jeudi 24 février 2011

Pluto

Devant du manga Pluto vol. 1Pluto est une série de mangas par Naoki Urasawa. Le récit gravite autour d'un détective androïde dans un monde futuriste qui enquête sur une série de meurtres. Les robots les plus avancés de la planète se font éliminer les uns après les autres. Est-ce l'œuvre d'un tueur en série?

Pluto a beaucoup, beaucoup de personnages, mais ils sont tous bien développés. On ne suit pas toujours les mêmes personnages : il arrive que certains numéros soient dédiés au passé d'un certain robot ou d'une situation quelconque. Ça permet de passer plus de temps avec chacun des personnages et même si certains ne sont pas très importants pour l'histoire, ils sont tous passionnants à découvrir.

Côté visuel, les dessins sont détaillés et soignés. Côté style... eh bien... c'est un manga. Je ne veux pas m'opposer à toute une culture, mais j'aime bien lorsqu'une bande dessinée a son propre style. C'est souvent ce qui la différencie de la masse, la rend unique. En plus, les visuels aident souvent à nous plonger dans une atmosphère précise, nous spécifiant le ton désiré par les dessins. Les personnages de manga ont presque toujours les mêmes traits, les mêmes expressions (et Epsilon, que je me suis demandé un bout si c'était un homme ou une femme...) Ça n'enlève rien à l'ensemble et le tout est tout de même magnifique, même en étant seulement en noir et blanc.

En passant, Pluto, c'est le premier manga que je lis. Ce n'est pas que je ne les aime pas, je ne me suis juste jamais lancé dans leur lecture. Je vous le mentionne seulement pour vous dire que même un "noob" comme moi dans ce domaine a réellement apprécié ce livre, c'est peut-être la preuve qu'il est susceptible d'attirer un public plutôt large ou encore qu'une bonne histoire réussit toujours, peu importe sa forme.

Pages du manga Pluto qui nous montrent que les humains et les robots sont séparés
J'ai eu toute une surprise lorsque j'ai appris, après avoir lu la série en entier, qu'elle était en fait une reprise de la populaire série Astro Boy, en plus mature. En effet, plusieurs personnages d'Astro Boy sont présents dans Pluto, avec le même nom et la même apparence.

Pages du manga Pluto qui nous montrent la comparaison avec Astro Boy
C'est juste pour dire qu'elle fait bien son travail pour être une série à part entière : son lien avec Astro Boy ne lui enlève rien. Tout comme moi, vous pouvez ne rien connaître d'Astro Boy et apprécier Pluto à son plein potentiel. Et pour ceux qui connaissent déjà la série classique, je suis certain que ce sera une joie pour eux de voir tous ces personnages sous un autre angle. Pluto est mature, violent, touchant et vous fera poser de réelles questions, comme : «si un robot est identique à un humain, qu'il agit comme un humain et qu'il a les mêmes émotions, est-ce qu'il doit être considéré comme un humain?»

Ça vous rappelle probablement une autre œuvre qui fait partie de mes romans/films préférés : Blade Runner. La question était aussi posée dans cette œuvre, mais je dois admettre qu'elle est explorée beaucoup plus profondément dans Pluto. Et même que partout ailleurs je dirais.

Pluto est disponible en 8 volumes (la série s'est complétée en 2010). Une adaptation cinématographique avec de vrais acteurs est prévue pour 2013 : profitez-en donc pour savourer ce bijou avant son explosion de popularité...

1 commentaire :

Bob a dit...

Vraiment content que tu te sois intéressé à un manga, tu vois que c'est bon d'essayer des fois hein. C'est d'ailleurs l'étape la plus dure décider d'embarquer dans quelque chose, je le sais par expérience. Je n'en ai pas lu autant que je le voudrais, mais il y a plein de matériel créatif, profond et/ou drôle (souvent ridicule, absurde) et/ou bourré d'action dans le domaine et ça je le sais.

Pour ce qui est du style, je comprends ce que tu veux dire (genre Watchmen comparé à 300, comparé à Ghost World c'est vraiment différent), mais je te garantis que tu vas finir par remarquer plus les traits différents d'un artiste à un autre si tu en lis plus, ce qui est définitivement un changement de style important même s'il a moins d'impact et est plus l'oeuvre d'une seule et unique culture (plus fermé si on veut, quoique je déteste le terme). Mais par exemple, il n'y a aucune chance en 100 ans pour que je confonde les dessins que je vois avec ceux de Toriyama. Et bon, je peux rien y faire, je suis un grand fan des créatures faites dans ce style, pas tellement les humains, mais les monstres, robots et démons. Tu remarqueras aussi que oui, les hommes sont parfois féminins ou même très féminins, parfois voulu parfois pas, comme Kuja dans FFIX (pas un manga, mais c'est japonais).

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.