mardi 8 mars 2011

Sunshine

Affiche de SunshineLe Soleil est sur le point de s'éteindre. Une équipe de 8 astronautes/scientifiques sont envoyés en mission dans le but d'envoyer une décharge explosive sur le Soleil même, en espérant le "réactiver".

Sunshine n'est pas réellement original, étant donné le nombre de films du même genre disponibles. Pensons à Armageddon, Sphere, Solaris, Red Planet, Contact, Alien, etc., pourtant Sunshine surpasse la plupart de ces films.

C'est grâce à sa prémisse. Le Soleil qui s'éteint, c'est quelque chose qui risque de se produire dans la vraie vie (éventuellement, c'est pas demain la veille, peut-être dans quelques milliards d'années), mais c'est aussi quelque chose de concret, une catastrophe dont les enjeux sont compris instantanément. En l'écoutant, on est donc plus embarqué que si c’était une mission abstraite comme dans Sphere. Il y a aussi un aspect réaliste : il n'y a rien qui soit totalement impossible. Les technologies sont crédibles et l'"ennemi" principal, le Soleil est réel.


Sunshine est spectaculaire dans ses visuels et dans tous les concepts se rapportant au Soleil. Il y a un moment magique où nous voyons la planète Mercure passer devant le Soleil : elle est toute petite devant cette immense masse de feu, c'est vraiment impressionnant. Ça l'est aussi parce que c'est probablement à l'échelle et comme la plupart des images du Soleil, elles sont réalistes. Et puisqu'il est assez rare de voir le Soleil d'aussi près, on est fasciné aussitôt.

Malheureusement, le film prend le virage facile en sa deuxième moitié : ce qui était un film plutôt réaliste devient un peu plus fantastique. Comme dans la plupart des films du même genre, le vaisseau reçoit un passager clandestin, transformant le tout en slasher. Je ne dis pas que le scénario est mauvais, mais il y a quelques erreurs qui auraient pu facilement être évitées. Il y a des moments où on a l'impression que le film veut nous faire ressentir la solitude et la claustrophobie des personnages, mais aucun ne le fait mieux que dans Moon. C'est tout de même réussi. Il y a aussi un ordinateur intelligent avec une voix, mais heureusement le scénario ne s'en sert pas de la mauvaise façon (encore une fois, Moon est imbattable pour cet aspect, sauf pour 2001: A Space Odyssey).

Les acteurs sont très bons et c'est rafraichissant de voir de nouveaux visages (certains sont connus, mais pas de Nicolas Cage ou de Bruce Willis). Ils ressemblent à des scientifiques et des astronautes, pas à des acteurs de cinéma. C'est une autre raison pourquoi on est avec eux à 100%.

Sunshine est un film lent, mais contemplatif. Ce n'est pas un film d'action et il n'y a pas d'extra-terrestre, que l'on mettre cela au clair. Si vous vous attendez à un bon film de science-fiction avec une part de réflexion, vous adorerez Sunshine.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.