jeudi 23 juin 2011

Mad Max 2/The Road Warrior

Affiche de Mad Max 2L'équipe de Geek Mode a précédemment fait la critique de Mad Max, un film australien d'action de 1979, considéré comme un classique, situé dans un futur dystopique. Donc pour voir nos opinions respectives sur celui-là, regardez notre vidéo à son sujet. Nous semblions tous avoir des problèmes avec le film, mais pour ne pas parler à la place de mes collègues, personnellement je l'avais trouvé ennuyant avec peu d'action, un développement dramatique peu réussi et un environnement supposé être différent qui n'était pas assez poussé.

Tout comme pour Pusher, un autre film avec lequel j'avais des problèmes dans notre critique vidéo et pour lequel j'ai récemment donné mon opinion sur ses suites largement supérieures selon moi, j'ai décidé de voir si Mad Max débouchait sur quelque chose de mieux dans sa suite. Je peux maintenant dire qu'elle change effectivement drastiquement de direction, mais qu'elle est malheureusement loin d'être aussi intéressante que je ne l'espérais.


L'histoire est que le monde tel que nous le connaissions s'est effondré et maintenant les gens vivent tant bien que mal avec les ressources qu'ils peuvent trouver. On voit que l'essence pour les autos est une ressource importante (et tout comme dans le premier film, les autos ont une part importante dans l'univers de Mad Max). Les gangs de rue sont puissants et terrorisent un groupe d'humains dans leur fort improvisé pour voler leurs ressources, mais le personnage principal du premier film, toujours interprété par Mel Gibson, est là pour les sauver. Cette fois, il ne semble plus être un policier, mais plutôt un gars qui tente de voyager et survivre dans ce monde hostile. D'ailleurs, il n'accepte d'aider ses amis que parce qu'il souhaite obtenir de leur essence en retour.

Premièrement, étant donné que je n'aurai pas beaucoup de félicitations à donner, il me semble plus facile de dire ce qui fonctionne. Ce qui est bien fait dans le film, est vraiment bien fait. Par exemple, le futur dit dystopique dans le premier film l'est véritablement ici. Parfois, en écoutant le premier, j'avais juste l'impression que les gens vivaient dans une région peu peuplée avec une force policière plutôt faible contre les gangs de rue débiles.

Mad Max 2 débute avec une rétrospective sur ce qui est arrivé à ce monde pour le changer, mélangé avec certaines scènes du premier film qui font que Mad Max ressemble maintenant plus à une préquelle à une série qui aurait débuté avec Mad Max 2. Le monde est rendu désert, les gens portent tous des vêtements qui sont des fourrures ou des morceaux de plusieurs vêtements mis ensemble, presqu'à un état sauvage comme l'homme des cavernes qui porte une peau d'animal pour se couvrir. Il y même un enfant sauvage qui ne sait pas parler. Les méchants sont l'autre type de sauvage, soit l'habit en cuir traditionnel du motard ou encore peu vêtus. Le méchant principal ressemble vraiment à Jason Voorhees, un an avant même qu'il n'ait cette apparence dans la série Friday the 13th, comme c'est étrange.

Comparaison entre le méchant principal de Mad Max 2 et Jason Voorhees de Friday the 13th Part III
Je l'ai dit, le monde est beaucoup plus désert et on ne voit pas de magasins ou même de maisons cette fois. Non, en fait je crois qu'on voit une maison, mais on n'entre pas à l'intérieur. Sinon, la majorité des gens que l'on voit habite dans des tentes dans un camp de réfugiés. Le fort pour les protéger est fait à partir de pneus empilés et la porte pour bloquer est tout simplement un bus qu'ils poussent devant l'entrée. Tout ça est ce qui est plus unique et original dans ce film, ce qui fonctionne bien et qui lui donne un certain mérite. Sur le style, même jusqu'au moindre détail comme donner ces quelques mèches pâles sur le côté de la tête du personnage principal, le film réussit à 100%.

Sur tout le reste, il échoue ou presque. Je le compare un peu à Rambo: First Blood Part II sur le plan de son changement de direction par rapport à l'original. Là où l'original est un film d'action dramatique, la suite est uniquement un film d'action over the top et ridicule.

Ma différence personnelle entre Rambo et Mad Max 2 : j'adore Rambo et son action over the top justement, c'est un film très divertissant pour moi, alors que Mad Max 2 fait plus vieux (malgré que seulement 4 ans les sépare), avec un scénario encore moins poussé ne donnant que quelques lignes à peine pour le personnage principal et de l'action moins intéressante si ce n'est que pour les 10 à 15 dernières minutes avec la poursuite en autos contre un gros camion. La différence pour les critiques : Rambo est l'un des pires films de tous les temps avec aucun mérite intellectuel alors que Mad Max 2 est un classique incontournable qui présente une vision intéressante et stylisée d'un futur où tout a mal tourné. En gros, l'aspect science-fiction et le style ont pris le dessus, mais pour moi, même si j'aime ces deux éléments, ils deviennent complètement nuls et ne comptent pour absolument RIEN si le film n'est pas divertissant. Que les critiques cessent ce comportement d'élite, ce n'est pas un film intellectuel.

