samedi 7 avril 2012

True Grit (film original et remake)

Capture d'écran de True Grit (1969) et le remake de 2010 qui nous montre le personnage de Rooster Cogburn interprété par John Wayne dans la version originale et Jeff Bridges dans le remake

Au risque d'avoir l'air inculte, mais je ne connaissais pas l'acteur John Wayne avant récemment et True Grit est probablement le premier western que j'ai vu ou du moins, dont je me rappelle. Je sais, je ne m'en vante pas, mais j'ai à peine 25 ans et donc, j'ai grandi dans une culture où ce genre n'est plus populaire. En plus, ma mère détestait ce genre qui était assez populaire durant sa jeunesse.

J'ai donc carrément évité ce genre (éduqué à ne pas l'aimer depuis toute ma vie), mais le remake de True Grit en 2010 a été si populaire et en plus, réalisé par les frères Coen qui sont responsables de plus d'un film que j'aime, je ne pouvais donc plus l'ignorer. (Note supplémentaire : je trouve normalement Jeff Bridges intéressant dans ses rôles, alors sa participation dans le remake n'est pas négligeable.)

La question : est-ce que j'ai aimé ça et plus important, est-ce que j'ai mieux aimé le film original de 1969, fait quand le genre était encore relativement populaire, ou ce remake de 2010, qui est la raison même pour laquelle j'ai voulu lui donner une chance?

True Grit (1969)


Affiche de True Grit (1969)
Réalisé par : Henry Hathaway

Produit par : Hal Wallis

Date de sortie : 11 juin 1969

Durée : 128 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Western

À ce que je comprends du genre, c'est souvent plus similaire à un film d'action américain fait plus pour le fun que pour lancer un message. La seule différence avec un film d'action typique serait qu'il est situé dans une époque normalement dans le passé et dans cette version fictive de l'Ouest américain où les bandits affluent. Les héros et les criminels sont clairement définis, en général, le scénario est marshals (surtout un marshal légendaire qui résiste à tout) contre criminels, et tout le monde est sérieux et ne montre aucune peur face à un duel qui pourrait les tuer.


Donc de True Grit, ne vous attendez pas à du réalisme fou, quoiqu'il est probablement plus sérieux que la moyenne des westerns selon ce que j'ai en tête. Il est d'ailleurs basé sur un roman populaire de l'époque, mais je ne saurais dire à quel point le film s'en rapproche.

Mais voyez-vous, film moins réaliste ne veut pas dire absence d'idées à tout coup. Après tout, Terminator 2: Judgment Day et The Matrix sont des films d'action qui ne sont pas près de se produire dans aucune réalité que je connais, mais ils ont des messages à lancer et des scénarios plutôt complexes pour amener les diverses scènes d'action. À noter que True Grit ne contient pas une fraction des scènes d'action de ces films (il en a même peu à bien y penser) et je ne souhaite pas sous-entendre qu'il leur ressemble, c'était juste pour illustrer mon point.

True Grit a plutôt un scénario de vengeance qui apporte une idée intéressante et des personnages intéressants qui sont en même temps la touche de fiction du film, ce qui le rend moins réaliste. Il s'agit de l'histoire de Mattie Ross (Kim Darby), une fille de 14 ans dont le père en moyens a été assassiné par le lâche Tom Chaney (Jeff Corey). Après s'être déplacée pour les funérailles de son père, elle ne retourne pas à la maison, mais elle demande plutôt l'aide directement des marshals pour arrêter l'homme qui a pris la fuite et ensuite l'exécuter par pendaison. Mais les ressources limitées de la loi et le peu d'importance du crime font qu'elle doit personnellement recruter un vieux marshal sans peur, Rooster Cogburn (John Wayne, qui a gagné son seul Oscar à vie pour ce rôle). Il a peu d'intérêt à y participer, il est têtu et il aime boire, d'ailleurs la persistance de la jeune fille et de son argent sont ce qui le convaincra. Un Texas Ranger (Glen Campbell, pas normalement un acteur, mais un chanteur country) se joint aussi à eux, car Tom Chaney est responsable en plus du meurtre d'un sénateur (et de son chien) dans sa juridiction et il veut l'apporter pour être exécuté dans son état pour ce crime, ce qui entre en conflit avec les désirs de Mattie.

Ce film est clairement un produit de son époque, pas seulement parce que c'est un western, mais dans son montage et sa cinématographie. Il y a un personnage chinois qui ne serait pas jugé politiquement correct de nos jours et il n'y a pas vraiment d'angles époustouflants, de mouvements rapides de caméra et son rythme est plutôt lent (je pense que ça prend genre une demi-heure avant que la véritable aventure commence).

Mais en même temps, le fait que le film n'est pas hyperactif m'a vraiment permis de comprendre les personnages et leurs motivations. Mattie est au moins aussi têtue que Rooster sinon plus. On ne peut pas croire qu'elle a vraiment 14 ans et l'actrice est clairement plus âgée (environ 21 ans selon mes calculs), mais ce n'est pas trop grave. L'important est que son personnage a plusieurs facettes intéressantes, il montre une femme (ou fille) forte dans la plupart des situations. Rooster est un héros, mais avec de sérieux défauts de caractère. Après tout, c'est seulement l'argent qui le motive au départ. Même la relation avec le Texas Ranger, qui est loin d'être amicale au départ, est amusante à suivre et voir évoluer. Chaque personnage, du moins chez les héros, est complet.

