lundi 28 novembre 2011

Jersey Girl (2004)

Affiche de Jersey Girl (2004)
Réalisé par : Kevin Smith

Produit par : Scott Mosier

Date de sortie : 26 mars 2004

Durée : 102 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Comédie dramatique indépendante

Ce film a déjà une réputation avant même que je ne l'introduise, donc je ne sais pas si je peux y contribuer ou la changer, mais je vais essayer. Sa réputation est pratiquement tout le temps d'être le pire film écrit par Kevin Smith (le aussi très détesté et selon moi horrible Cop Out, sorti plus tard, est le seul de ses films qu'il n'a pas écrit). Pas que les critiques (incluant la mienne) devraient choisir pour vous, mais je l'ai évité longtemps et semblerait que le public a écouté ce qu'on a dit à l'époque sur le film, car même si Kevin Smith n'a pas l'habitude de faire des films à gros profit, celui-ci a carrément fait un flop au box-office.

Il s'agit d'une comédie dramatique, tout comme Chasing Amy, le film de Smith peut-être le plus acclamé des critiques. Il met aussi en vedette ce qui était à l'époque le couple de l'heure à Hollywood, Ben Affleck et Jennifer Lopez, en plus de contenir le génie de George Carlin. Alors qu'est-ce qui s'est passé? Étant le premier film de Smith situé en dehors de l'univers qu'il avait créé avec des personnages qui reviennent, peut-être que ses fans déjà plus limités (en général des geeks) ont abandonné le concept ou est-ce parce que le film est si mauvais? Découvrez ce que j'en pense.


Commençons par vous donner une courte description du film et je vous dirai ce que j'en ai pensé par la suite. Oliver (Ben Affleck) et Gertrude (Jennifer Lopez) sont un couple récemment marié qui attend un bébé. Là où l'accouchement donne une nouvelle vie parfaitement en santé, une fille qu'Oliver appellera Gertrude en mémoire de sa femme, une vie se termine alors que la mère perd conscience pour ne plus jamais se réveiller.

Oliver, travaillant dans les relations publiques pour les médias, est trop occupé pour s'occuper de son enfant et laisse son père Bart (George Carlin) s'occuper du bébé. Ceci jusqu'à ce qu'il perde son emploi à cause d'une mauvaise apparition publique un jour où sa situation lui cause trop de stress. Il devra donc apprendre à s'ajuster à sa nouvelle vie qui ne laisse pas de temps à une carrière et apprendre à élever un enfant en étant un père monoparental sans trop d'argent qui vit chez son père.

Bon, le "problème" du film, celui que plusieurs critiques ont pointé et avec lequel je peux me mettre en accord, c'est qu'il s'agit d'un film à formule. Smith a déjà écrit auparavant des films qui parlaient de ce qu'il voulait avec son taux de références à la culture populaire et ses blagues geeks. Que vous aimiez ça ou pas, il répondait à la demande geek qui était moins forte à l'époque et était l'un des seuls à le faire de façon aussi poussée. Jersey Girl est une comédie dramatique et même romantique et c'est tout ce que le film est. Il fait la même chose que 294 385 films existant à ce jour dans sa catégorie. Ce n'est pas un autre Chasing Amy qui s'aventurait en terrains inconnus dans son genre, c'est vraiment un film remplit de clichés et on sait à peu près ce qui va se passer.

Mais je n'ai pas détesté Jersey Girl pour autant, car je trouve qu'il a quand même quelques dialogues originaux ici et là, rien d'extraordinaire, mais il exécute au moins assez bien la formule qu'il tente de suivre. Il ne m'a pas poussé dans l'ennui, il n'échoue pas du tout selon moi et je le réécouterais bien s'il passait à la télé une journée où je n'ai rien à écouter ou faire. Je ne suis pas hypocrite, j'ai déjà aimé des films tout en disant que l'on pouvait s'en passer (voir ma critique de Machete) et donc, je le dis que Jersey Girl n'a pas de mérite et devrait être éliminé de l'existence si une situation ridicule se présentait où l'on devrait éliminer une certaine quantité de films. Maintenant, cette situation ne se présentera pas et je peux accepter que Smith ait essayé autre chose à un point dans sa carrière avant Red State.

