lundi 18 juillet 2011

SModcast.com et S.I.R. (SModcast Internet Radio)

Logos du réseau SModcast et S.I.R. (SModcast Internet Radio)
Dans une émission de la semaine passée je crois, Kevin Smith (réalisateur de Clerks, Chasing Amy et mon préféré, Dogma) s'est demandé brièvement s'il avait une audience parmi le public du Canada français. Cet article est en réponse à cette question, je suis québécois et j'écoute S.I.R. du réseau SModcast, ainsi que les autres podcasts du réseau. (Veuillez noter que cet article fait uniquement référence à du contenu exclusivement anglais, alors ne vous y attardez pas si vous ne pouvez comprendre cette langue.)

Je réalise qu'il peut être difficile de vendre ce produit (qui est autrement entièrement gratuit), même en dehors de la barrière de langue, parce que vous devez déjà avoir des tonnes de questions dont : «C'est quoi ça un SModcast?», ou même pire «Kevin qui?» Kevin Smith, comme je l'ai dit, est le réalisateur de quelques films cultes parmi l'audience geek, dont le film indépendant Clerks. Il est lui-même très certainement un geek des films (en écoutant ses podcasts, on dirait qu'il connaît plein de détails et de lignes de films au hasard) et il a participé à l'écriture de comics, dont une série Batman limitée intitulée Batman: Cacophony avec des dessins de son ami qui a paru dans certains de ses films et membre du podcast Tell 'em Steve-Dave, Walt Flanagan. Batman semble être son super-héros préféré et il était l'écrivain initial de la série de comics sur The Green Hornet, le gars est vraiment un geek de longue date.

En gros, il a une audience très limitée, pas pour un public général, qui est encore plus réduite étant donné que je m'adresse à des francophones. Si vous êtes un fan de Kevin Smith, vous savez déjà pourquoi vous aimez son œuvre et ceci s'adresse à vous. Si vous ne connaissez pas Kevin Smith, découvrez-le et jugez par vous-même. Si vous n'aimez pas ou détestez l'œuvre de Kevin Smith, ça ne s'adresse pas à vous, arrêtez ici. Rien de mal à dire contre vous, je veux juste dire, c'est certain que vous ne devriez pas aimer quelque chose qui va dans le même style.

L'humour de Kevin Smith est très vulgaire et plein de "dick jokes", mais il est aussi un maniaque des longs dialogues, même si c'est pour discuter en détail de quelque chose d'aussi insignifiant et ridicule que ce à quoi un film de Disney côté R mettant en vedette des spermatozoïdes pourrait ressembler. Oui, je viens tout juste de l'entendre parler de ça avec son ami Scott Mosier dans leur podcast partagé, SModcast (le podcast d'origine qui a tout commencé et qui est devenu assez populaire pour donner l'idée à Smith de partir son réseau), dans lequel l'un des deux a suggéré que si ses spermatozoïdes pouvaient parler, il préférerait qu'ils aient un accent britannique. La discussion a aussi débouché sur l'idée que les spermatozoïdes sont sur une mission suicide où seulement un en sort vivant.

SModcast est aussi reconnu, par eux-mêmes, comme étant le podcast où ils sortent toutes sortes de théories non-vérifiées sur des sujets qu'ils pourraient facilement consulter sur Internet (auquel ils ont accès) s'ils en avaient le goût. Je pense à l'épisode 15 (donc un de leurs vieux et pas encore complètement aussi drôle que leur style actuel selon moi) où ils ont discuté pendant une heure ou plus d'Helen Keller, la célèbre auteure sourde et aveugle. Ils se sont posés des questions sur sa vie sexuelle, surtout qu'elle a vécu à une époque plus prude et qu'elle vivait en compagnie de sa tutrice mariée. Ils ont donc imaginé des situations où sa tutrice était à ses côtés à lui apprendre le langage des signes alors qu'Helen avait des pulsions sexuelles ou encore si Helen tombait sur eux en pleine action sans le réaliser, puisqu'elle ne pouvait ni voir ni entendre, et s'ils continuaient dans ce cas. Puis ils se sont lancés sur comment son histoire semblait impossible et probablement un conte de fée ou une conspiration pour inspirer les gens, pour découvrir au prochain épisode qu'Helen Keller n'était pas née avec cette condition et qu'ils avaient discuté pendant tout ce temps dans l'ignorance, ne sachant pas qu'elle avait au moins déjà expérimenté ses sens avant de tout avoir à réapprendre.