Selon moi, il s'agit donc d'un très bon film et définitivement une surprise pour moi. C'est sûr que même si je trouve les scènes de discussion parfois intenses, quelques fois touchantes (mais ce n'est pas un drame) ou amusantes, si vous n'aimez que beaucoup d'action ou un film qui ne prend pas trop de temps sur une seule scène, vous n'aimerez probablement pas True Grit, ce n'est pas impossible que ce film ne soit juste pas pour vous. Par contre, le film de 2010 sera peut-être votre réponse.

4 étoiles sur 5



True Grit (2010)


Affiche de True Grit (2010)
Réalisé par : Joel & Ethan Coen

Produit par : Les frères Coen & Scott Rudin

Date de sortie : 14 décembre 2010

Durée : 110 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Western

Je ne prendrai pas la peine de raconter l'histoire du film une seconde fois, c'est la même à 100%. J'ai quelque chose contre un remake en général (quoique moins que pour un film qui est tout simplement le même, mais converti en 3D au cinéma plus de 10 ans après sa sortie initiale), mais il peut y avoir des raisons valides pour leur existence. Et je crois que c'est le cas ici, malgré ses rapprochements.


C'est clairement aussi un produit de son époque. La cinématographie est belle et malgré une quantité similaire de scènes d'action, le film est plus mouvementé et vous aurez besoin d'un niveau d'attention moins élevé, car les scènes sont un peu plus coupées pour passer à autre chose. Ce n'est pas un film fait par un hyperactif où les scènes durent toutes 2 secondes, ce n'est pas ce que je veux dire, juste que c'est plus dans un style actuel comme on les aime.

De plus, Jeff Bridges est l'acteur idéal pour interpréter un personnage qui est presque paresseux ou relaxe (à cause de l'alcool), surtout quand on l'a vu jouer le stoner ultime dans The Big Lebowski et qu'il est dans la vraie vie, selon sa propre admission, un consommateur de pot quand il ne travaille pas, fan de culture zen, méditation et bouddhisme. Et l'actrice qui joue Mattie, Hailee Steinfeld, avait bel et bien 14 ans durant le tournage du film.

Je ne peux pas vraiment savoir, mais je soupçonne que le film se rapproche plus du livre, car il y a des détails qui se voient complètement transformés et plus réalistes, comme le Texas Ranger (Matt Damon) qui est vraiment laissé de côté durant une bonne partie du film (compétition), la relation entre Mattie et Rooster qui n'aboutit pas au même respect et la fin qui change complètement (plus réaliste selon moi, n'ayant pas vraiment cru à la fin du film original). Il y a quelques scènes ajoutées et enlevées et en gros, le film semble vouloir apporter plus de conflits ou de contenu entre le point de départ et celui d'arrivée, sans nécessairement que ce soit plus de scènes de tir, mais des arrêts comme un gars pendu à un arbre et on se demande c'est qui.

J'aime donc que le film ait ses divergences pour au moins ne pas être une copie conforme de ce qu'il... copie. Et son but est vraiment d'apporter l'histoire de True Grit dans un style moderne pour le faire découvrir à une audience qui n'a pas grandi avec les westerns, comme moi qui a découvert l'original juste à cause du remake. Je suis certain que plusieurs jeunes aimeront plus ce remake et j'ai moi-même des points positifs que je lui ai trouvés, mais pourtant, je préfère l'original et son rythme beaucoup plus lent en comparaison.

À cause de la différente ambiance et relation entre Mattie et Rooster, je ne me suis pas attaché autant aux personnages, y compris le Texas Ranger plutôt laissé de côté. J'ai vu une comparaison entre les deux films par le Nostalgia Critic qui disait que l'original était plus réaliste et par conséquent moins plaisant pour lui, mais sérieux je ne vois pas le réalisme dans aucune version. Puis même, c'est le contraire pour moi. Si ça se trouve, autant irréaliste ses dialogues puissent être pour une fille de son âge, le nouveau film semble plus réaliste avec une actrice de l'âge approprié. Et sa palette de couleurs réduite, comme cette technique de post-processing est fréquente de nos jours, est supposée contribuer au réalisme.

N'oublions pas non plus que Jeff Bridges joue vraiment un personnage moins motivé, alcoolique. Je crois que le terrain parfait pour le personnage de Rooster aurait été d'arriver à un point central entre les deux, car l'un me semble trop manquer de motivation et l'autre me semble une touche trop sobre pour consommer autant d'alcool (John Wayne est correct, mais je ne sais pas s'il méritait un Oscar).

Je pense qu'en bout de ligne, ayant vu le film original en premier lieu, je me suis habitué à une dynamique particulière entre les personnages et si j'avais à choisir, c'est la dynamique de 1969 que je préfère, mais c'est vraiment une préférence plus qu'un standard objectif. Après tout, les personnages ont sensiblement les mêmes attributs en dehors de la relation qu'ils ont les uns par rapport aux autres. Ça m'a fait percevoir les personnages de la version 2010 comme moins développés et donc j'ai aussi perçu le scénario comme moins riche, mais comme je l'ai dit, je crois que c'est vraiment le point le plus subjectif de la critique. Vous pourriez fort possiblement aimer plus la version de 2010 qui, selon moi, tout en restant une fiction complète, penche plus vers le réalisme que la version d'origine et qui est plus rythmée, si c'est ce qu'il vous faut. (Même que le consensus des spectateurs semble être de préférer le remake et personnellement je ne dis pas le détester non plus, pas du tout.)

3,5 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.