mercredi 19 octobre 2011

The Lion King

Affiche de The Lion King

Réalisé par : Roger Allers & Rob Minkoff

Produit par : Don Hahn

Date de sortie : 15 juin 1994

Durée : 89 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Film d'animation

Je dois dire qu’une petite peur s’est installée en moi avant de regarder The Lion King récemment. J’avais peur que le film ne soit pas aussi bon comparativement à mes souvenirs d’enfance alors que plus jeune, il était l’un de mes films favoris ou tout simplement mon favori. Mais les craintes se sont rapidement dissipées dès la première seconde du film. Aussitôt que j’ai entendu la musique démarrer et vu le soleil levant sur l’Afrique, j’ai eu des frissons. Et ceci n’était que le début.

Film d’animation de Disney sorti en 1994, mettant en vedette les voix de Matthew Broderick, Jonathan Taylor Thomas, James Earl Jones, Whoopi Goldberg, Jeremy Irons et Rowan Atkinson, The Lion King raconte l’histoire d’un lionceau nommé Simba, fils du roi Mufasa, qui, à la suite de la mort de son père, décide de quitter son royaume et son destin de futur roi après avoir été manipulé par son oncle Scar à croire qu’il est l’unique responsable de la tragédie.

The Lion King est beaucoup plus qu’un simple film d’animation avec une histoire destinée à plaire qu’aux enfants pour ensuite se retrouver aux oubliettes. C’est tout simplement un classique du cinéma. C’est un film qui saura vous faire rire, pleurer et peut-être même danser. En plus, il comporte plusieurs sujets moraux tels que l’espoir, la trahison, l’amitié, l’amour, la haine, le respect. Des choses que tous peuvent comprendre, peu importe l’âge, et qui nous touchent tous en tant qu’être humain. Ils sont racontés de manière très intelligente, mais simple de façon à ce qu’un enfant puisse comprendre et c'est toujours impressionnant pour attirer l’attention avec des moments captivants ou "EPIC" en jargon de gamer.

Un bon exemple est la scène de la chanson Be Prepared où Scar est présenté comme un dictateur sur sa plate-forme, au-dessus de son armée d’hyènes en rangs militaires, prête à servir leur chef afin de tuer Mufasa et régner sur le royaume. Cette scène est tout simplement parfaite. La magie de l’animation permet de faire un montage d’angles de caméra et de couleurs qui accompagnent extrêmement bien la scène et son sens. L’univers est sombre et lugubre et Scar est presque toujours au-dessus ou encerclé de ses sujets pour montrer sa suprématie. Je pourrais vous en nommer plein d’autres scènes comme ça, mais je ne voudrais pas gâcher le film.

Capture d'écran de The Lion King où Scar se tient devant son armée un peu comme un rassemblement d'HitlerPhoto du rassemblement d'une armée d'Hitler

En parlant de chansons, pas étonnant que The Lion King possède son propre spectacle à Broadway. La musique de ce film est tout simplement parfaite. Cinq chansons originales furent écrites par Elton John et Tim Rice. Certaines sont enjouées et emportantes, alors que d’autres sont des balades plus lentes comme la chanson Can You Feel the Love Tonight, qui a d’ailleurs remporté un Oscar. Ce qui est bien avec les chansons, c’est qu’elles ne sont pas seulement là pour rendre le film plus plaisant à écouter. Elles apportent toutes un petit quelque chose au déroulement de l’histoire. Une leçon que plusieurs comédies musicales devraient suivre. Le restant de la trame sonore est principalement composé d’excellente ambiance africaine pour nous immerger dans ce monde d’Afrique après tout.

L’audio n’est pas le seul aspect où The Lion King excelle. Plus jeune, je regardais ma bonne vieille copie VHS et je ne me souciais pas de la qualité de l'image. Cependant, dans notre ère et à mon âge, c’est une tout autre chose. Ce n’est certainement pas la chose la plus importante, mais c’est toujours plaisant de voir des images claires, détaillées et pleines de couleurs. Surtout dans un film d’animation. De ce côté, la version Blu-ray est tout simplement éblouissante. Lorsque vous regardez les nombreux environnements et personnages dessinés à la main remplis de couleurs et de textures différentes, c’est pratiquement comme si vous étiez devant une peinture animée. J’en avais des frissons tellement certaines scènes étaient magnifiques.

Capture d'écran de The Lion King où le nouveau-né Simba est présenté

Si vous n’avez jamais vu The Lion King, vous devez écouter ce film, point final. Si comme moi vous l’aviez vu tout jeune, faites-vous plaisir et revisitez ce classique pour revivre la magie de Disney comme lorsque vous aviez 5 ans.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.