lundi 12 mars 2012

Mr. Oizo - Stade 2

Devant de la pochette de Stade 2
C'est toujours un peu absurde de faire une critique d'un album de Mr. Oizo, mais jamais aussi absurde que l'album lui-même! Un homme pas de genou... et alors?

Quentin Dupieux est en feu dernièrement! L'an passé, il nous a donné le film Rubber et sa trame sonore, ensuite son quatrième album, en janvier une collaboration avec Boys Noize sous le nom de Handbraekes et le film Wrong, ainsi que sa trame sonore!

Oups... Malgré moi, j'ai eu une arrière-pensée qui m'a proposé que cet album a été composé en une fin de semaine... Bien sûr que non! N'est-ce pas?







Stade 2 est une autre bête étrange qui semble être venue d'un autre monde ou directement d'une peinture de Dali... D'ailleurs, la couverture de l'album précédent faisait référence au court métrage de Dali Un Chien Andalou, qui a pour but de n'avoir aucun sens. Rien ne devait avoir de signification, aucune symbolique. C'est justement la même philosophie que Quentin Dupieux emploie dans ses œuvres, dont très évidemment Rubber, qui a pour devise : "No Reason". L'album est aussi comme cela, bien qu'il respecte un minimum de règles musicales, c'est le festival de l'absurde. Des mélanges surprenants, des sons irritants, du Oizo pur.


Mr. Oizo - Camelfuck

Étant donné que Oizo est pas mal différent des autres artistes, je n'ai pas d'autre choix que de le comparer avec ses albums précédents. Disons que le concept est un peu le même que sur Moustache (Half a Scissor), dans le sens où l'album a un son uniforme, un genre de bulle-univers à lui-même, mais il est beaucoup plus club, dans le style de Lambs Anger (du moins, aussi club qu'il peut l'être...). Il y a parfois des gros beats, ce qui était absent de Moustache.

Ce n'est quand même pas un album qui est accessible à tous, je dirais même que son public est encore plus limité que Lambs Anger. Son son est monocorde, mais pas dans un aspect thématique, plus comme de la répétition non voulue, ce qui laisse un léger goût d'amertume à la fin de l'écoute. Moustache n'avait pas de pause entre les pistes, ce qui en faisait en un sens un album sans arrêt, mais Stade 2 marque ses pauses, séparant les pièces en morceaux distincts, mais qui ne sont pas toujours mémorables en soi.

Malgré tout, cet album est très appréciable, si vous savez dans quoi vous embarquez...

Comme d'habitude, l'humour est au rendez-vous. Bon, d'accord, je suis la seule personne sur la planète à trouver cette musique comique... C'est la piste EDN, avec comme paroles "Everybody Dance Now", qui fait référence à ce succès des années 90... Parce que non seulement personne ne danserait jamais là-dessus, mais ça arrive plus d'une fois dans la musique populaire qu'une chanson n'ait que quelques mots de son refrain qui soient mémorables, le reste étant de la merde...

Il y a aussi Douche Beat, qui insulte son audience en disant : "A beat for the douches". Tellement ridicule!


Mr. Oizo - Douche Beat

Ma piste préférée est sans aucun doute la pièce titre : Stade 2. C'est elle qui a plus de beat, mais en gardant un côté surréaliste et ce petit côté "horreur" que donnent parfois les notes choisies... Un synthé qui ressemble à un bruit de tronçonneuse, le morceau qui semble se dégonfler de lui-même à la fin... J'adore!


Mr. Oizo - Stade 2

France7 est aussi un choix facile, son style plus standard, son beat constant.


Mr. Oizo - France7

Commentaire plate : l'album de ZZT, Partys Over Earth, est ce que j'aurais aimé voir de Mr. Oizo dans cet album. L'album de ZZE est beaucoup plus rythmé et travaillé, mais tout aussi surprenant et amusant. Néanmoins, jetez un œil à Stade 2, surtout si vous êtes déjà un fan de l'artiste.


Albums par Mr. Oizo (les articles)
Analog Worms Attack • Lambs Anger • Moustache (Half a Scissor) • Rubber • Stade 2 • Stade 3

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.