vendredi 20 juillet 2012

Batman: Noël

Une histoire de Noël en juillet?

Durant tout le livre, un narrateur raconte l'histoire classique "A Christmas Carol" à son enfant (sous forme de texte par dessus les cases). Il ne fait jamais la mention de Batman ou du Joker. C'est seulement les visuels qui font le lien. Il y a des dialogues entre les personnages (de l'histoire de Batman), mais tout le déroulement de l'histoire est parallèle à ce conte traditionnel.



Batman est vieux et frustré. Il a oublié pourquoi il se bat. C'est lui le scrooge. Solitaire, il refuse de voir le bien autour de lui, les autres sont une nuisance. Il aura besoin des "3 fantômes de Noël", qui sont ici des proches (personnage de Batman, gentil ou méchant), pour lui faire réaliser qu'il peut faire le bien par d'autre méthode que la violence et l'agressivité.

Je sais ce que vous pensez. Vous vous dites que c'est une idée dépassé, comme ces adaptations télé en dessin animé qui reprennent cette histoire sans la changer. Ici, c'est magique. C'est la narration, qui trace la ligne entre le conte et cette histoire de Batman, qui fait le travail à la fois de nous faire réaliser la similitude entre les personnages, en plus du fait que cette histoire peut être réellement touchante si elle est bien utilisée.

Sans la narration, c'est quand même une excellente histoire de Batman. Celle-ci ne fait qu'ajouter un niveau de compréhension plus élevé, puisqu'on n'a pas tendance considère Batman comme un vieux grognon, mais pourtant...

Je ne peux juste pas croire à quel point les dessins sont beaux. C'est époustouflant. Ce sont des peintures ultra-détaillées et réalistes, colorés. Les layouts sont dynamiques, passant de la case tradionnel aux doubles pages dynamiques, et avec quelques splash de décors silencieux.

C'est sûr que grossi à 300% dans un écran, ça enlève un peu de magie, mais sur le papier glacé du hard cover, c'est très impressionnant.

Ça me rappelle un peu Kingdom Come de Alex Ross. Oui, c'est beau à ce point.

C'est un hardcover hors série de 112 pages, qui n'est pas à situer à un endroit précis dans la chronologie de Batman, qui pourrait être n'importe où. Alors si vous n'avez pas suivi les évènements plutôt complexes dans les Batman des dernières années, ne vous en faites pas. N'importe qui peut le lire et l'apprécier. C'est en soi un excellent conte de Noël, aussi chaleureux que les classiques.

Batman Noël m'a réellement surpris, et grimpe très haut dans la "liste des comics que je prêterais à quelqu'un pour lui monter à quel point Batman est parfois beaucoup plus d'un comics de superhéros... Et ce n'est pas parce que c'est violent, sombre, et dépressif, mais bien parce qu'il contient plein de nuances aux personnages et de véritables questions. Qui fait le bien, qui fait le mal? Un goon qui travaille pour le Joker simplement pour faire vivre son enfant, ou le superhéros qui veut lui en empêcher?

Ce que j'aime:
-Les visuels, qui me font baver
-L'histoire simple, mais touchante
-Le mélange improbable d'un conte de Noël et de Batman (et ça fonctionne)

Ce que je n'aime pas:
-... rien. À part le fait que le public des comics book n'est pas super large, ce qui nous empêche d'avoir plein d'autres livres de ce genre...


(Y a-t-il quelque chose de plus effrayant que de voir le Joker se présenter à sa porte? Je ne crois pas...)

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.