mercredi 2 novembre 2011

Justice - Audio, Video, Disco

Devant de la pochette de Audio, Video, Disco
Et voilà, le deuxième album tant attendu de Justice est arrivé, après 4 ans d'attente! J'ai adoré les premiers singles. Le problème, c'est qu'ils étaient tellement bons qu'ils m'ont ouvert l'appétit pour cet album à venir... Malheureusement, Civilization, Audio, Video, Disco et Helix sont les 3 chansons les plus fortes de l'album. J'ai trouvé le reste un peu faible... Je m'explique : la réponse est Planisphère.

Planisphère, une piste de 17,5 minutes créée par Justice pour une parade de mode (d'ailleurs disponible sur iTunes avec l'album). C'est toujours la même mélodie, mais qui évolue constamment. C'est pour moi la preuve même du talent de Justice : d'être capable de jouer avec un même thème si longtemps et que ce soit toujours aussi intéressant. Planispĥère contient des synthés grinçants, une basse à tout démolir, mais aussi une piste de guitare finale majestueuse. C'est ce à quoi je m'attendais du deuxième album : des mélodies travaillées et du style typique de Justice.

Justice - Planisphère

Malheureusement, je suis un peu déçu de cet album, parce qu'il fait exactement le contraire. Au lieu d'exploiter un son intéressant, les chansons ont tendance à changer complètement de style après une minute ou deux. Ça me fait étrangement penser à Total de SebastiAn, sur le même label, qui nous étale une série d'interludes collés ensemble sans vraiment en développer un à fond. Dans une entrevue, Xavier de Rosnay déclare :

"This new album doesn't use too many technical tricks, we found other ways of getting though a four-minute song and keeping it exciting to us-- doing radical changes of tempo and keys from one part to another instead of filtering a section, for instance."

Question de préférence, mais le contraire est beaucoup plus intéressant selon moi. Je pense à Circuit de David Rubato, sorti en 2007, que j'écouterais encore et encore, après tout ce temps, même avec sa durée de 8:30. Les nouvelles chansons de Justice semblent par le fait même volatiles et beaucoup moins mémorables que celles du premier album. Audio, Video, Disco ne contient que 10 pistes plus un interlude. Je pense à des albums généreux comme USA de Surkin, Romborama des Bloody Beetroots ou le classique Homework de Daft Punk, qui semblent inépuisables. Ce n'est pas le cas ici... Certain albums comme Monkeytown de Modeselektor ont seulement 11 pistes, mais chacune dure 4 minutes au minimum, certaines 6... Bon, je sais que de critiquer la durée de l'album est un peu tiré par les cheveux, mais je crois que tout le monde aurait souhaité en entendre plus après ce 4 ans d'absence...

Quelques pistes

Horsepower tente de récréer une intro épique comme le faisait Genesis pour leur premier album. Est-ce qu'il réussit? Oui, en quelque sorte. Le tout est moins electro, mais donne le ton pour l'album. C'est comme si c'était un Planisphère de 3 minutes.


Civilization, comme vous l'avez deviné par le succès du single, est une piste sensationnelle et grandiose. C'est pour moi la meilleure de l'album. Son clip est fantastique.


Au début, je n'aimais pas Ohio. Elle me faisait trop penser à une copie de Midnight Juggernauts... jusqu'à ce que j'apprenne que Vincenzi Vendetta faisait les voix : un membre de Midnight Juggernauts... Ma conclusion : mais qu'est-ce que cette bonne piste de Midnight Juggernauts fait sur mon album de Justice? Malgré ses paroles un peu incohérentes et insignifiantes, elle finit tout de même par être attachante. (Les paroles : "Ohio, Tennessee, California, endlessly, right on.")

On'n'On, une autre piste plus pop, mais incontournable de l'album. Toutes les chansons sont chantées par différents artistes, mais elles ont tous un style uniforme, qui donne, je crois, un style moins chaotique à l'ensemble. Ce n'est pas vraiment des "featuring", mais plus des contributions presque antonymes.


Brianvision a tout l'air d'une piste rejetée de la trame sonore de Rubber... Elle a le même ton, les mêmes notes et ressemble plus à une chanson de fond qu'à une piste d'un des albums les plus attendus de l'année.

Parade, un chant festif non pas sans rappeler We Will Rock You... Elle aurait fait une finale parfaite si elle avait été mise en fin d'album, un genre d'adieu qui, je l'espère, finira le spectacle de leur tournée.


Newlands est là où les influences plus rock se font sentir.


Helix est le nouveau NewJack, une boucle disco très bien appuyée d'un rythme entraînant.


Une autre chanson superbe : Audio, Video, Disco, la pièce titre résume parfaitement l'évolution du style de Justice pour cet album, particulièrement dans le vidéo-clip. Alors qu'ils utilisaient presque uniquement des ordinateurs pour Cross, on voit ici qu'ils ont appris à jouer de certains instruments pour un son moins synthétique. J'ai lu quelque part quelqu'un qui compare cet album à Discovery de Daft Punk, un deuxième album plus pop-disco que l'electro de Homework. Je trouve la comparaison parfaite.


Justice disait en entrevue qu'ils avaient un son plus médiéval en tête lors de la création de l'album, mais vraiment je ne vois pas. Canon Primo et quelques sons dans Ohio...

Audio, Video, Disco peut faire référence à la musique, au vidéo-clip et au style disco utilisé parfois par le groupe, mais c'est aussi une phrase en latin qui signifie : «j'entends, je vois et j'apprends». C'est peut-être que le groupe essaie de nous dire qu'ils ont essayé d'évoluer, de se laisser un peu plus influencer par leur idole...

Peut-être que c'est seulement moi qui aurait préféré un album de Justice plus electro, mais j'y vois des creux même pour un album de rock progressif. Comme l'album Power de Boys Noize, je n'y ai pas trouvé assez de son unique et mémorable... Néanmoins, ce n'est pas un mauvais album. Il est seulement moins marquant que Cross et c'est totalement injuste de comparer deux albums du même artiste, en demandant toujours plus.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.