samedi 24 décembre 2011

Rayman Origins

Devant de la boîte de Rayman Origins (360)

Développé & publié par : Ubisoft

Sortie initiale : 15 novembre 2011

Concepteur : Michel Ancel

Plates-formes : PS3, Wii & Xbox 360

Genre : Platformer

Prix : 59,99$

Rayman Origins, comme son nom l'indique, est un retour aux origines. Pas seulement de son personnage, mais aussi à celles de la série, un bon vieux jeu de plates-formes en 2D. Pourquoi avions-nous négligé la 2D depuis si longtemps? Rassurez-vous, Rayman ne fait pas seulement un retour à cause de cette mode soudaine des jeux de plates-formes. C'est un retour grandiose qui surpasse une grande partie des jeux 2D récents à tous les égards.

En salivant avec impatience avant sa sortie, je m'étais mis à rejouer au premier Rayman. Ce jeu était bien, mais n'avait pas vraiment de personnalité. Le personnage était trop gros dans l'écran, les mouvements pas vraiment précis, la musique totalement ennuyante. Il penchait plus du côté des platformers de mauvaise qualité comme il y en avait à l'époque du 8 bits et du 16 bits à la tonne (ainsi que des bons, ne me méprenenz pas, je fais référence à la saturation du marché de l'époque) que d'un réel classique. Aucun des problèmes courants de ce genre n'est présent dans Rayman Origins.


D'abord, impossible de passer à côté des visuels tout à fait magnifiques. C'est incroyablement fluide et lissé : on dirait que l'on regarde un dessin animé. Et ça n'a pas l'air d'une animation Flash. Le détail des décors est à un point tel qu'on dirait que chaque parcelle de niveau a été dessinée à la main. On ne voit jamais de motif se répéter ou de bout de niveau copié. C'est sans faille. Ce n'est pas juste beau du côté technique, mais aussi du côté artistique, puisqu'on sent un style particulier dans chaque personnage, décor et objet. (Chaque image dans cet article est une capture d'écran du jeu en temps réel!)

Capture d'écran de Rayman Origins

Les mondes ont l'air standards à première vue, mais c'est totalement faux. Par exemple, "le monde de glace" est littéraire : boîtes de surgelés, serveurs, cocktails, fruits congelés... Mais c'est aussi "le monde de feu", qui se passe dans une cuisine mexicaine, avec des piments forts, marmites de fromage bouillant... C'est une réinvention du concept. C'est génial, c'est beau et la musique est toujours parfaitement adaptée à la situation.

Capture d'écran de Rayman Origins

Parlant de la musique, Rayman Origins est un jeu très rythmé. Chaque déplacement et chaque son semblent être calculés pour être en parfaite harmonie. Les Lums dans l'écran chantent et dansent. Lentement sous l'eau et rapidement alors que vous attrapez un roi Lums, avec des mélodies qui vous hanteront pendant des semaines.

Bien que ces graphiques styles cartoon lui donne l'air d'un jeu familial, ce n'est pas vraiment le cas. Oui, il est bon pour des gens de tous âges, mais il ne plaira certainement pas à TOUT le monde. Alors que des jeux comme New Super Mario Bros. y vont plus avec une meilleure accessibilité en réduisant la difficulté et en aidant le joueur, Rayman Origins n'en fait aucunement. C'est un jeu parfois très difficile qui s'adresse plutôt à des joueurs expérimentés.

Rayman Origins était censé sortir sur plate-forme digitale (PSN & XBLA). Ubisoft a décidé qu'après tout, si Nintendo vend des jeux de plates-formes à plein prix sur disque, le mythe n'est pas fondé : celui qui dit que les joueurs pensent qu'un jeu en 2D doit être moins cher qu'un jeu en 3D. Ce mythe est faux. Les vrais gamers le savent : c'est le gameplay et le plaisir qu'il nous procure qui donnent à un jeu sa valeur. Ceci dit, il est important de clarifier que même en étant à l'origine un jeu XBLA, ça ne veut pas dire qu'il est court ou qu'il manque de contenu. La transition sur disque lui a permis d'avoir le double de niveaux.

Il y a 6 mondes qui contiennent chacuns quelques niveaux (de 5 à 10 environ), mais une fois chaque monde visité, vous les revisiterez avec de tout nouveaux niveaux. C'est très bien, puisque ça ajoute de la variété : au lieu de passer un temps interminable dans chacun des mondes, il y a toujours du roulement.