Tout ça pour vous donner une idée du genre d'humour ou plutôt devrais-je dire discussion (car tout ce que Kevin Smith fait dans ses podcasts est généralement supposé faire rire, mais c'est à la base une série de discussions et histoires qui vont partout, le gars étant stone à partir du moment où il se lève depuis quelques années) qu'il y a lieu dans SModcast. Mais SModcast ("SmithMosiercast") n'est qu'un podcast parmi tant d'autres offerts sur le réseau SModcast, dont Jay & Silent Bob Get Old et Tell 'em Steve-Dave, deux podcasts qui ont déjà atteint le plafond dans la section comédie de iTunes. Si vous êtes un fan de Kevin Smith, je n'ai même pas à vous dire qui sont Jay & Silent Bob (le podcast portait initialement sur la vie antérieure de Jason Mewes et sa dépendance réelle à diverses drogues, dont l'héroïne, présentant une histoire à la fois dramatique et choquante racontée autant que possible sur un ton humoristique avec plein d'histoires sexuelles étranges aussi). J'aime aussi particulièrement Hollywood Babble-On, qui est plus un show qu'une longue discussion (rare pour le réseau) dans lequel Kevin Smith et Ralph Garman font la lumière sur les choses qui se sont passées dans l'industrie d'Hollywood et des célébrités à chaque semaine.

Plusieurs de ces podcasts sont enregistrés devant un public, initialement au SModcastle de Kevin Smith, puis au Jon Lovitz Comedy Club renommé le Jon Lovitz Podcast Theatre depuis le 29 mai 2011 dû au succès des podcasts de Kevin Smith dans son établissement. À moins d'être dans les environs, vous ne pouvez y assister et il faut payer pour les voir, mais tous ces podcasts sont en vedette sur SModcast.com et vous pouvez vous y abonner gratuitement sur iTunes. Ils durent tous 1 heure ou plus et il y a déjà un catalogue massif dans le cas de SModcast et Tell 'em Steve-Dave (les premiers épisodes de chaque podcast se cherchent et ne sont pas les meilleurs et il y a une différence entre le Kevin Smith des tous premiers podcasts, pour ceux auxquels il participe, et le stoner qu'il est devenu, plus relaxe, et qui est encore plus drôle selon moi).

Maintenant, S.I.R., ça c'est sa toute dernière entreprise et l'évolution naturelle du succès qu'il a obtenu avec ses podcasts. Si vous avez Stitcher, soit un app sur votre iPhone ou même disponible dans certaines voitures, S.I.R. s'y trouve et vous pouvez l'écouter en direct en vous rendant à votre travail, par exemple. Je ne connais rien de Stitcher, alors je ne peux rien vous dire de plus que ça, autre que c'est un service de radio sur demande en ligne qui a accepté d'être partenaire avec S.I.R. pour l'offrir sur sa radio.

C'est pratiquement écouter un podcast en direct (que sans Stitcher, vous pouvez faire en visitant SModcast.com ou en téléchargeant la version podcast qui finit par apparaître sur le site et sur iTunes quelques heures plus tard) et il y a présentement deux émissions quotidiennes, Plus One Per Diem et Jay & Silent Bob Get Jobs, totalisant 4 heures de nouveau contenu du lundi au vendredi, généralement parlant quand l'un ou l'autre des membres des émissions n'est pas occupé dans sa vie professionnelle en dehors de la radio (n'oublions pas que Jay alias Jason Mewes a quelques rôles d'acteur et que Silent Bob alias Kevin Smith participe à des conventions et est encore dans le domaine avec potentiellement deux émissions de télé à venir si elles sont acceptées).

Kevin Smith discute de pas mal n'importe quoi dans Per Diem, auprès de sa femme (qu'il a forcée à développer l'habitude de parler à la radio et qu'il tente d'énerver à chaque matin en parlant de choses indiscrètes), et ils ont aussi les actualités du jour en plus de recevoir couramment des invités, dont des producteurs et réalisateurs de séries télévisées et films, acteurs et même le lutteur Mick Foley pour parler de ses œuvres de charité.

