mercredi 10 août 2011

From Dust

Bannière de From DustFrom Dust est le deuxième jeu sur XBLA à faire partie de la promotion Summer of Arcade. Il vous met dans la peau d'un dieu qui tentera de guider une tribu primitive à travers les forces de la nature. Il est créé par Éric Chahi, responsable du classique Another World.

Impossible de rester de glace devant ses graphiques magnifiques. La physique réaliste fait réagir l'eau et le sable exactement comme dans la réalité : une boule d'eau qui tombe sur le flanc d'une montagne se séparera en une multitude de petits ruisseaux, dépendant de la forme du terrain.





Capture d'écran de From Dust
La première erreur que l'on pourrait faire en regardant ce jeu est de le classifier dans le genre "God game". Bien que vous jouiez le rôle d'un dieu, From Dust est plutôt un jeu de puzzle utilisant la physique. Le but est de modifier le terrain pour permettre aux humains d'atteindre le prochain totem. C'est donc beaucoup plus près d'un Lemmings mélangé avec un logiciel de terraformation que d'un Black & White. Il n'est pas non plus censé offrir autant de possibilités que Spore ou Civilization. Déjà avec ceci, nous éliminons la moitié des éléments les plus critiqués par les gens.

Il est essentiellement composé de déplacement de matières, qui sont limitées à l'eau, la terre (sable) et la lave en fusion. Vous pouvez seulement ramasser ou déposer de la matière. Plus tard dans le jeu, vous serez aussi en mesure de déplacer des arbres spéciaux. On pourrait croire que le jeu devient répétitif dû à cette contrainte assez élevée, mais chaque niveau réussit à se démarquer. Bien sûr, chaque terrain est différent, mais ils introduisent souvent de nouveaux éléments, comme des tsunamis, l'éruption de volcans, des plantes qui inondent le terrain ou qui enflamment la végétation, un terrain mobile, etc.. Les environnements diffèrent de temps à autre : désert, terrain pratiquement inondé, neige, montagne, petites îles, terrain de pierres. On ne peut donc pas vraiment le critiquer pour son manque de variété.


Lorsque vous avez réussi à guider les hommes à un totem, ils construisent un village et la végétation se répand autour de celui-ci. Les villages débloquent aussi des pouvoirs spéciaux que vous pourrez utiliser durant un temps limité, comme une sècheresse, éteindre tous les feux, transformer de l'eau en gelée, entre autres.

Il y a aussi des objectifs supplémentaires à chaque niveau, comme collectionner les "mémoires", qui sont de petits textes donnant plus de renseignements sur ce monde et ses habitants. Elles sont sous forme de pierres qui sont distribuées sur les cartes à des endroits que le scénario ne vous aurait pas amené. L'objectif de recouvrir tout le territoire de végétation est présent à chaque niveau et débloque aussi des mémoires.

N'oublions pas le mode challenge, qui vous offre de petits objectifs à compléter dans un temps record pour vous mériter une place de choix sur le leaderboard.

Capture d'écran de From Dust
C'est vraiment un jeu intéressant, mais il contient tout de même un lot d'erreurs de design qui feront fuir une grande quantité de joueurs après quelques missions.

Première erreur : le temps. Les niveaux en soi n'ont pas de limite de temps, mais certains événements en ont. Par exemple, un tsunami qui reviendra à toutes les 6 minutes. C'est une grosse erreur, puisque ça change le rythme du jeu. Ce qui était un jeu calme et contemplatif devient stressant et frustrant lorsqu'on le combine à un contrôle qui n'est pas parfait.

Deuxième problème : justement, le contrôle. Lorsqu'on amasse un certain élément, on l'absorbe en une grosse sphère et c'est parfait. Mais lorsqu'on veut le déposer, c'est un peu difficile de produire un barrage égal ou un chemin pour la tribu. C'est toujours approximatif et aucunement régulier. Un peu comme essayer de faire une toile précise avec un fusil à peinture...

Troisième problème : la caméra. C'est peut-être un peu personnel comme critique, mais j'ai eu des problèmes avec la caméra pendant TOUTE la durée du jeu. Le zoom n'est pas ajustable, il n'y a que 3 options : trop proche, trop loin et collé sur un personnage. J'étais sans cesse en train de modifier l'angle de la caméra et interchanger entre les différents zooms, ayant toujours l'impression que je n'étais pas réellement en contrôle. La solution était pourtant simple : offrir au joueur le contrôle du zoom avec l'un des nombreux boutons inutilisés par le jeu.


Malgré tous ces défauts, From Dust offre tout de même une expérience unique et agréable. J'ai tout de même bien aimé le jeu, mais son prix actuel de 15$ est juste à la limite de l'acceptable. Il est court en termes de niveaux, mais il peut vous durer aussi longtemps que 16 heures si vous tentez de réussir les objectifs optionnels.

Je le recommanderais aux joueurs patients qui savent à quel type de jeu ils ont affaire, qui aiment les casse-têtes et les jeux au rythme lent.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.