lundi 8 août 2011

Bastion

Bannière de Bastion

Bastion est le premier titre de la promotion Summer of Arcade sur Xbox Live. Un action RPG avec une touche rétro qu'il ne faut absolument pas manquer.

La première chose que tout le monde mentionne à propos du jeu, c'est le narrateur qui décrit les actions que vous faites. Ça pourrait avoir l'air achalant, mais ça ne l'est pas du tout selon moi. Il ne parle pas sans arrêt, il fait simplement quelques remarques, mais assez souvent pour que l'on se sente accompagné par un autre personnage. Ça ajoute à l'ambiance et ça donne un certain cachet au jeu.



Un autre avantage du narrateur, c'est qu'il vous raconte l'histoire. Ça évite donc d'être toujours forcé de lire une tonne de paragraphes de texte comme nous en avons l'habitude dans les RPGs, surtout les vieux RPGs avant le voice acting fréquent dans les jeux. Justement, parlant de l'histoire, elle est très simple. Après une catastrophe générale inconnue nommée "The Calamity", un enfant appelé simplement "The Kid" doit remettre en place les morceaux brisés du bastion, une machine qui a le pouvoir de corriger les événements. C'est vague, c'est simple, mais c'est une bonne chose. Ça rappelle un peu les vieux jeux 8 et 16 bits : l'histoire n'est qu'un prétexte pour le gameplay. Pourquoi s'encombrer d'une lourde histoire complexe pour un simple action RPG? Celle-ci fait le travail sans nous faire perdre notre temps avec quelque chose qui ne contribuerait pas vraiment à ce jeu.

Capture d'écran de Bastion durant un combat
Le gameplay est intuitif, fluide et très efficace. X et B équivalent chacun à vos 2 armes choisies. A vous permet d'esquiver et Y vous revitalise à l'aide de vos potions. Ne vous attendez pas à une révolution, c'est un action RPG comme bien d'autres. Vous avancez et vous tuez les ennemis sur votre chemin. Mais ce qu'il fait, il le fait très bien. Il contient énormément de variables que vous ajusterez pour en faire l'expérience parfaite.

Un mot clé : personnalisation

Le jeu contient 11 armes. Vous pouvez en traîner 2 à la fois, vous devez donc choisir votre arsenal. Chacune a ses forces et ses faiblesses et aucune d'elles n’est mauvaise ou désagréable à utiliser. En plus, vous pouvez acheter jusqu'à 5 améliorations pour chacune des armes. Elles vous offrent toutes 2 options que vous pouvez changer en tout temps. C'est souvent "vitesse contre force", mais avec les 10 choix en tout, vous avez vraiment l'impression d'avoir autant de possibilités que désiré. En plus des armes, vous pouvez vous équiper d'une attaque spéciale, en rapport ou non avec les armes que vous possédez.

En accumulant de l'expérience, vous pourrez à chaque niveau vous équiper d'un objet spécial qui vous donnera par exemple 25% plus de dommage avec vos armes ou une deuxième chance de plus de continuer (si vous mourez, le jeu vous permet de perdre une vie à chaque niveau sans être obligé de le recommencer). Ces objets spéciaux sont éparpillés en travers des niveaux, de même que d'autres objets qui vous permettront d'améliorer vos armes.

Sur le bastion (une île où vous retournerez à chaque fin de niveau), vous construirez 6 "magasins" dans l'ordre de votre choix. Vous pourrez ensuite les améliorer, encore dans l'ordre de votre choix. Il y a aussi une liste contenant des défis de style achievements, sauf qu'ils vous récompensent en argent une fois complétés.

La difficulté du jeu n'est pas très élevée, mais vous pouvez activer des idoles qui ont chacune un effet différent sur les ennemis. Vous pouvez donc augmenter la difficulté du jeu à votre guise. Ceci est la solution parfaite : un jeu auquel les joueurs occasionnels seront capables de jouer et d'avoir du plaisir, tout en offrant un défi supplémentaire pour ceux qui aiment le défi.

Comme rejouabilité, Bastion offre le mode "New Game +" traditionnel des RPGs (qui vous permet de recommencer le jeu tout en gardant votre expérience, votre argent et vos armes accumulées). C'est parfait puisque vous aurez justement le goût de le recommencer avec les deux fins possibles. Il y a aussi un niveau spécial pour chacune des armes, vous offrant un défi chronométré.

Me croyez-vous si je vous dis que des gens sur Internet se sont plaints que le jeu n'avait pas assez de contenu? J'ai fini le jeu en 5 heures et je n'ai pas fait les défis des armes ni les 3 niveaux optionnels dans le monde des rêves. Je vais y rejouer pour voir la deuxième fin et je ferai tous les autres niveaux : le jeu m'aura donc donné un bon 12 heures de divertissement solide. Le jeu n'est que 15$, pensez-y bien! Il ne contient aucune longueur ou niveau répété.

Capture d'écran de Bastion où l'on voit le style graphique
Je le répète encore : trop de gens ont oublié le vrai sens de la beauté des graphiques d'un jeu. Bien sûr, il y a l'aspect technique, mais c'est désormais tout ce que les gens regardent. La résolution des textures, la précision des modèles 3D, les effets de lumière, etc., mais ils oublient un autre aspect encore plus important : le style. Si un jeu est parfait côté technique, mais que son environnement est ennuyant à en mourir, c'est complètement raté.

Bastion est entièrement composé de dessins qui semblent peints à la main. On se sent dans un monde unique qui se reconstruit au fur et à mesure que vous avancez. Le jeu est coloré, détaillé et différent à chaque tournant. On n'a jamais l'impression que les textures se répètent. C'est beau, différent et efficace : donc très réussi. Ai-je mentionné que l'environnement est presqu'entièrement destructible?

Est-ce que j'ai quelque chose de négatif à dire sur ce jeu? Euuhh... attendez. Histoire, style, graphiques, variété, contrôles, rejouabilité... Non! Ce que je peux lui reprocher, c'est d'en mettre peut-être un peu trop dans sa publicité... Non, Bastion ne révolutionnera pas le monde du jeu vidéo et il n'est pas le meilleur dans sa catégorie. Mais ce serait difficile de lui en vouloir pour sa publicité un peu prétentieuse : après tout, c'est le prochain jeu de la compagnie Supergiant Games. Ils ont besoin d'un peu d'attention, c'est d'ailleurs pourquoi ils font partie de la promotion Summer of Arcade.

Au tout début, je trouvais irritant le fait qu'il est possible de tomber hors du niveau (ce qui fait perdre de l'énergie). Mais en y réfléchissant, j'en suis venu à la conclusion que sans cette punition, nous aurions perdu le sens du danger et que les batailles auraient été seulement composées d'esquives, alors que vous devez faire attention de ne pas vous approcher trop des bords... N'oublions pas que le jeu essaie de vous donner un sentiment d'isolation : le monde n'est désormais composé que de petites îles...

Vous allez rire de moi, mais la fin du jeu est venue me chercher. Je ne sais pas si c'est l'excellente musique toujours de parfaite circonstance ou si c'était simplement bien écrit, mais j'ai trouvé que cette fin était magnifique.

Ne manquez pas Bastion, il vaut le coût. Je classe Bastion dans le panthéon des bijoux d'XBLA, à côté de Braid, Limbo, Castle Crashers et Super Meat Boy.

1 commentaire :

charlo67 a dit...

Un bon petit jeu bien sympa, un univers marrant des graphisme joyeux et très colorés.
une durée de vie pas très longue mais plutot correct et des minis jeux qui changent un peu du simple avancer taper.
Un jeu que je conseil.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.