Dans l'autre, c'est la même chose au point de vue des discussions générales et d'autres actualités qui n'ont pas été discutées dans la première émission, mais Kevin Smith est assisté de Jason Mewes et la dynamique est complètement différente (quoique comme Smith tente de choquer sa femme, il traite aussi monsieur Mewes comme un imbécile, car celui-ci se plante souvent dans ses phrases il paraît très gentil, mais il n'a probablement pas reçu la meilleure éducation). Dans cette émission, ils n'ont pas tendance jusqu'à maintenant à recevoir des invités, quoiqu'ils prennent parfois des appels internationaux (à vos frais) de n'importe qui, quand Mewes le demande (petite note, personne ne l'appelle Jay, c'est toujours Mewes, détail étrange). Tout ce que Kevin Smith fait depuis les débuts du réseau SModcast est de l'improvisation, alors parler à la radio à chaque jour est pas mal la même chose pour lui (je ne veux pas dire qu'aucun effort est requis, évidemment, mais lui-même dit aimer ce qu'il fait, c'est naturel pour lui et il se dit chanceux de faire un travail aussi facile comparé à d'autres options).

L'avantage de S.I.R. sur ses autres podcasts est l'interaction que Smith a avec le public sur Twitter et l'Internet pendant l'émission (n'oublions pas non plus encore une fois les appels, de temps à autre), pour obtenir des nouvelles intéressantes et corriger des erreurs. Ils ont récemment ouvert le site The SIRmon, qui est le site principal maintenant pour avoir vos nouvelles sur le réseau SModcast, S.I.R. et Kevin Smith en général. Il y a une fonction particulière à ce site, The Sin Bin, où est affiché en direct du matériel complémentaire à Per Diem et Get Jobs, par exemple une bande-annonce dont Smith discute à ce moment et toutes sortes d'autres choses. The Sin Bin est archivé à chaque jour pour votre bonheur.

C'est le genre d'interaction qu'il n'y avait même pas dans ses podcasts enregistrés devant public (et qui continuent de l'être). Ils ne sont pas faits dans un contexte où il fournit des nouvelles, plutôt à savoir si ce qu'il dit est drôle ou s'il devrait changer de direction dans la discussion. L'interaction qu'il a dans S.I.R. est donc clairement intéressante pour son genre, mais l'avantage qu'a S.I.R. par rapport à la radio traditionnelle, c'est qu'il n'y a aucune censure sur les idées et sur les mots et come on, si vous êtes un fan, c'est une émission de radio avec Kevin Smith comme animateur, on ne trouve ça nulle part ailleurs. Hollywood a souvent craché sur ses projets, je suis heureux qu'il ait enfin un succès. C'est parce qu'il a appris de ses erreurs, il connaît son public et s'arrange maintenant pour leur plaire.

Il sait qu'il n'a aucune raison de chercher un public plus général comme il lui a toujours été conseillé, maintenant il est lui-même et il a même réalisé le film Red State dans les dernières années qu'il a décidé de ne pas sortir de la façon traditionnelle en le vendant à un studio de production. Il a pris son propre argent et lui-même amassé des fonds pour le faire et il était jusqu'à récemment en tournée à travers son pays pour présenter son film à SON audience. Les critiques et lui, c'est deux, ce qui me place dans une position étrange sur ce site et je ne peux partager une haine aussi intense que lui pour les critiques négatives, mais je comprends pourquoi il est ainsi, il est humain après tout et je crois qu'il est surtout contre les critiques élites qui pensent que leur opinion est maintenant une vérité absolue, la seule qui compte, allant jusqu'à dire des mensonges à son compte à cause qu'il est Kevin Smith et qu'il est donc un excentrique dans le cercle très spécial d'acteurs, réalisateurs et producteurs qu'est Hollywood. Je suis d'accord pour sa haine des critiques dans ce cas.

Red State n'est pas généralement bien reçu des critiques qui sont parfois biaisés à l'avance au sujet de Smith, mais il est généralement très bien reçu du public limité auquel il le présente et plusieurs personnalités connues sont des fans, dont le célèbre réalisateur Quentin Tarantino. J'ai hâte de voir le film, je ne dirais pas qu'il est bon à l'avance et il est définitivement dans un style différent de ce que l'on est habitué de Smith, mais ça fait vraiment du bien de le voir avoir le succès qu'il mérite auprès du public qui l'apprécie, car il est impossible de plaire à tous et il le reconnaît. Quand je verrai le film, je le verrai pour ce qu'il est et je l'apprécierai ou pas, on verra. En tout cas, c'est une véritable inspiration de voir un gars se faire payer pour faire le travail qu'il a lui-même inventé pour lui (je ne dis pas qu'il a inventé le genre du podcast, ne me comprenez pas mal) et qu'il aime faire. C'est exactement ce que S.I.R. est. Bravo Kevin Smith! Je souhaite longue vie au réseau SModcast et S.I.R., car j'aime ça et c'est du beau travail!

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.