samedi 25 décembre 2010

Wolverine vol.2

Devant du comic Wolverine vol.2 (numéro 1)Wolverine est un personnage très important dans l'histoire des comic books. Il est antisocial et agressif, mais contrairement à plusieurs personnages, il a une raison de l'être. On nous dévoile au fil du temps son passé troublant et nous le suivons pendant les gros évènements de sa vie pour nous rendre compte qu'il ne l'a pas eu facile. On peut donc éprouver de la sympathie pour ce personnage si distant et le trouver tout à fait attachant.

Sachez que même si le premier volume contenait seulement 4 numéros, le deuxième en contient 189 qui s'étendent de 1988 à 2003...

C'est donc un peu difficile d'en parler comme étant un tout puisque tous les éléments ont évolué depuis les débuts de la série. La qualité du papier, des couleurs, de l'histoire... Il n'y a pas beaucoup en commun entre le numéro 1 et le numéro 186... Voyez la différence entre les dessins ci-dessous, entre le numéro 14 et le numéro 157...

Comparaison entre Wolverine tel que dessiné dans les numéro 14 et 157 de Wolverine vol.2
Ça m'a amené à faire une analyse de l'évolution des comic books depuis les années 80.

Critique sur l'évolution des comic books, de 1980 à aujourd'hui.
Ce volume passe du "Copper Age" à l'ère moderne, vers le milieu des années 90. Il y a donc une claire distinction qui se fait dans la série et la transition n'est pas vraiment fluide. Dans un numéro, ce sont des X-Men qui se font capturer et Wolverine qui doit venir à leur rescousse, c'est du comic classique. Plusieurs dizaines de numéros plus tard, on rencontre un vilain qui a un penchant pour le meurtre et qui nous raconte qu'il a eu du plaisir à tuer un chiot que ses parents lui avaient donné en le faisant calciner dans le four... Pourquoi donc cette violence et ce "gore" inutile?

Bienvenue dans le monde des comics modernes. Plus on avance dans le temps, plus la violence est graphique et volontairement choquante. Le vrai problème est que l'histoire semble graviter autour de ces séquences, comme un film d'horreur de mauvaise qualité. Il y a aussi un développement plus profond des personnages, mais c'est habituellement sombre et très négatif.

Pure opinion : j'ai trouvé les numéros des années 80 simplistes, avec une histoire plutôt faible. J'ai trouvé les numéros des années 90 étranges et totalement over the top. J'ai trouvé les numéros des années 2000 d'une violence sans but.

Mais est-ce que j'ai aimé les lire? Absolument. J'ai même trouvé quelques histoires très prenantes, comme de 181 à 185, où Wolverine décide de mener une guerre contre les gangs à Rome. Cette histoire illustre particulièrement bien le côté dur à cuire de Wolverine et elle est très amusante puisque l'on suit les membres des gangs qui se font éliminer les uns après les autres par ce qui leur semble être un monstre invincible.

Personnellement, si vous avez le goût de commencer à lire les Wolverine, je vous conseille de lire le volume 1 et de continuer ensuite dans les environs du numéro 95 du volume 2. Une grosse partie des 90 premiers numéros ont très mal vieilli et tombent dans le cliché des "comics de super-héros" : le héros contre le méchant de numéro en numéro. Dans le temps, il n'y avait pas autant de développement de personnage. Quoique c'est encore le même principe aujourd'hui, mais ce n'est pas la bataille qui est l'évènement principal.

Exemple. Dans un numéro, Wolverine est complètement démoli suite à une bataille contre le Wendigo (numéro précédent). Il prend refuge dans une grange où un enfant le découvre et en prend soin pendant plusieurs mois. Le tout finit par une bataille contre le Wendigo, mais l'histoire principale est l'interaction entre Wolverine et cet enfant. En 1989, c'était carrément Wolverine vs. Silver Samurai : "Ready... Fight!"

Parce qu'il faut le dire : certaines histoires étaient plutôt faibles, voir ridicules. (Wolverine est possédé par une épée dès les premiers numéros, ça commence mal.) C'est pourquoi je ne vous conseille pas de lire la série au grand complet, mais seulement les passages intéressants. Vous en trouverez en format paperback. Les voici :

-Not Dead Yet (119-122) (où il apprend que son mentor est peut-être vivant.)
-Blood Debt (151-154) (où il doit sauver ses proches d'un enlèvement.)
-The Best There Is (159-161) (où Wolverine se fait enlever son titre.)
-The Hunted (162-166)(où Wolverine est accusé d'avoir assassiné le président.)
-Bloodsport (167-169)(où Wolverine participe à des combats en cage!)
-The Logan Files (173-176) (Une très bonne "finale".)

Vous réalisez qu'une grosse partie de mes suggestions est vers la fin de ce volume : à partir des environs du numéro 150, la série est vraiment très bonne.

Il y a un autre problème qui est présent dans le monde des comics en général : les histoires qui s'étalent sur plusieurs séries qui rendent la lecture difficile des années plus tard. J'ouvre un numéro où la première page me dit que les membres des Fantastic Four ont été remplacés par Wolverine, Hulk, Spider-Man et Ghost Rider (WTF?), sans me donner d'explication sur ces évènements : il faut que je lise un numéro spécifique de Fantastic Four et probablement aussi de Spider-Man, Hulk et Ghost Rider. Mais je m'en fous de Ghost Rider! C'est nul, puisque j'essaie de suivre l'histoire de Wolverine, sans même savoir comment il est devenu un Fantastic Four!

Case d'un comic de Wolverine vol.2
Le volume n'a pas vraiment de finale (mais le numéro 176 aurait pu/dû en être une). Il se termine par des numéros clairement modernes, avec un tout autre style. Vaut-il la peine d'être lu? Oui. Ce volume fait un meilleur travail que les films sur le sujet n'en feront jamais.


Volumes (les articles)
Wolverine vol.1Wolverine vol.2

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.