N'oublions pas de mentionner les niveaux qui sont carrément des jeux de tir à défilement sur le dos d'une mouche (comme dans le premier) et qui sont très bien faits (mais souvent difficiles!) Les boss font toujours le MÊME mouvement, vous devez donc réussir parfaitement la séquence de mouvements que le jeu vous dicte. Je n'ai pas vraiment aimé ces parties, puisqu'on ne sait jamais d'avance le prochain mouvement du boss, on est donc obligé de recommencer encore et encore pour finir par mémoriser le chemin à parcourir... Et la marge de manœuvre est minuscule.

Capture d'écran de Rayman Origins

Selon Raptr, j'ai mis 12 heures sur Rayman Origins. Bien que j'avais du plaisir, c'était impossible pour moi de jouer plus d'une heure. La tension et le stress de recommencer des bouts de niveau est à un point tel qu'on vous pousse à bout. Il y a des courses (autant celles contre le temps que celles contre un trésor qui marche, étrange je sais) que vous devez réussir entièrement d'un seul coup, sans quoi la moindre petite erreur vous fait mourir presque instantanément étant donné que la caméra avance toute seule. Ils ne durent jamais plus que 1 à 2 minutes, mais quand vous le recommencez pour la quinzième fois parce que vous avez raté un simple saut, c'est vraiment frustrant. Mais tout comme Super Meat Boy, VVVVVV ou Bit Trip Runner, cette frustration est aussi équivalente au sentiment d'accomplissement lors d'une réussite. C'est à vous à juger si vous êtes du genre à accepter des défis ardus ou si vous ne voulez qu'un simple divertissement...


Je ne l'ai pas essayé, mais le mode coopératif peut rendre le jeu beaucoup moins difficile. Ce n'est pas un mode spécial, c'est carrément 1 à 3 joueurs supplémentaires dans le mode à un joueur qui peuvent entrer dans le jeu jeu n'importe quand, comme dans le temps des arcades... Sachez qu'il n'est pas possible de jouer en ligne, seulement en coop local.

Point important, la difficulté ne dépend pas des contrôles : tout est parfait de ce côté-là. Vous êtes vraiment en confiance avec votre personnage. Le point le plus important : les mouvements sont rapides. C'est essentiel dans les courses tout au long du jeu. Il n'y a pas d'attente de l'animation du personnage, c'est instantané. Les nombreuses attaques possibles de Rayman ou mouvements spéciaux ajoutent au sentiment de contrôle.

Capture d'écran de Rayman Origins

J'ai oublié de mentionner dans mon 12 heures de tantôt que j'ai seulement fini le jeu. Il y a probablement un autre 12 heures de jeux supplémentaires nécessaires pour débloquer le monde supplémentaire, que je ne suis pas prêt à faire. Ceux qui voudraient y mettre plus de temps en ont la possibilité :
- Chaque niveau contient 6 médailles à obtenir. Une cage à la fin du niveau, deux cages cachées, une médaille pour un speed run et les deux dernières pour le nombre de Lums total attrapés dans le niveau.
- Un trophée pour un temps de speed run exceptionnel.
- Un trophée quasi impossible pour l'obtention de TOUS les Lums d'un niveau.
- Le monde final se débloque en obtenant toutes les dents en rubis dans les coffres.
- Les niveaux avec la course contre le coffre se débloquent avec le nombre de médailles que vous avez complétées (c'est ici que c'est long).
- Il y a aussi une vingtaine de personnages jouables à débloquer, toujours à l'aide des médailles.
- N'oublions pas les pièces cachées, qui valent 20 Lums chacune, donc essentielles pour les médailles.

Pour tout fan de platformer, vous vous devez de jouer à Rayman Origins. C'est malheureusement l'un des jeux qui passera inaperçu dans cette période folle des fêtes (mauvaise idée Ubi!) Ne vous laissez pas intimider par son prix : il en vaut largement la peine.

1 commentaire :

Chérubin a dit...

Belle critique , mais je t'encourage a essayer d'atteindre le dernier niveau : c'est la qu'ils ont été tres forts. Je n'aime pas terminer un jeu a 100% juste pour avoir un pourcentage ou débloquer un mode "grosse tête"(ce genre de bonus un peu nul). Mais la , la promesse d'un dernier niveau qu'on a en plsu apercu dans la cinématique de début m'a poussé a collecter les médailles , me replonger dans les niveaux et me dépasser dans les niveaux de coffrapattes .
Vraiment génial

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.