Autre chose à commenter sont les performances de certains acteurs qui peuvent ne pas aider au film. Pas que je veuille nécessairement participer aux théories de conspiration ridicules, mais Smith a dit que si son nom n'était pas associé à Red State, la performance de Michael Parks dans ce film serait la rage à Hollywood. Je suis d'accord que Parks était génial dans Red State et qu'on n'en entend pas vraiment parler pourtant. Si c'est vrai qu'une performance géniale associée au nom de Smith n'est pas reconnue, imaginez vous qu'est-ce que ça fait quand on parle de performances juste ordinaires et certaines en-dessous de la norme.

Pour Jersey Girl, Ben Affleck donne une performance moins bonne que dans Chasing Amy je trouve, mais c'est une performance régulière, rien qui n'aurait dû le mettre en nomination pour un Razzie (les oscars, mais pour féliciter le pire du pire) cette année-là comme c'est arrivé. Le personnage de Jennifer Lopez est mal exploité et on ne la voit pas assez longtemps à l'écran pour ressentir l'amour du couple, c'est un défaut du film. George Carlin est bien, mais je ne peux m'empêcher de le voir en dehors de son personnage à chaque fois que je le vois dans un rôle d'acteur, car je pense trop à son travail génial en tant que stand-up comique. J'ai toujours l'impression de le voir savoir qu'il joue un rôle quand il joue un prêtre dans Dogma par exemple (Carlin critiquait constamment la religion) ou un homme qui rappelle toujours à son fils de s'occuper de son bébé comme il le faut (Carlin avait des démons personnels et s'il a eu un regret dans sa vie, c'était de ne pas avoir été un père avant tard dans la vie d'adolescente de sa fille réelle). Mais c'est peut-être moi qui me crée cette illusion.

Liv Tyler, là j'ai de quoi à dire. Elle devient en quelque sorte l'intérêt amoureux de la seconde partie et quoique ce soit le même cliché que dans tous ces films où un couple se quitte d'une façon quelconque dans la première partie pour en former un nouveau dans la seconde, il ne se termine pas comme plusieurs d'entre eux avec un mariage et la joie absolue. Donc point positif là-dessus, même si ce qui se passe réellement ne brise pas les fondations du genre. Mais gros point négatif : il n'y a pas de chimie entre les acteurs, entre Affleck et Tyler. C'est probablement l'un des pires couples au cinéma cette année-là, je serais peut-être d'accord avec ça. Mais ça n'enlève pas toute joie au film, il y a quelques moments drôles et sympathiques, ce n'est pas un film affreux selon moi et il n'a pas une mauvaise morale à communiquer. Le couple aurait dû fonctionner et ça n'a pas été le cas, mais c'est l'un des deux attraits principaux du film, pas le seul et unique (l'autre étant la relation père-fille).

Donc pour clore ma pensée, je veux juste dire que j'ai trouvé que c'était un beau petit film avec au moins un défaut majeur. C'est pas mal ça le problème et il ne vaut pas particulièrement la peine d'être vu comme plusieurs films qui ne font rien de spécial, mais si vous tombez dessus, il peut être écouté et apprécié si vous ne détestez pas automatiquement le genre. Sachez que le marketing disant une nouvelle comédie de Kevin Smith (l'affiche est affreuse en passant) devrait sérieusement mentionner drame, car c'est plus ça que ce film est.

Juste quelques points à mentionner qui sont en dehors de la critique maintenant terminée. Il est triste quand on a aimé le travail de Carlin, et quand on sait à quel point Carlin et Smith se respectaient, de l'entendre dire, dans la voix de son personnage, qu'il ne veut pas mourir seul. Carlin est décédé 4 ans plus tard après avoir été admis soudainement à l'hôpital un jour pour douleurs à la poitrine et comme c'est le cas avec une attaque cardiaque, c'est très rapide. Je suis certain que Smith a de la misère à voir son propre film, en plus qu'il a passé 2 années complètes à travailler dessus pour se faire presque personnellement attaquer dans certaines critiques.

Aussi, le film est dédié au père de Smith décédé un an avant sa sortie et je suis certain que Jersey Girl était un résultat de la nouvelle situation de Smith lui-même, qui était un père depuis quelques années à peine et qui devait apprendre à trouver le temps de s'adapter à sa vie de famille alors qu'il devait aussi faire des films. C'était probablement un film très personnel pour lui, donc vraiment dommage que le film n'ait pas donné le résultat espéré.

3 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.