi 4 septembre 2012

Press Start

Affiche de The Lost Skeleton of Cadavra
Réalisé & produit par : Ed Glaser

Date de sortie : 25 Septembre 2007

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Parodie indépendante

Mis à part de Wreck-It Ralph, approchant à grands pas, qui semble prometteur, les projets commerciaux de cinéma se basant sur l'univers des jeux vidéo semblent généralement être faits par des gens qui n'y connaissent rien ou qui doivent répondre à la tâche difficile de faire un film compatible grand public à partir de matériel apprécié par une minorité (les gamers sont de plus en plus nombreux, mais toujours clairement une minorité).

Mais pour ce qui est des projets indépendants, c'est ouvert à tout le monde avec un peu d'ambition, incluant des vrais gamers qui n'ont à réponde à aucune attente. Voici Press Start, réalisé par un vrai gamer, Ed Glaser, qui s'adonne aussi à être un grand amateur de cinéma, soit deux de mes intérêts principaux qui fonctionnent si souvent mal ensemble.

D'abord, il faut savoir que c'est un film à petit budget, parce que c'est genre un film fait par un gars ordinaire qui voulait le faire (pas sa première réalisation par contre), pas un gros studio. Les environnements ne sont pas de la meilleure qualité ni les costumes et les effets spéciaux. Ceci dit, on a des approximations de ce à quoi les choses difficiles à reproduire devraient ressembler. C'est un peu comme quand on voit un garçon habillé en Spider-Man pour l'Halloween, son costume paraît clairement cheap à la lumière du jour, mais on n'a aucun doute que c'est supposé être Spider-Man.

Dans le film, nous suivons les aventures d'un jeune homme vivant dans un monde qui contient un mélange de références, personnages et fonctionnements similaires à des jeux vidéo nostalgiques et quelques jeux vidéo modernes. Il se retrouve recruté malgré lui par un ninja et un soldat de l'espace pour devenir le héros du monde et le sauver d'un sorcier méchant.


C'est une parodie de ce que vous connaissez si vous êtes dans le public cible. La prémisse est typique de tous ces vieux jeux vidéo où vous êtes le héros et devez sauver la princesse ou juste tuer le méchant parce qu'il est là à vous attendre dans son château et qu'il est si... méchant.

Les performances des acteurs ne sont pas particulièrement à souligner, sauf pour le sorcier justement qu'on parle de lui, car il n'est pas joué comme je pensais qu'il le serait avant d'écouter le film. Sa voix n'est pas particulièrement menaçante, ses plans ne sont pas tous particulièrement intelligents et il a tendance à manquer de confiance en soi. C'est un peu ce que l'on pense vraiment de Bowser par exemple, surtout à notre époque où il est présenté ainsi dans les jeux de rôle avec Mario et ainsi de suite.

Sinon, c'est pas mal structuré comme un jeu vidéo où notre groupe passe de niveau en niveau et rencontre un nouveau boss ou un nouveau personnage typique. Les parodies se font sur pratiquement tout ce à quoi l'on a pensé en grandissant avec les jeux vidéo grâce à un personnage parmi nos trois héros qui a toujours une réaction réaliste de questionnement par rapport à ce qui se passe. Par exemple, dans un combat style RPG tour par tour, le personnage principal demande à son camarade pourquoi il a attendu de se faire frapper pour se faire réponde sérieusement : «C'était son tour.»

Les parodies se font aussi par référence, par exemple la fée reconnue comme énervante de Ocarina of Time ou un homme qui donne une épée au personnage principal avant qu'il ne sorte de chez lui au début du film, comme dans le premier Zelda où un vieillard dans une grotte vous en donne une au tout début du jeu pour aucune raison et c'est plus ridicule qu'autre chose. Il y a évidemment aussi des boss ridicules comme un arbre (tiens, Kirby).

Le film n'est pas à en rire aux éclats, mais il est comique et si vous aimez les jeux vidéo, il sera sans doute agréable à écouter pour voir toutes ces références ridiculisant un peu les jeux vidéo, tout en vous remémorant pourquoi vous les aimer. Disponible ici : http://www.darkmaze.com/pressstart et sachez qu'il y a une suite (je ne l'ai pas encore vue).

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.