vendredi 17 août 2012

The Campaign

Je ne suis pas le plus grand admirateur de Will Ferrel, mais j’aime bien son humour et donc par le fait même plusieurs de ses films. J’ai adoré A Night at the Roxbury et Anchorman. J’ai bien aimé Old School, Step Brothers et Talladega Nights. Je ne sais pas si vous avez vu ces parodies du président George W. Bush alors qu’il était à SNL, sinon, je vous invite à le faire, elles sont hilarantes. J’ai donc décidé de donner une chance à The Campaign en me disant que ça pourrait être drôle de revoir Will Ferrel dans un personnage de politicien niaiseux, mais était-ce le cas?


The Campaign raconte l’histoire de deux politiciens américains qui se font la lutte pour un district de la Caroline du Nord. Le premier, Cam Brady (Will Ferrel) est le candidat sortant. Rien (mais surtout personne) ne semble pouvoir l’arrêter dans sa conquête d’obtenir un nouveau mandat. Cependant, c’est jusqu’à ce qu’un candidat local, Marty Huggins (Zach Galifianakis), un simple directeur d’une agence de tourisme locale, tente sa chance, après avoir été approché par deux dirigeants d’une entreprise manufacturière qui n’ont qu’un seul désire, profiter de la naïveté de Marty pour déménager une usine de manufacture chinoise polluante et qui exploite ces employés chinois en sol Américain pour maximiser leurs profits.


En entrant dans le cinéma, je m’attendais à voir plusieurs blagues de politicien américain enrobé de l’humour de Will Ferrel, mais ne n’est pas exactement ce que j’ai eu. Certes, plusieurs sont présentes (dont une que j’ai particulièrement apprécié qui met en scène un bébé et un coup de poing, je pense que vous voyez où ça s’en va), mais je m’attendais à un peu plus. Cependant, ce n’est pas vraiment ça qui ma déçue, mais plutôt les personnages.


La performance de Will Ferrel est très bien. Ce n’est pas sa meilleure, mais vraiment pas sa pire. Celle de Zach Galifianakis, que j’ai trouvé très drôle dans The Hangover, fut une déception, mais encore une fois, j’ai l’impression que ce n’est pas totalement de sa faute.

En effet, le gros problème de ce film n’est pas les acteurs, mais plutôt les personnages selon moi. Je ne dis pas qu’ils sont mauvais, mais ils ne sont vraiment pas super non plus, et dans ce genre de film, c’est ce qu’ils doivent être pour que le film soit un gros succès. Les deux personnages principaux, mais surtout celui de Zach Galifianakis, semblent manquer d’un petit quelque chose. Un genre d’âme pour les personnages pour les rendres mémorables et propulser le film à un autre niveau. Mis à part une scène ou deux de ce dernier personnage, il n’était jamais celui qui faisait rire. J’ai bien aimé une ou deux scènes, mais rien de plus. De ce qui est du personnage de Will, il sauve le film du désastre, mais n’est pas un succès comparé à d’autres qu’il a pu interpréter. Peut-être qu’une histoire un peu plus travaillée aurait donné de meilleurs résultats? Finalement, aucun autre personnage n’a réussi à s’imposer et qui aurait peut-être pu donner une meilleure note au film. Dans ce genre de film, il arrive souvent qu’un personnage secondaire présent dans une ou deux scènes fasse rire énormément et parfois même vole la vedette. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Ce qui a volé la vedette pour moi fut une blague dans une des bandes-annonces présentées avant ce film

Je ne recommande pas vraiment ce film sauf peut-être aux grands admirateurs de Will Ferrel qui peut-être y verront une performance de ce dernier plus drôle que ce que j’ai trouvé. Je ne dis pas que le film est horrible, mais il n’est assurément pas super, un peu comme ses personnages.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.