vendredi 25 mai 2012

Need for Speed: Hot Pursuit (versions 360, PC & PS3)

Devant de la boîte de Need for Speed: Hot Pursuit
Développé par : Criterion Games

Publié par : Electronic Arts

Sortie initiale : 16 novembre 2010

Plate-forme : PC, PlayStation 3, Xbox 360

Genre : Jeu de course

Prix : 34,99$ sur Amazon

Need for Speed: Hot Pursuit, comme le titre l'indique, est une reprise du jeu du même nom sorti en 1998. Ceci n'est pas un remake, mais une retour au concept. Vous y jouez en tant que policier ou en tant que maniaque de vitesse, dans deux carrières simultanées. Soit vous êtes le poursuivant ou le poursuivi.

Les différents modes sont :
- "Hot Pursuit" : les curseurs doivent atteindre le point d'arrivée avant que la police n'ait brisé leur véhicule, et vice-versa.
- "Interceptor" & "Gauntlet" : même chose mais seul.
- "Time Trial", "Rapid Response" & "Preview" : atteindre la fin, seul, le plus rapidement possible.
- "Race", "Dual" : courses contre d'autres véhicules, mais sans la police.

La nouveauté : des armes. Dans chaque clan, vous aurez droit à un arsenal particulier pour arriver à vos fins.
- "Spike Strip" : un passage clouté rétractable que vous lancez derrière vous (comme une banane dans Mario Kart!)
- "EMP" : un éclair électromagnétique qui endommage le véhicule visé.
- "Turbo" : plus puissant que celui de base, il vous permettra de prendre de la distance.
- "Helicopter" : vous pouvez l'appeler pour suivre un adversaire. L'hélico déposera parfois des spike strips lui-même.
- "Road Block" : appeler des renforts de la police pour créer un barrage qui fera inévitablement ralentir les adversaires.
- "Jammer" : il empêchera la police de vous voir sur leur radar et le EMP de se verrouiller sur vous.

C'est un jeu de course de qualité avec des graphiques incroyablement réalistes, mais dans cette critique je garderai le focus sur quelques aspects qui m'ont plutôt déçu et qui semblent n'apparaître dans aucune autre critique sur le Web. Je recommande tout de même ce jeu aux fans de la série ou de jeux de course arcade en général.


J'ai toujours aimé la série Burnout. J'aime le style arcade, la vitesse, les crashs spectaculaires... Alors, lors de l'annonce en 2010 que Criterion Games aurait désormais la franchise Need for Speed entre leurs mains, j'étais tout excité. C'était le mélange du style de Burnout avec de véritables marques de voitures qui semblait être un match parfait. Même avec les premieres vidéos, je reconnaissais le contrôle de Burnout, le drift particulier, le placement de la caméra, le gameplay (oui, j'ai beaucoup trop joué à Burnout Paradise).

Pourtant, j'ai été très déçu par Need for Speed: Hot Pursuit. Ce jeu semble avoir tous les défauts. Je lui en veux parce que suis persuadé qu'il aurait été FACILE de le au moins 3 fois meilleur. Allons-y point par point.

Pas de open world
C'était tellement plus immersif dans Burnout Paradise. Une ville comme Paradise City est mémorable, on apprend à la connaître, ses raccourcis et ses pièges. La carte dans Hot Pursuit est une simple route continue. Oui, les courses ne commencent jamais au même endroit, mais c'est comme un gigantesque circuit fermé. Il y a quelques intersections. Dans la plupart des modes, les autres voies seront bloquées. L'effet que ça a, c'est un décor générique, sur une ligne droite, comme en 1995. Comme une version glorifiée de Outrun (oui, j'ai osé dire ça). C'est un pas en arrière. Des jeux comme Split/Second et Blur ont peut-être juste une douzaine de circuits, mais ils sont confectionnés avec soin pour être divertissants. Hot Pursuit est comme Fuel, à quoi ça sert de créer la plus grande carte possible si elle est vide et sans intérêt?

Mode obligatoire
Aussi ridicule que ça puisse être, je trouve qu'il n'y a pas assez de poursuites dans Need for Speed: HOT PURSUIT. Il y a quelques modes de jeux au départ, mais pour débloquer les niveaux intéressants comme Hot Pursuit ou Interceptor, vous êtes obligé de faire 2 ou 3 niveaux sans intérêt comme Time Trial ou Rapid Response. Bienvenue en 2000. Encore une fois, Burnout Paradise vous permettait de choisir l'évènement qui vous tentait. Ici, vous avez peut-être le choix, mais à un moment donné, vous serez pris à faire trois fois plus d'évènements ennuyeux que si vous les aviez faits alternativement. Vous êtes obligé en fin de compte.

