mercredi 1 août 2012

The Lost Skeleton of Cadavra

Affiche de The Lost Skeleton of Cadavra
Réalisé par : Larry Blamire

Produit par : F. Miguel Valenti

Date de sortie : Septembre 2001

Durée : 90 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Comédie horrifique indépendante

Il y a un peu plus de deux mois de ça, j'ai fait la critique du film Trail of the Screaming Forehead, une parodie des films d'invasion d'extra-terrestres des années 50, écrite et réalisée par Larry Blamire. C'était la première fois que je voyais l'une de ses réalisations et pour un gars qui a des grands fans de son matériel dans le réseau des films indépendants, je dois avouer que je ne comprenais pas trop pourquoi, même si on parlait d'une quantité limitée de fans.

Malgré qu'une part de moi me disait qu'essayer un autre de ses films ne valait pas la peine, je sais qu'il faut toujours accorder plus d'une chance à un réalisateur et je n'avais pas non plus assez détesté Trail of the Screaming Forehead pour éviter de la lui donner. En plus, je crois qu'il devrait être clair que j'aime les films d'horreur ridicules.

J'ai été au matériel source, son premier film (qui est une bonne idée quand c'est le film qui lui a donné un nom), et j'ai été agréablement surpris.


The Lost Skeleton of Cadavra est toujours fait dans le style parodie d'un film de science-fiction des années 50, mais en noir et blanc (par choix). Cette fois-ci ce n'est pas simplement une invasion d'extra-terrestres ou même un film où les extra-terrestres sont méchants. C'est plutôt un film qui mélange divers sous-scénarios qui impliquent la rencontre de plusieurs personnages qui ne devraient avoir aucun lien ensemble.

C'est comme quand on voit un film comme Plan 9 from Outer Space. Est-ce un film d'extra-terrestres? Est-ce un film de zombis? C'est un peu des deux.

Le scénario de The Lost Skeleton of Cadavra est tout aussi étrange. Il y a un docteur qui cherche l'existence d'un élément rare grâce à une météorite qui vient de tomber dans les entourages. Un autre gars qui rencontre un squelette dans une caverne non loin de là et le squelette lui commande télépathiquement (oui, vous avez bien lu) de retrouver ce même élément pour le ramener à la vie. Finalement, il y a des extra-terrestres qui ont besoin de ce même élément pour donner l'énergie nécessaire à leur vaisseau pour retourner à leur planète d'origine. Ces extra-terrestres ont un outil qui leur permet de se déguiser et le gars qui travaille pour le squelette utilise leurs outils pour transformer des animaux sauvages en une femme séduisante qui devient son acolyte, mais qui conserve plusieurs comportements de ses anciennes formes.

Je croyais que le scénario de Trail of the Screaming Forehead reproduisait bien le style qu'il tentait de parodier avec son idée, mais qu'il manquait de contenu pour dépasser la longueur d'une vidéo YouTube typique, mais là il y a assez de contenu pour soutenir la durée du film. Ce n'est pas une seule blague à étirer, mais la combinaison de plusieurs personnages loufoques. L'animal humain, les extra-terrestres qui ne comprennent pas les habitudes humaines, tous les personnages qui poursuivent leur but indépendant à obtenir la même chose que les autres en secret, tout cela donne lieu à juste assez de situations comiques.

Les dialogues ont encore quelques problèmes de répétition de mots qui sont supposés être drôles, mais moins que dans Trail of the Screaming Forehead ou c'est peut-être moins perceptible justement parce qu'il y a plus de blagues en dehors de ces passages de dialogues plus ou moins réussis.

Ce n'est pas comme si ce film était une mine d'or, mais là où Trail of the Screaming Forehead franchissait tout juste le négatif pour que je dise que je n'aimais pas vraiment ça, The Lost Skeleton of Cadavra a juste assez d'éléments qui fonctionnent en sa faveur pour que j'apprécie et que je puisse voir le potentiel du réalisateur à avoir des fans.

Les acteurs sont relativement les mêmes que dans Trail of the Screaming Forehead où je me plaignais que leurs performances laissaient entrevoir qu'ils savaient à quel point ils jouaient un rôle ridicule, mais j'ai trouvé leurs performances appropriées dans celui-ci. Ils jouent des rôles différents qui correspondent peut-être mieux à leurs capacités. Les extra-terrestres n'ont aucune émotion, un gars qui jouait un gentil marin dans l'autre film est méchant dans celui-ci.

Autre chose que je reprochais à Trail of the Screaming Forehead : son authenticité. Il n'était peut-être pas le film avec la plus belle cinématographie, mais il me paraissait beaucoup trop clean pour parodier un film à très bas budget d'il y a environ 60 ans. The Lost Skeleton of Cadavra a l'air vraiment d'un film de l'époque ou presque. Il est filmé très près d'un endroit qui apparaissait souvent dans les films de science-fiction de l'époque. Il a été converti en noir et blanc en post-production pour ajouter de l'authenticité (on va laisser passer le fait que la pellicule ne représente pas la basse qualité de l'époque par contre) et il a été filmé dans des conditions si restreintes et sous un budget si limité qu'il n'y a pas d'effet spéciaux ou de locations à l'apparence soignée, ça a l'air cheap et ça fait partie de la moquerie.

La trame sonore trop tense pour rien par moments et les voix qui sont parfois clairement le résultat de doublage (qui ne sonnent pas comme si elles venaient des lieux où c'est filmé) ou parfois le contrôle douteux du son ajoutent à l'authenticité sans devenir encombrants.

The Lost Skeleton of Cadavra a été assez populaire pour se valoir une suite et même une autre dont l'annonce a été révélée cette année. Pour moi, ce film est ingénieux pour son petit budget et il comble un vide que l'on ne voit plus aujourd'hui et je comprends pourquoi, car son genre n'est pas assez profitable pour les gros studios. Le genre que Larry Blamire dit film d'horreur familial.

3,5 étoiles sur 5

1 commentaire :

Jeux en ligne a dit...

C'est super intéressant parce que je ne connais pas ce genre de films et tu me les fais découvrir !

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.