jeudi 1 septembre 2011

Being Erica (Saisons 1, 2 et 3)

Image promotionnelle de Being Erica

Plusieurs pensent que le destin est écrit d'avance, d'autres pensent qu'il est le reflet des décisions prises tout au long de notre vie et ainsi que rien n'est déterminé. Chose certaine, vous avez sûrement eu envie à un certain moment de retourner dans le passé afin d'y changer quelque chose. Oui je sais, c'est impossible, mais c'est exactement la chance qu'Erica Strange possède dans la télésérie canadienne Being Erica.

Au lieu de vous parler uniquement d'une saison en particulier, je suis tellement tombé en amour avec cette série que je me suis senti obligé de vous en parler dans son ensemble afin de vous faire part de ce petit chef-d'œuvre du petit écran que peu de gens connaissent(faut dire que les séries canadiennes ne percent pas souvent à l'international et ça c'est quand elles réussissent à passer d'une province à l'autre). Je vais donc faire une critique de l’ensemble des 3 premières saisons de la version originale, soit celle présentée au réseau CBC. Je ne critiquerai pas chaque saison individuellement, mais plutôt faire un genre de synthèse de l’ensemble de la série, car j’estime qu’elle respecte très bien son idée originale et ne s’en éloigne pratiquement pas, mais plutôt la fait évoluer. La qualité reste également pas mal la même (excellente) et je n’ai pas eu l’impression qu’une saison ne va pas avec les autres et aurait dû être modifiée ou supprimée. Finalement, juste avant de débuter, j’aimerais vous prévenir qu’aucun spoiler ne sera présent, car je ne voudrais pas vous ruiner la série si jamais vous décidiez de l’écouter. Bon, débutons.

Intelligente, attrayante, jeune, mais pourtant toujours célibataire et aucune carrière en vue. Qu'est-ce qui peut bien causer une vie dotée d'autant de désespoir chez Erica? Voilà comment commence la série. Selon elle, c'est tout simplement la résultante de mauvaises décisions prises tout au long de sa vie. Heureusement, les choses vont finalement changer et Erica pourra reprendre le contrôle de sa destinée. À la suite d'un bête accident, elle fait la rencontre d'un "psychiatre" qui lui donne une chance unique qui changera sa vie. Oui, j'ai bien mis le mot psychiatre entre guillemets tout simplement parce que ce docteur est beaucoup plus qu'un simple docteur du subconscient et de l'émotion. En effet, il offre à Erica la chance de lui laisser prendre part à des séances de consultations privées lui donnant l'opportunité de retourner dans le passé afin de revivre certains de ses plus grands regrets afin d'y apprendre la cause réelle et/ou d'y apprendre quelque chose par rapport au présent pour ainsi éviter de refaire les mêmes erreurs.

Le concept est simple, chaque épisode de 45 minutes lance Erica dans le passé afin d'effacer un regret de sa liste afin d'influencer son présent et son futur pour qu'elle ne refasse pas ces mauvaises décisions. Que ce soit lors de ses études universitaires, son premier amour ou une simple rencontre dans un bar, chaque voyage a une signification, comporte un message, et est présenté sous un format dramatique accompagné d’un soupçon de comédie. Un mélange qui peut ressembler à celui qu'offre Grey's Anatomy.

Image promotionnelle de Being Erica
Également comme Grey’s Anatomy, j'ai pu sentir dans la première saison de Being Erica qu'ils ont brièvement tenté de donner une importance majeure à la musique. Si vous écoutez Grey’s Anatomy, vous comprenez ce que je veux dire. En effet, dans la populaire série médicale, la musique est pratiquement aussi importante que la plupart des personnages. Cependant, si l'objectif de Being Erica était de faire la même chose, selon moi, ce fut un échec total. La musique était davantage une distraction qu'autre chose. Elle n’apportait pas vraiment d’émotion ou ne complétait pas la scène jouée à l’écran. Peut-être un manque de budget, des mauvais choix de musique par les responsables ou bien j’ai tout simplement mal compris ce qu’ils désiraient accomplir? Peu importe la raison, j'ai senti cet aspect de la série disparaitre à partir de la moitié de la première saison, et ce pour le mieux. Selon moi, mieux vaut ne pas avoir quelque chose que de l'avoir et qu’il soit mauvais et qu'il devienne un fardeau pour la série. Après ce petit pépin, je n’ai plus eu aucun problème avec l’audio de la série. Ils ont même réussi à l’améliorer en y ajoutant de temps en temps quelques pièces originales et connues qui ont bien complété leurs épisodes.

Passons maintenant à l’histoire. Malgré le fait que la série présente de belles histoires dramatiques touchantes, accrocheuses et au déroulement léger, mais effectif, le déroulement de l’histoire fut sans aucun doute l’aspect le plus négatif de la série selon moi. Je ne parle pas de sa qualité, mais plutôt de sa présentation. En effet, l’une des choses m'ayant causé le plus d'ennuis avec Being Erica fut qu'il me prit plusieurs épisodes pour comprendre que ses visites dans le passé n'influencent en rien le présent directement autre que ses souvenirs et émotions, mais même encore, je ne suis pas certain à 100% sur ce point après trois saisons. Certains épisodes laissent croire que certaines choses ont été changées, alors que la plupart non. Cependant, j'ai facilement été capable de passer par-dessus ce questionnement et réussi à adorer la série.

