vendredi 12 août 2011

Insanely Twisted Shadow Planet

Bannière de Insanely Twisted Shadow PlanetLe troisième jeu de la promotion Summer of Arcade sur Xbox Live Arcade. Et pour la troisième fois, nous avons droit à un jeu original, amusant et qui vaut son prix.

J'ai été totalement séduit par Insanely Twisted Shadow Planet. Je crois fermement que c'est un jeu qui mérite d'être souligné.










Un Metroidvania sans les inconvénients

En regardant les captures d'écran, on peut avoir l'impression que c'est seulement un space shooter, alors qu'il est plus du type "Metroidvania", dans le sens ou l'emphase est mise autant sur l'exploration que le combat. Je n'ai jamais vraiment aimé les Metroidvania à cause du backtracking, puisque je DÉTESTE perdre mon temps à chercher où aller et ne pas savoir quoi faire. Le problème est totalement réglé dans ce jeu.

Il y a d'abord une "arme" qui vous permet d’analyser tous les objets interactifs (ennemis, casse-têtes). Elle vous indique de quelle arme vous servir pour réussir. Si c'est une arme que vous ne possédez pas encore, elle laissera une icône sur la carte. Le problème de l'oubli qui amplifie le backtracking est réglé : vous savez où revenir une fois l'arme collectée.

La carte est aussi très pratique : c'est le genre de carte qui dévoile en détail les parties que vous avez visitées. Votre prochain objectif vous y est aussi affiché en tout temps. Impossible d'être perdu. Détail apprécié : le vaisseau va assez vite; ça ne prend pas une éternité à traverser la carte.

Le backtracking est par contre presqu'une illusion : une fois le jeu complété, il vous suffira d'environ une heure pour refaire le tour de la carte pour collecter ce que vous avez manqué.

Capture d'écran de Insanely Twisted Shadow Planet
Un arsenal intéressant

Les armes sont nombreuses et pratiques dans toutes les occasions. Les voici :
- Un scanneur pour analyser l'environnement
- Une pince pour récupérer des objets
- Un fusil standard
- Un bouclier
- Un laser pour résoudre des casse-têtes avec des miroirs
- Une scie-ronde pour ouvrir les passages avec des débris de roche
- Un lance-missiles avec un minijeu où il faut traverser un passage sans toucher aux bords
- Un aimant pour déplacer certains objets de loin
- Un champ électrique pour faite court-circuiter

Chacune d'elles peut être utilisée pour tuer les ennemis, certaines plus efficacement que d'autres.

Insanely Twisted Shadow Planet est composé une gigantesque carte, divisée en 6 régions distinctes. Chacune d'elles est différente : nouveaux visuels, nouveaux types d'ennemis, mais surtout elles utilisent toutes une arme principale différente pour résoudre les casse-têtes et éliminer les ennemis. Par exemple : le monde de glace utilise des lasers qu'il faut faire rebondir sur des miroirs, le monde mécanique utilise un aimant qui s'accroche ou soulève certains objets, etc..

Visuellement c'est beau, mais beaucoup moins impressionnant aujourd'hui, alors qu'on a eu droit à Limbo et Outland qui utilisaient le même effet que ce jeu. C'est à dire, tout le niveau est noir, c'est l'arrière-plan qui est coloré (plus comme Outland, mais quand même similaire à Limbo). Dans Limbo, le visuel amplifiait l'ambiance très sombre du jeu et dans Outland ça soulignait la couleur des ennemis, mais ici c'est uniquement pour le style. C'est très beau, mais pas nécessairement original ou même utile.

Capture d'écran de Insanely Twisted Shadow Planet
Côté difficulté, il contient un grand nombre de checkpoints et rien n'est vraiment difficile (à part les boss que vous recommencerez peut-être quelques fois). Il entre dans la zone de confort des jeux d'aujourd'hui qui offrent un défi assez grand pour être motivé, mais sans frustrations. Le résultat est une expérience de jeu inoubliable et immersive : on est toujours hâtif à vouloir découvrir toujours plus le monde étrange qu'il nous offre. N'empêche qu'avec l'ajout de la musique, ça donne une ambiance à la Tim Burton...

Il n'y a pas de problème de répétition grâce à la différence entre les zones de la carte et les nouvelles armes qui s'ajoutent toujours. Les casse-têtes ne sont jamais trop difficiles : il s'agit essentiellement de déplacement d'objets ou de jeux d'agilité comme on a l'habitude d'en voir dans des jeux action/aventure.

Il y a aussi un mode multijoueur simple, composé de pièces dans lesquelles il faut survivre en travaillant en équipe contre des vagues de monstres pour pouvoir passer à la prochaine. Ce n'est pas extraordinaire, mais c'est un bon petit bonus jouable en ligne ou localement.

Seul problème : bien que l'on puisse assigner une touche rapide à 4 des 9 armes, il arrive trop souvent que l'on ait à les échanger et le menu n'est vraiment pas pratique. Le d-pad aurait été beaucoup mieux pour sélectionner les armes : (il n'est pas utilisé du tout dans le jeu).

Finalement, je m'attendais seulement à un space shooter stylisé, mais j'ai eu droit à un jeu d'exploration unique et captivant qui en vaut totalement la peine et auquel je me suis attaché. Impossible d'arrêter de jouer. Je vous le conseille, même à 1200 points.

2 comments :

Bob a dit...

On sait que je suis un fan du style Metroidvania, mais ce n'est pas une critique, différents goûts, différents gamers. Il faut reconnaître que j'ai aussi plus de temps, donc je ne suis pas habitué à ce que le backtrack me cause autant de problème, excepté en quantité légendaire où il m'ennuierait.

Je dirais que le backtrack dans les jeux d'exploration est super et ajoute à l'expérience en quantité contrôlée comme dans les Zelda par exemple, mais oui je dois admettre en tant que fan qu'il est une coche ou deux plus élevée dans les Metroidvania (quoique mes walkthroughs sans perte de temps des Metroid 2D dépassent rarement une ou deux heures aussi). Juste pas assez pour personnellement m'empêcher de trouver leur expérience l'une des meilleures dans le monde du jeu vidéo.

Mais de toute façon, tout cela pour dire que ça m'a rappelé "The Backtrack Song" http://www.youtube.com/watch?v=J3utQsGyE1U de Paw dans l'une de ses critiques sur TGWTG.com avec la contribution de plusieurs membres du site. Une petite chanson qui évoque le sentiment que l'on peut avoir durant un énorme backtrack.

Bob a dit...

Complété le jeu aujourd'hui et c'est mon préféré de la (passée) promotion Summer of Arcade 2011. Je n'ai rien véritablement à dire en mal, sauf que certains boss sont chiants, mais ça... Cela va sans dire que pour un fan du style Metroidvania, Insanely Twisted Shadow Planet a vraiment très peu de profondeur et d'ambiance. Mais en bout de ligne c'est un petit jeu l'fun avec quelques passages de réflexion ici et là, et si on parle en proportions relatives, je crois qu'il est mieux réussi que ce que Nintendo nous a servi en termes de plus récent Metroid.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.