mercredi 15 août 2012

Sound Shapes

Sound Shapes est un mélange brillant de plateforming et de musique.

Le blob que vous contrôlez colle aux objets de sa couleur, et au aussi devenir rigide pour rouler plus vite. Le but du jeu est de collecter les notes de la musique, qui s'additionne pour révéler peu à peu la musique du niveau. Ceux-ci sont parsemés d'ennemis qui font eux-mêmes un son qui fait partie de la mélodie. Votre personnage doit éviter de toucher à tous les obstacles rouges qui le tuent instantanément. Lorsque vous mourrez, vous revenez au dernier checkpoint, votre punition étant de perdre du temps qui compte pour le leaderboard.


Les niveaux sont structurés comme NightSky (qui est aussi un jeu où vous contrôlez une bille qui peut être collante), c'est dire qu'ils sont composés d'écran fixe qui ne scroll pas. Quand vous trouvez la sortie, l'écran change. La mélodie s'accumule à la distance de 3 écrans, après c'est une nouvelle mélodie, ou partie de la chanson.

Pas de limite de vies, Sound Shapes est un jeu qu'on contemple, qu'on écoute et qu'on apprécie visuellement. Les visuels vous chantent la musique, c'est drôle et parfois surprenant, d'autant plus que les artistes qui ont collaboré au jeu sont super: Deadmaus, Jim Gunthie (avec les visuels du style Sworcery de Superbrothers), Beck, et I Am Robot And Proud (un des deux créateurs du jeu). Chaque niveau a un style visuel différent au graphique créé par différents artistes.



Tout ceci s'envole en fumé lorsque vous essayez de rejouer pour battre votre propre temps. C'est à ce moment que vous aurez de la difficulté avec le contrôle qui n'est pas fait pour la vitesse, et que vous oublierez son côté artistique en vous concentrant pour ne pas mourir.

Bien que j'ai adoré mon playthrough de Sound Shapes, je ne peux pas cacher ses énormes défauts.

Pour une raison que j'ignore, votre temps record n'est pas affiché directement dans le menu du jeu. Il est seulement visible en allant sur les leaderboards. CHAQUE fois, le jeu demande de se connecter. Pas au PlayStation Network, mais au propre serveur du jeu, qui, une fois sur 2, n'est pas accessible. Comme pour le PS Vita n'est pas toujours connecté à internet, c'est impossible d'essayer de battre votre propre temps.

Sound Shapes est très court. 5 album avec 4 niveaux sauf 1 qui en a 5, plus les deux tutoriaux = 23 niveaux d'environ 5 minutes si vous prenez votre temps. Un total de 115 minutes: 1 heure et 55 minutes. Vous pouvez créer des niveaux et jouer à ceux de la communauté, mais je n'ai vraiment été impressionné par les niveaux d'utilisateurs disponibles. Ce n'est pas comme LittleBig Planet, où vous avez seulement à vous préoccuper du plateforming. Dans Sound Shapes, j'ai l'impression que les joueurs ont tendance à essayer de créer une musique avant tout, et ça donne des niveaux plutôt ennuyants à jouer. Sinon, c'est le contraire: des niveaux amusant à jouer, mais totalement désagréable à écouter... Je peux pardonner la longueur d'un jeu comme Journey parce qu'il raconte une histoire, procure des émotions et une expérience unique...Mais Sound Shapes est simplement trop court.



Il y a aussi le Death Mode qui se débloque après avoir joué à tout les niveaux du jeu. Je l'ai surnommé "le mode impossible". Ce sont des tableaux qui tiennent sur un écran seulement, dont le but est de collecter les notes en un temps limite (exemple: 20 notes en 30 secondes). Dans des jeux comme Super Meat Boy, ça a beau être difficile, mais il n'y a pas de limite de temps. Mais ce n'est pas le cas ici: la limite de temps vous oblige à être à la fois hyper vigilant et rapide. C'est juste désagréable.

Le deuxième mode supplémentaire m'as vraiment plu par contre, c'est Beat School, où on vous apprend à développer votre oreille musicale. Sur le même principe que les jeux "Beat-It!" ou "Pixel Quartet" sur iOS, on vous demande de reproduire un rythme en plaçant des notes sur une ligne de temps. C'est à la fois éducatif et amusant.

Un point de vente important de Sound Shapes, c'est qu'il est disponible sur PlaySation 3 et sur PS Vita, et en l'acheter une fois, vous l'obtenez pour les deux consoles. Un système permet même de synchroniser votre sauvegarde, pour poursuivre votre progrès sur la route, et de le continuer le soir dans votre salon. Malheureusement, la synchonosation n'est pas automatique et ne se fait pas avec le Cloud de Sony. Il faut encore une fois se connecter et le faire manuellement dans les deux versions.

Un autre problème avec la version Vita, c'est que si votre console n'est pas 3G, vous ne pouvez même pas jouer à des niveaux de la communauté... Donc pas beaucoup de contenu, pas d'accès à votre meilleur score, il ne reste que la création de niveaux.

En espérant que Sound Shape offre des albums supplémentaires (gratuitement, je l'espère) dans le futur, sinon, le jeu a beau être fascinant, mais ne vaut pas vraiment son prix de 15$ (ou 12 pour les abonnés PlayStation Plus). Il vaut l'essaie du démo.

1 commentaire :

Bob a dit...

Ouais, il y a du assez bon et du très mauvais dans le jeu. En tant que véritable platformer, les contrôles seraient mauvais. En tant que véritable jeu de rythme, la formule est pratiquement absente tellement elle est inférieure à un jeu comme Rhythm Heaven qui est un vrai mélange de rythme et de visuel.

En tant que mélange des deux, le jeu réussit passablement bien. Quelques niveaux (je souhaite mettre l'emphase sur le "quelques") m'ont demandé d'écouter le rythme à un moment pour m'aider dans mon platforming. Et le jeu n'innove pas, mais il utilise une grande quantité de mécaniques de platformers et de thèmes pour procurer une expérience variée (quoique je dois avouer avoir trouvé le premier album trop simpliste et les deux premiers albums moins bons en sonorité que les autres).

Juste pas une expérience très longue ni inoubliable. À 5$ (ou légèrement plus dépendant de votre niveau de curiosité), Sound Shapes aurait probablement un prix parfait. Assez intéressant pour le justifier et une expérience plutôt relaxante j'ai trouvé, après quoi on peut le mettre de côté et ne plus y jouer sans avoir l'impression d'avoir trop payé.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.