mardi 12 juin 2012

Megamind ou l'analogie parfaite

Affiche de Megamind
Réalisé par : Tom McGrath

Produit par : Lara Breay & Denise Cascino

Date de sortie : 28 octobre 2010

Durée : 95 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Film familial animé en 3D, super-héros & comédie

Oui, Megamind, le film de super-héros en 3D.
Non, non, pas The Incredibles, celui-là est fait par Pixar.
Non, Megamind est fait par DreamWorks.
Comment ça, il ne vous vient pas en mémoire?

Sincèrement, j'ai bien aimé Megamind. Il était quand même original, même si le thème des super-héros est surutilisé ces temps-ci. Des films basés sur des super-héros existants comme The Avengers ça va, mais les Hancock, Kick-Ass, Super, Chronicle, bons ou pas, tout le monde saute sur l'occasion et ça sature vraiment le marché.

Pour ce qui est de Megamind, les personnages sont intéressants, particulièrement Metro Man, qui est le stéréotype de super-héros parfait, mais tellement parfait qu'il tape sur les nerfs... (Metro Man, c'est l'image clichée de Superman "boy scout" (Metro Man : Metropolis et plusieurs indices qui ne sont pas subtiles du tout) et c'est une parodie parfaite de ce cliché en le soulignant comme arrogant). L'humour est du type DreamWorks : références populaires, burlesque, comédie de situation... Ce n'est pas de l'humour songé, mais j'avoue avoir ri quelques fois. Même chose pour le drame : il ne va pas dans des situations très profondes, mais il fait tout de même passer le message plutôt bien.


Image composée des affiches de films d'animation célèbres faits par Pixar et leur copie de concept par DreamWorksLe scénario : Megamind et Metro Man viennent tous deux d'une autre planète. Ils ont chacun été déposés dans une fusée par leurs parents et propulsés dans l'espace alors que leur planète respective explosait (vous voyez, Superman, sauf qu'il vient avec un ennemi à la base, mais même là, Megamind, c'est Lex Luthor). Les deux atterrissent sur Terre au même moment. Metro Man est accueilli par une famille de riches, Megamind tombe dans une prison. Lorsqu'est venu le temps d'aller à l'école, Metro Man gagne la popularité de tous, alors que Megamind est le rejet à l'apparence différente. Même s'il a ses propres talents avec lesquels il pourrait faire de nouvelles choses, il essaie de reproduire tout ce que fait si bien Metro Man grâce à ses propres talents, qui ne sont pas adaptés pour faire la même chose que Metro Man et ainsi ça finit toujours en catastrophe. Il a beau essayer de l'imiter, mais il n'est pas accueilli avec la même sympathie.

Stop!

Vous remarquez quelque chose?

En écoutant Megamind, quelque chose m'est venu à l'esprit. Parce que le film est très bon en son genre, comique et les visuels sont spectaculaires et détaillés. Les scènes d'action sont vraiment impressionnantes et le scénario est plutôt bien ficelé. Il comprend les voix de Will Ferrell et Brad Pitt, des gros noms du cinéma qui font vendre. Mais dans son genre, ce n'est pas le film qui passera à l'histoire, ce sera plutôt The Incredibles de Pixar. Un très bon film aussi, sorti quelques années auparavant, ayant connu un succès phénoménal comparativement à Megamind.

Megamind et The Incredibles, c'est respectable, car l'un n'est pas une copie directe de l'autre et surtout, les années qui les sépare ne nous font pas croire au désir de profiter du succès de l'autre. Mais le fait est que l'opinion populaire est du côté de Pixar, appartenant à Disney, qui a créé sa marque de commerce depuis très longtemps. Quelques films dans l'image à gauche sont même sortis la même année (notez que dans le cas de Robots et Wall-E, le film de DreamWorks est sorti avant), mais l'important ne sont pas les années qui séparent chaque film, car c'est toujours assez court, c'est plutôt le thème. Même si les deux films sont différents en bout de ligne, pourquoi s'entêter à utiliser les mêmes thèmes que son compétiteur, qui risque de toujours l'emporter si on force les gens à faire le choix.

C'est comme si Pixar était le Metro Man de l'animation 3D et que DreamWorks était le Megamind. DreamWorks a beau essayer d'être un studio à la hauteur, de se faire respecter et admirer, mais il n'arrive jamais à être à la hauteur de Pixar. DreamWorks vit sous l'ombre de Pixar, car il tente à sa manière, de faire la même chose que Pixar.

Ce qui me fascine, c'est que dans Megamind (semi spoiler prévisible, désolé), le "vilain" finit par découvrir son potentiel et remplacer le héros (dans le dernier tiers du film). Il ne réussit pas parce qu'il essaie de copier le style de Metro Man, mais bien parce qu'il utilise ses propres atouts qui drainent toutes ses forces. Il réussit parce qu'il assume sa propre personnalité et non pas parce qu'il essaie de montrer qu'il peut faire la même chose qu'un héros populaire. C'est très étonnant que ce film soit fait par DreamWorks... OK, le tout était une parodie de Superman et de ce qui arriverait si un méchant avait tout le pouvoir qu'il désire, mais il est clair qu'il y a la dramatique du personnage qui a cherché à se faire comprendre toute sa vie, le vilain petit canard différent et pas préféré, et DreamWorks devrait quand même prendre leçon de leur propre film!

C'est sûr que l'on pourrait penser que c'est une simple coïncidence que les thèmes des films DreamWorks soient si semblables à ceux de Pixar, car en bout de ligne les thèmes qui plaisent à toute la famille sont restreints et ce n'est pas de leur faute (après tout, ça prend du temps faire un film comme ça, ils ne pourraient pas les copier aussi vite). Mais sachez que sur Wikipédia, on voit la liste de sortie de Pixar jusqu'en 2015, il est donc très facile pour DreamWorks d'aller chercher le même concept pour causer potentiellement plus de tort à son adversaire en lui faisant concurrence.

Dans le fond, ce que je veux pointer, c'est que DreamWorks n'est pas un mauvais studio, bien au contraire. Mais leurs films les plus forts sont ceux qui partent d'un concept original pas copié directement de Pixar juste pour leur faire concurrence (Shrek, Madagascar, Kung Fu Panda). Bien que leurs "copies" sont souvent excellentes ou satisfaisantes, DreamWorks devrait apprendre de la leçon présentée dans leur film Megamind et faire des films qui leur ressemblent, avec leur propre identité. Peut-être que les gens n'auront ainsi plus à choisir entre le film de Pixar reconnu pour sa haute qualité et une copie, mais deux films d'animation complètement différents, de deux studios compétents, ce qui sera un choix plus déchirant en bout de ligne.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.