vendredi 16 décembre 2011

Paprika (2006)

Affiche de Paprika
Réalisé par : Satoshi Kon

Produit par : Jungo Maruta & Masao Takiyama

Date de sortie : 2 septembre 2006

Durée : 90 minutes

Pays d'origine : Japon

Genre : Animé japonais de science-fiction
Un film d'un géant des animés japonais, Satoshi Kon (décédé l'année passée avant son temps à 46 ans), et l'une des inspirations principales pour le génial Inception (en particulier, le personnage interprété par Ellen Page dans ce dernier a été retravaillé pour ressembler un peu plus au personnage principal de Paprika).

Paprika est donc très certainement un film influent au concept des plus intéressants et peu importe ce qui suit, je vous conseille de le voir pour satisfaire votre curiosité et surtout si vous êtes un fan de Inception comme je le suis.


Bon, on commence la critique. Premièrement, le scénario du film est le suivant : dans le futur, une forme de thérapie du rêve a été inventée consistant en un appareil, le DC Mini, qui permet à un thérapeute d'examiner les rêves de son patient rattaché à la machine. On voit aussi qu'il est possible d'infiltrer ces rêves et guider la personne pour chercher la réponse qu'elle tente d'obtenir, soit quelque chose qui la tourmente. D'ailleurs, la chef du projet, Atsuko Chiba, aide un détective en secret dans son rêve en utilisant un alter ego anonyme qu'elle appelle Paprika. Mais cette thérapie illégale entraîne des conséquences, des DC Minis pas encore à point sont volés par un tierce parti inconnu, ce qui lui permet d'entrer dans les rêves de quelqu'un d'autre et de manipuler son subconscient et lui forcer à faire des choses en temps réel contre son gré.

C'est différent là-dessus de Inception, quoique l'on voie dans ce dernier la même idée de manipulation à un degré moins direct et plus psychologique (suggérer un changement à la personnalité de quelqu'un en lui donnant une conclusion différente à un événement qu'il a déjà vécu à travers ses rêves). Paprika a un concept songé et du contenu qui pourrait l'être, mais il mise plutôt sur un rythme constant qui change en introduisant de nouveaux concepts peu à peu à travers le film sans rien développer de façon aussi lente et précise que dans Inception (qui réussit aussi à avoir des visuels étonnants et suffisamment d'action). Donc si j'ai à choisir mon préféré, je crois que Inception l'emporte de loin.

Mais cessons de comparer les deux œuvres, qu'ai-je pensé de Paprika en tant qu'œuvre séparée? J'ai trouvé que c'était bien, mais pas tout à fait ce que j'aurais voulu. J'ai été confus à quelques reprises, rien qui a duré tout le long du film, mais il y a clairement des choses qui auraient pu être expliquées autrement, étant donné que c'est une science dans le film, mais qui semble relever de la magie plus qu'autre chose. Et les personnages sont un peu étranges pour rien, surtout l'énorme (je le dis énorme et je ne suis vraiment pas maigre, alors imaginez) scientifique qui a développé le DC Mini. Il mange tout le temps et il a l'esprit d'un garçon dans son corps d'adulte. Il y a comme un lien qui se forme avec Atsuko Chiba (en fait rien de concret) et je ne sais pas qu'est-ce que ça a vraiment amené dans l'histoire. J'accepte que les japonais font des trucs bizarres des fois et j'arrive même à apprécier cela, mais là il y a vraiment trop d'emphase sur quelque chose qui ne débouche sur rien.

Je ne suis vraiment pas quelqu'un qui déteste les animés en général, j'en aime même plusieurs quand je me mets à les écouter, mais il y a peut-être quelque chose dans celui-ci qui n'a pas franchi la barrière de culture. Ça aurait pu être un film manipulé avec les mêmes soins que Inception (merde, j'y suis revenu) et aussi intéressant sans en être une reprise, de toute façon il a été fait avant... mais on porte beaucoup d'attention à des choses qui auraient dû être laissées de côté selon moi, comme l'histoire du détective qui a un cauchemar récurrent qui nous est montré à plusieurs reprises dans le film et qui en bout de ligne ne contribue pas vraiment à faire avancer l'histoire ou nous faire comprendre de quoi ou même développer un personnage qui importe.

C'est surtout que l'intérêt a selon moi été choisi comme étant les visuels et je dois l'avouer, on joue avec des couleurs éclatantes et le rêve qui se fond à la réalité, c'est un spectacle visuel intéressant, réussi, mais si j'ai découvert une chose avec des films comme Scott Pilgrim vs. the World et Sucker Punch, c'est que le spectacle visuel n'entre pas dans mes intérêts personnels s'il n'y a pas l'histoire, le type d'action et/ou les personnages que je recherche (le JE est important ici et ceci dit, c'est un fabuleux ajout dans le cas où ces éléments sont aussi présents).

C'est pourquoi je ne dirai jamais que mon opinion sur ce qui est clairement un film influent comme Paprika ou sur n'importe quoi d'autre à vrai dire est le dernier mot, car c'est peut-être juste une différence de culture et de goût et ce n'est pas à remettre en question. Ceci est valable pour toutes les critiques du site et vous êtes bienvenue de partager vos différences d'opinion comme les contributeurs eux-mêmes sont en désaccord parfois (y compris dans les articles sur Scott Pilgrim et Sucker Punch que j'ai liés, qui vous présentent une vue complètement différente de la mienne sur ces deux films, mais aussi importante à tenir en compte). Je vous fais part des moindres détails qui me semblent importants, que j'aime ça ou pas, en espérant que vous puissiez déterminer si vous aimerez un produit, comme Paprika. Pour être honnête, j'ai vu plusieurs films réalisés par Satoshi Kon et je ne suis pas du tout un fan, alors peut-être que le style du gars n'est juste pas pour moi vous savez. En tout cas, je poursuis la critique de la seule façon que je le peux, selon mes propres goûts et ce que j'ai pensé personnellement du film, en espérant qu'aucun grand fan du réalisateur en question ne me troll, ha ha!

Il me semble, contrairement aux visuels réussis, que la trame sonore était un peu étrange par bouts. Encore probablement une différence de culture. Quand même, elle ne me semblait pas aller toujours avec ce qui se passait, quoique la musique (qui finit par me tomber sur les nerfs) de la parade (avec des réfrigérateurs, poupées et autres objets qui dansent en marchant) dans la scène de rêve principale est exactement ce qu'elle devrait être.

Ce qui est à retenir, c'est que Paprika n'a pas été complètement de mon goût (encore une fois malgré des visuels fantastiques et une idée intéressante, l'exécution a des lacunes), mais je vous demande de l'essayer quand même. C'est quelque chose que vous devriez voir, c'est différent et si vous avez vu Inception vous devriez le voir pour l'influence qu'il a eu sur le film. Je ne sais pas quel autre mot dire maintenant, donc faites-vous votre propre opinion!

3 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.