Le développement des personnages est à son point zéro et ils se comportent d'une façon ridicule, ce que les critiques n'ont pas tendance à aimer habituellement si le film n'est pas Mad Max 2 par exemple. À un moment par exemple, il y a une femme qui parle (c'est assez rare qu'une femme parle dans ce film et quand elle le fait c'est pour parler d'un homme, voir le test de Bechdel) à Max pour lui dire qu'il est mieux qu'elle ne le pensait. Les deux personnages n'échangent plus de mots et ça n'aboutit à rien à la fin. Quoique je trouve que le cliché de la liaison romantique entre le personnage principal dur et la femme qui le rejetait au départ est trop utilisé à Hollywood, alors ce n'est peut-être pas un problème que ça n'ait pas abouti pour une fois. Mais en fait, oui ça en est un considérant ce qui arrive plus tard, car pour que l'action ait de l'importance, il faut que je sois attaché aux personnages ou que l'action soit vraiment sans cesse et divertissante (comme c'est le cas selon moi dans Rambo).

Un autre personnage demande à Max qu'est-ce qui l'a poussé à être celui qu'il est aujourd'hui. Max ne dit jamais un mot pour s'expliquer et le dialogue n'aboutit à rien d'autre que de rappeler à celui qui a vu le premier film que «ah oui, il a vécu ça dans Mad Max, c'est pour ça qu'il est distant et tout...» Le seul autre personnage avec un quelconque développement en dehors des méchants est l'enfant sauvage. Il ne parle pas, mais on voit qu'il y a un attachement qui se crée entre lui et Max, sans pour autant développer cet attachement. Je crois que c'est juste pour nous rappeler que Max aurait pu aimer être un père peut-être, mais que ça ne s'est pas produit.

Chez les méchants, eh bien ils sont des méchants. Mais j'étais prêt à accepter qu'ils ne soient pas trop développés et que le film contienne beaucoup d'action; ai-je mentionné que j'aime Rambo? Cependant, comme je l'ai dit, l'action est plutôt limitée (pas absente par contre) avant la scène de poursuite finale. La chose que j'ai trouvée étrange, c'est que celui qui ressemble à Jason Voorhees, à un point la caméra se concentre sur le derrière de sa tête qui manque beaucoup de cheveux et qui semble un peu déformé avec des grosses veines (pareil comme Jason encore une fois). Pourquoi? Moi, j'avais l'impression qu'il y allait avoir quelque chose du genre que Max l'avait déjà affronté par le passé et qu'il l'avait laissé pour mort dans un incendie ou une explosion, expliquant sa déformation et le masque, mais non, ça n'a rien apporté.

OK, ça fait pitié à dire, mais autant que j'aime Friday the 13th, cette série de films de qualité moindre ne devrait pas contenir un meilleur développement de son principal méchant que dans le classique Mad Max 2. Pour ceux qui ne le savent pas, Jason était un enfant déformé et les autres enfants se moquaient de lui, allant jusqu'à le noyer un de ces jours. Seulement, il n'était pas mort et il s'est mis à porter un masque et tuer tous ceux qui visitaient le camp d'été où il était supposément mort. Ridicule? Oui! Mais c'est quand même une explication et parfait pour créer la légende du camp Crystal Lake dans ces films qui n'ont jamais espéré gagner un oscar. Dans Mad Max 2, rien... Aucun développement ou explication et le film a gagné des prix pour sa réalisation ou même meilleur film étranger dans certains festivals.

J'ai parlé tellement négativement du film que l'on pourrait croire que c'est de la pure merde. Non, c'est regardable et il se passe plus de choses que dans le premier, pourtant je suis laissé avec un sentiment que rien n'a été accompli et que j'ai été autant ennuyé qu'après l'écoute du premier. Après deux films, je commence juste à penser que c'était un accomplissement peut-être pour l'industrie du film en Australie à l'époque, mais je ne peux recommander de voir ces films pour la première fois de nos jours, même si je peux recommander des vieux films comme The Day the Earth Stood Still par-dessus son remake moderne et un film comme Citizen Kane (1941), Inherit the Wind (1960) ou Bonnie and Clyde (1967) (bon film d'action historique en passant, même s'il se permet plusieurs détails inventés par rapport au faits réels) se tiennent toujours selon moi. Encore fâché que les critiques aient toujours complètement massacré Rambo et pas ce film... mais bon, chacun a droit à son opinion.

2,5 étoiles sur 5