mardi 27 septembre 2011

SkyDrift

Bannière de SkyDrift
Développé et publié par : Digital Reality

Sortie initiale : 6 septembre 2011 (PSN)
                      7 septembre 2011 (XBLA)


Concepteur : Tibor Pongrácz

Plates-formes : PlayStation Network & Xbox Live Arcade

Genre : Course-combat

Prix : PSN = 14,99$
        XBLA = 1200 points Microsoft (17,40$)

SkyDrift est un jeu de course d'avions de style arcade. C'est un rappel des classiques comme Hydro Thunder, Star Wars Episode I: Racer, San Francisco Rush 2049 ou même WipEout de par sa vitesse, ses armes et le stress immense que chaque tournant entraîne.

Il faut quelque temps pour s'habituer au contrôle, non pas parce qu'il est mal fait, mais plutôt parce qu'il est rare que nous avons à nous déplacer aussi à la verticale dans un jeu de course... Le joystick de droite vous permet de faire basculer l'avion de côté pour passer dans les passages étroits et vous aider dans vos virages. (Évitons de mentionner le très mal équilibré Fatal Inertia.)


Les power-ups : missiles à tête chercheuse, bouclier, réparation, champ magnétique qui ralentit les autres, mine (immense!) et machine gun. Ce dernier ne vous demande pas d'être directement sur la cible pour l'atteindre (ça aide un peu, ce n'est pas évident en plein vol et à grande vitesse). Les power-ups sont bien équilibrés et il est possible de les absorber comme dans WipEout, mais au lieu de vous donner de l'énergie, ils remplissent un peu votre barre de boost.

Ce boost s'accumule aussi lors des manœuvres dangereuses et des cibles atteintes par vos armes. Ça encourage à prendre les petits passages et risquer votre vie pour gagner du boost, ce qui vous permet de vous rattraper. Autre point important, mourir n'est pas une grosse pénalité : vous réapparaissez presque aussitôt. C'est moins frustrant et nécessaire puisqu'il est si facile de s'écraser dans le décor...

Ce décor est très détaillé et joli, mais il n'a pas nécessairement de personnalité. Les décors sont du type "réaliste", chaque niveau se passe dans un environnement différent.

Le jeu est divisé en différents types d'événements :
- Power Race : course avec des power-ups. C'est le mode principal du jeu, ce que vous ferez le plus souvent.
- Speed Race : passer à travers des anneaux éparpillés sur le circuit vous donne de la vitesse. Pas de power-ups.
- Survival : le mode élimination classique : le dernier joueur se fait éliminer toutes les minutes, essayez de survivre.

Capture d'écran de SkyDrift

Pour débloquer d'autres avions, leurs peintures (4 par avion), les badges, les médailles et les achievements, le jeu vous donne toujours une petite mission. Ça en fait beaucoup, donc même s'il n'y a pas une tonne de circuits, il y a tout de même quelque chose à faire. Il faut tout de même l'avouer, il n'y a pas une tonne de contenu en tant que tel. C'est la différence entre un jeu téléchargeable et un jeu sur disque. Ça ne vous empêchera pas d'avoir une tonne de plaisir.

Je ne peux m'empêcher de mentionner WipEout HD, un autre jeu de course téléchargeable qui est selon moi un meilleur choix (plus de contenu, plus beau, plus excitant, stylisé, etc.), mais pour le prix, SkyDrift est tout de même un excellent choix, un jeu de course arcade comme il s'en fait si peu. SkyDrift est aussi similaire à Hydro Thunder Hurricane sur XBLA. Environ le même nombre de véhicules, de circuits, de types de course, jeu en ligne, etc., par contre, SkyDrift fait exactement tout ce que j'attendais de Hurricane. Un contrôle fluide, des courses excitantes toujours très serrées et une difficulté ajustable... Hurricane ne donne jamais le sentiment d'être en contrôle de son véhicule et une simple collision risque bien de ruiner votre course au grand complet. SkyDrift offre toujours la chance de se rattraper. Ça en fait donc une expérience beaucoup moins frustrante.

Certains diront qu'il est un peu dispendieux, tout ce que je dirai est qu'il est totalement amusant. C'est à vous d'essayer la démo et de voir si vous joueriez à ce jeu assez pour que le prix en vaille la peine. À part la campagne, vous pouvez y rejouer à l'infini, c'est un jeu de course...! Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un sourire épais dans le visage à chaque course, particulièrement lorsque je détruisais l'avion en première position à quelques mètres de la fin... Oui, c'est le genre de jeu où la victoire est satisfaisante...

3 comments :

Bob a dit...

Tu me rappelles qu'il faudrait bien que je finisse Hurricane, j'ai fini quelques courses que j'avais bien aimées malgré mon manque d'expérience pour ce genre de jeu, mais il fait pour l'instant partie de la pile grandissante XBLA (à cause des rabais) que je n'ai pas finie.

Mais anyway, c'est tu moi qui imagine ça ou il y avait un Star Wars Racers où on pouvait être game over en pleine course? Pas le premier, on réapparaissait à l'infini et celui-là je l'ai fini et adoré (plus que le film ironiquement). Je sais pas c'était lequel, mais c'était la seule fois que j'avais vu ça dans ce genre et c'était une fuckin mauvaise idée je trouve. Heureux que SkyDrift et la plupart de ces jeux ne semblent pas poursuivre cette idée.

Platytude a dit...

C'est Star Wars Racer Revenge sur PS2, mais dans WipeOut aussi il est possible de mourrir si on subit trop de dommage. L'ennemi devient donc les murs, et on se retrouve à jouer à une version hyper rapide de Kuru Kuru Kururin... :)

Bob a dit...

Ah oui c'est celui là. Et Wipeout je savais pas. Kuru Kuru Kururin je connais par contre et ça j'aime bien, un bon jeu de skill japonais.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.