La caméra
La caméra à la troisième personne dans un jeu de course, c'est souvent l'idéal. On peut voir ce qui se passe autour de nous, simplement avec un meilleur champ de vision. Cette caméra est généralement derrière le véhicule, mais un peu VERS LE HAUT. Dans Hot Pursuit, la caméra est directement DANS le derrière de la voiture, on ne voit pas devant nous! La caméra est beaucoup trop basse et lorsqu'on monte une côte, on ne voit strictement rien devant nous. S'il y a une autre voiture, on crash, c'est certain. Même lorsque la route est droite, les véhicules apparaissent beaucoup trop rapidement devant nous.

Capture d'écran de Need for Speed: Hot Pursuit

Impossible
Lors d'une courbe : il y a automatiquement une voiture dans la voie inverse la plus près de vous, celle où vous irez par défaut en essayant de tourner. Dans une côte : une voiture devant vous que vous ne verrez tout simplement pas. Dans un raccourci : un tournant à 90 degrés impossible à voir arriver. Dans un tunnel à angle : une autre au tournant, juste derrière le mur. Oh, une pancarte. Une roche. Un coin de mur invisible. Tout ceci dans une course où je dois garder le focus sur la voiture devant moi à éliminer, en regardant la carte, voir si mes power-ups sont prêts, tout en suivant la route, en évitant les voitures, les spike strips, en bloquant les EMPs, en trouvant les raccourcis et en regardant dans mon rétroviseur pour mettre un spike strip dans la face d'un policier. Je ne suis pas un Jedi, désolé. Le temps qui sépare les médailles est ridiculement court, ce qui ne vous laisse aucune chance de finir la course si vous êtes en arrière. Regardez la capture d'écran ci-dessus : pourquoi ne pas avoir rapproché la voiture au bas de l'écran pour nous donner une meilleure vue de la route?

Véhicules
Bien qu'il y ait beaucoup de véhicules en tout et partout, chaque course ne vous offre qu'une petite sélection. Aucune statistique à part la vitesse maximale et le nombre de secondes pour atteindre 100 km/h n'est indiquée. Impossible de savoir pourquoi une Lamborghini débloquée plus tard est moins rapide et a une accélération inférieure à un véhicule acquis depuis longtemps. Impossible de choisir un véhicule plus résistant pour une course demandante : cette information n'est jamais indiquée. On finit simplement par sélectionner la voiture avec la vitesse la plus élevée (évidemment), ignorant tout le reste, y compris la marque du véhicule. On finit donc par utiliser toujours la même voiture.

Trame sonore
La trame sonore n'est pas aussi variée et colorée que dans les autres jeux EA. Celle-ci est plutôt fade, sans morceaux qui ressortent particulièrement. J'aime bien les deux pistes de Klaxons, Cinema de Benny Benassi, mais c'est pas mal tout. Ça se tient pas mal juste dans le indie rock, rien qui accroche vraiment (c'est juste une opinion personnelle). J'ai augmenté mes performances au jeu simplement en mettant du Phantom's Revenge, parce que la trame sonore du jeu n'a AUCUNE énergie.

Mais je n'ai pas que des points négatifs. Les graphiques sont carrément les plus beaux que j'ai vus dans un jeu de course, à vie. Regardez l'asphalte! L'asphalte!!! Elle est brillante, la texture est parfaite, les effets de lumière sont parfaits. Les véhicules sont pareils : ils sont quasiment photoréalistes. On peut même y voir la peinture s'arracher à chaque collision. Bien que le jeu aille trop vite pour le remarquer, il existe un mode photo dans le menu pause pour tourner autour du véhicule et y prendre une capture d'écran (comme dans WipEout HD). La verdure, le sable, les forêts et les montagnes sont tous également détaillés et impressionnants.

Les poursuites sont particulièrement excitantes et bourrées d'action : on est toujours sur le bout de son siège.
Aussi, ça fait du bien de pouvoir jouer du côté de la police. C'est si fréquent dans les jeux de les considérer comme les "méchants" que ça en est ridicule. Quoi de plus divertissant que d'essayer d'arrêter quelqu'un parce qu'il roule à 250 km/h en roulant soi-même à 275!

Ce n'est donc pas que je déteste Need for Speed: Hot Pursuit, même que je l'aime, mais c'est simplement que je considère que certains choix des développeurs sont étrange. Des bogues graphiques ou des préférences sonores, ça se comprend, mais quand un jeu a des problèmes qui affectent le gameplay, je crois qu'il ne faut rien laisser passer. J'ai quand même beaucoup de plaisir avec Hot Pursuit, mais j'espérais beaucoup plus et j'aurais pu avoir beaucoup plus. Il est maintenant disponible pour 20$ à rabais, ce qui vaut totalement la peine. Il y a même une démo disponible pour toutes les plates-formes.

Le E3 2012 est dans une semaine et nous savons que Criterion annoncera un nouveau jeu : ou bien c'est le Burnout que j'attendais ou bien c'est une version de Need for Speed qui répondra à mes attentes... C'est à surveiller.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.