Pour ce qui est des personnages, le travail des acteurs et auteurs fut excellent. Les deux personnages principaux (Erica et le Dr. Tom) sont sans aucun doute un aspect plus qu’important pour la série. Je ne crois pas que la série pourrait survivre sans ces deux personnages.

Image promotionnelle de Being Erica
En voyageant dans les différentes périodes de la vie d’Erica, je me suis énormément attaché au personnage, à un point tel qu'à certains moments, j'ai bien failli oublier qu'elle n'est qu'un personnage fictif et que je n'ai jamais vécu ces moments en sa compagnie. L'actrice Erin Karpluk réussit à nous livrer une jeune femme pleine de vie et déterminée à faire de sa vie quelque chose de meilleur. Plus la série avance, plus le personnage d’Erica semble évoluer émotionnellement en devenant plus sure d'elle et en faisant des choix murs et réfléchis. Ce fut un sentiment que j'ai adoré ressentir et que je ne me souviens pas avoir ressenti dernièrement dans d'autres séries. Sa performance était selon moi de calibre à remporter un prix et je ne suis sûrement pas le seul avec cette opinion, car c'est exactement ce qu'elle a accompli en remportant un prix Gemini (l’équivalent d’un prix Gémeaux au Québec, mais pour la télévision anglophone Canadienne) et un et prix Leo (industrie de la télévision et du cinéma de la Colombie-Britannique).

Image promotionnelle de Being Erica
Le personnage de Dr. Tom (Michael Riley) fut également très intéressant. Apportant son lot de comédie et de sagesse, il est sans aucun doute l'un des attraits les plus importants de la série. Son rôle est beaucoup plus que de simplement renvoyer Erica dans le passé. Il doit la guider dans le bon chemin, chose qui en général est accompagnée d’un dicton ou d’une citation connue. À chaque fois qu'il sortait un de ces dictons obscurs, j'étais toujours agréablement surpris, amusé ou questionné sur son sens, à un point tel que ces petits instants sont vite devenus un moment clé pour moi dans l'épisode. C’est un peu comme un running gag que certaines séries font, mais de manière intelligente. Plus la série avance, plus j'ai pris ces dictions au sérieux et ils ont commencé à m’influencer. À un certain moment, ils sont pratiquement devenus un genre de thérapie pour moi également. Certains m'ont fait questionner certaines de mes décisions dans le passé et certaines choses de mon présent. Ce fut la première fois qu’une série avait cet effet sur moi et j’ai adoré. Les auteurs ont également réussi à donner un autre rôle à Dr. Tom pendant la série. Ce fut certainement l'une de leurs meilleures décisions, car son histoire fut l'une des plus touchantes et intéressantes de la série, et ce, même si elle est très peu développée. Cet ajout eut également son lot d'importance sur le personnage, car il lui donna encore plus de crédibilité et nous donna encore plus confiance en ses capacités à traiter Erica.

Le reste des personnages est bien également et ils ont souvent leur mot à dire sur le déroulement de la série, mais aucun n'arrive à la cheville des deux principaux mentionnés précédemment.

L'ensemble de ces points positifs a fait de Being Erica l'une de mes séries préférées à vie. J'irais même jusqu'à dire que Being Erica est l'une des séries les plus influentes et intelligentes que j'ai pu voir. Je me suis réellement senti changé après la série. Certes, certains penseront que Being Erica n'est pas la série du siècle et c'est correct comme ça. En effet, elle ne sera pas celle qui vous fera pleurer ou rire le plus, mais elle saura sans aucun doute vous faire passer du bon temps et elle vous paraîtra sûrement comme un vent de fraicheur comparativement à ce que les grands diffuseurs nous offrent. En plus, cette série m’a permis de connaître de nouveaux acteurs et actrices dont je suivrai le travail dans les prochaines années très certainement. Je la conseille donc fortement à tout amateur de série dramatique, mais également un peu à tous pour son côté thérapeutique. Mais dépêchez-vous, car la 4e et dernière saison a été annoncée et ça promet.

2 comments :

Anonyme a dit...

Salut, j'ai regardés les 4 saisons de Being Erica, et je suis entièrement d'accord avec toi ! :) la série m'a fait le même effet et m'a beaucoup influencée aussi ! Elle est vraiment géniale et très morale ! Moi c'est le personnage du Docteur Tom qui m'a le plus touchée ! Dans le dernier épisode de la dernière saison leur adieu et vraiment très touchant brise le cœur ! C'est tellement triste le fait qu'elle ne puisse plus jamais le revoir ! D’ailleurs au début de la 4eme saison je crois, Erica du futur apparait pour une mission et a la fin de celle si elle va voir le docteur Tom est en ressort bouleversé ! preuve de leur réel affection ! tout sa pour dire que cette série est l'un des meilleur que j'ai pu voir ! il est vraiment dommage que les aventures d'Erica Strange soit déjà terminé ! <3

Anonyme a dit...

sympat le SPOILER

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.